Archives du blog

2011, année politique, pour Bandol aussi

Bien sûr, il y aura le contexte national: les chroniqueurs des différents types de presse nous prédisent que 2011 sera une année de campagne, avec la présidentielle qui agite déjà les partis. Les cantonales aussi, les 20 et 27 mars prochains, sans jamais passionner les foules, vont quand même relancer l’actualité politique dans les médias, nationaux et régionaux. Cette campagne départementale va certainement obliger les politiques bandolais à s’activer: certains seront candidats et en campagne, d’autres dans des logiques de partis, d’alliances, de négociations en vue des échéances suivantes.

On n’en sera qu’à mi mandat concernant les municipales, mais à Bandol l’opposition affiche de plus en plus ses ambitions: la recomposition du Conseil Municipal de Bandol l’an dernier et la très courte majorité du Maire laissent espérer à ses rivaux de nouveaux bouleversements.

Lire l'article

Des emplois municipaux à Bandol: compétence et politique

Il fallait revenir sur le sujet des emplois à la Mairie de Bandol, c’était une promesse, après que ma deuxième tentative de parler de ce tabou ait donné (non sans maladresse de ma part) quelques réactions intéressantes.

Cette fois, j’y reviens en me posant la question de savoir si l’embauche dictée par des considérations politiques ne nuit pas à l’optimisation des compétences dont la Mairie a besoin. Je le fais à travers un exemple très délicat puisque je vais citer nommément des personnes (ce que j’aurais préféré éviter mais je ne sais pas comment clarifier mon raisonnement sans cela), et en étant libéré de mes scrupules par le fait que les développements de ce dossier reviennent au premier plan de l’actualité bandolaise.

Lire l'article

L’AMB reconnaît son rôle politique

…/… Les prises de position de l’AMB dans le feuilleton de l’été avaient au moins le mérite de lever un peu d’hypocrisie, le président de l’association revendiquant le rôle de réservoir de voix que l’association avait constitué au moment des élections municipales au profit de Marcel BOGI et de sa tête de liste (à l’époque), le Maire Christian PALIX.
Cela n’avait pas empêché l’AMB de s’émouvoir d’être écartée du « forum des associations », la Mairie invoquant dès lors logiquement le fait que l’AMB était une association politique (le forum des associations rassemble des associations de loisirs). Un peu d’incohérence n’effrayant plus personne à Bandol, l’AMB se réfugiait alors derrière ses statuts pour proclamer qu’elle n’était pas une association politique. …/…

Lire l'article

Suivre Bandol sur Internet devient sportif

Il y a presque 3 ans, ce blog naissait dans un paysage internet plutôt désert à Bandol: hormis le site de la Mairie qui était plutôt une plaquette « vitrine et infos pratiques », les autres sites utiles aux bandolais et aux visiteurs étaient ceux de quelques commerces, restaurants/hôtels, et enfin quelques associations de loisirs.

Trois ans plus tard, les sites éphémères dédiés à la campagne électorale ont disparu, mais si on veut suivre l’actualité bandolaise, le panorama a bien changé, au point que ça pourrait paraître une tâche ardue au commun des mortels pas forcément rompu aux techniques de l’internet (mais Bandolais.fr a décidé de vous aider):

Lire l'article

Une nouvelle génération politique monte au front à Bandol

Une nouvelle génération politique pointe le nez à la porte de la Mairie de Bandol, et si les élections n’étaient prévues pour 2014, on jurerait qu’on est sur le point d’entrer en campagne électorale.

Marcel BOGI avait fini son dernier tract par « place aux jeunes », et je connais quelques parieurs qui avaient misé sur un rapprochement avec Laetitia QUILICI, électron libre séparé de l’ancien Maire sans avoir (encore?) rejoint l’actuel. En coulisses, les manoeuvres vont bon train.

Lire l'article

La recomposition politique de Bandol se poursuit

On se demandait de quel côté allait partir Marcel BOGI après sa démission avortée du poste de 1er adjoint au Maire de Bandol. Il est bien toujours en poste et sans plus de pouvoirs à la Mairie, mais on a retrouvé sa trace: il est vice-président d’une association qui semble cette fois assumer sa vocation politique (voir mon papier sur le côté politique de l’association des Amis de Marcel BOGI).

Frédérique CONNAT-LERAT, conseillère municipale (elle aussi relevée de ses délégations au mois d’août comme je l’avais tweeté) vient de fonder « Bandol en action » après avoir quitté la majorité municipale dans la foulée des événements de juillet. C’est un nouvel acteur de la vie publique bandolaise qui émerge donc, après Vigilance et Vérité à Bandol que les « discussions du microcosme » placent maintenant comme force d’opposition, alternative au Maire, plus que comme association strictement « citoyenne ».

Lire l'article

La politique à Bandol par le dessin

C’est l’ami Jean REVOLON qui une nouvelle fois réagit à un article et nous offre son regard sur les turpitudes de la vie politique de Bandol, via son coup de crayon. Je les réinjecte dans l’article en question, mais pour ceux qui ont renoncé à le lire au vu de sa longueur, je vous les propose ici.

Lire l'article

L’AMB est-elle une association politique de Bandol ?

On m’a parfois reproché de classer l’association des Amis de Marcel BOGI dans la rubrique « politique » de ma page « web bandolais« .
Au vu des derniers événements à Bandol, chacun jugera si les prises de position publiques relèvent d’une association à vocation (de combat) politique (et d’ailleurs pourquoi pas?) ou d’une aimable et fort neutre organisation de loisirs (golf, voyages, soirées dansantes, etc.)…
Pour aider quand même les bandolais en retard sur l’actualité municipale, voici deux antisèches (disponibles sur le site concerné) pour répondre à cette grave question: …/…

Lire l'article

Il faut 2 maires pour frustrer les démocrates bandolais

Après une journée folle où se sont entremêlés de multiples messages (sms, mail, téléphone), deux articles à mettre en ligne dans l’urgence d’une situation où vous vous êtes jetés* sur les blogs pour suivre l’info, et accessoirement avec une journée de boulot sous pression à quelques jours/heures de mes congés d’été, je n’ai pas pu faire les vérifications qui s’imposent sur la question du huis-clos**: j’espère que parmi nos lecteurs il s’en trouvera pour fouiller les textes et nous clarifier ce qui était possible ou pas.
Cependant le résultat est là: Bandol sort d’une journée politique qui restera dans les annales, mais pour laquelle les bandolais ressentiront une légitime frustration. Moi le premier, j’en veux aux deux maires, l’ancien François BAROIS, et l’actuel Christian PALIX, pour les raisons qui suivent:…/…

Lire l'article

Que s’est-il passé pendant le Conseil Municipal de Bandol à huis-clos?

Mauvaise préparation d’un coup politique ou pas, le Maire Christian PALIX sort en position délicate de la séance du Conseil Municipal de ce matin.
Les échos qui reviennent du huis-clos parlent de spectacle pathétique, dont la politique ne sort pas grandie, en tous cas bon nombre d’élus bandolais peuvent se réjouir du fait que la diffusion vidéo ait été abandonnée au prétexte (légaliste, rappelé par François BAROIS) de cette séance sans aucun regard public.
Pour les principaux votes:

– Marcel BOGI est maintenu dans sa position de premier adjoint (12 pour son maintien, 10 contre, 6 abstentions et 1 refus de voter). Il a annoncé cependant qu’il démissionnera, après avoir remercié ses collègues.
– Jean-Marie SAGNIEZ bénéficie du même vote à une voix près (13 voix pour son maintien et une abstention de moins). Remerciements à ses collègues et annonce de démission dans la foulée suivant l’exemple de son chef de file.
Plusieurs conseillers municipaux auraient démissionné de la majorité:

– Frédérique CONNAT-LERAT
– Solange MORONI
– Antoine GARCIA
– Isabelle VIDAL
Avec Mrs BOGI et SAGNIEZ, l’opposition compte aujourd’hui 13 membres, et la majorité est réduite à 16 noms (Maire inclus).
La question que certains se posent déjà est …/…

Lire l'article