Les « Bandol » du matin 02/04/2010

  • J'avais raté le Conseil Municipal de décembre. Le groupe UMP d'opposition (emmené par l'ancien Maire François BAROIS), en a fait son compte-rendu. Mais hélas, comme avec chaque compte-rendu partisan, comme à chaque fois je ne peux pas le lire en confiance tant la présentation est tendancieuse.
    Au milieu de vrais arguments, l'auteur de cet article ne peut s'empêcher d'orienter l'histoire, avec un premier point qui m'a sauté aux yeux: Bandol pour Tous intègre l'histoire du procès Frégate comme un point positif (la CRC en a tenu compte donc nous sommes dédouanés), mais moi qui ai lu la page 4 dudit rapport, j'y ai bien lu qu'on reproche à François BAROIS de ne pas avoir respecté une obligation de provision budgétaire. Si vous lisez l'article sans lire le rapport, vous n'y verrez que du feu… Et c'est dommage puisque cet article est là pour démonter les mensonges et manipulations de l'autre camp.

    Il faut être un bandolais sacrément attentif pour repérer les silences opportuns, les chiffons rouges qu'on vous agite sous le nez pour vous éviter de regarder au mauvais endroit, etc.
    Lisez cet article de l'équipe Barois, mais n'en déplaise à certains qui pensent que je biaise l'information en la présentant ainsi, je vous incite à contrôler chaque argument avant de l'avaler, qu'il vienne de la majorité municipale ou de l'opposition. Etre citoyen pourrait bien devenir un boulot à plein temps!

  • Six-Fours.net consacre un article au site d'épuration des eaux usées commun à Bandol et Sanary, alors que les travaux de rénovation y ont commencé.

.





Un commentaire

  • A Fred M.
    Si il en était encore besoin, voici une vrai démonstration de l’utilité de Bandolais.fr, et par extension de l’intérêt « d’un bon usage de l’internet » pour l’information du citoyen lambda habitant de notre belle ville de Bandol.
    Je m’intéresse régulièrement à « l’actualité citoyenne Bandolaise » depuis plusieurs années, et plus particulièrement depuis les dernières élections municipales.
    Ces dernières élections ont apporté des changements importants dans la gestion de notre ville (nouveaux élus, nouveaux objectifs, etc …..) qui nous ont conduit au fil des mois à une apothéose de la polémique majorité/opposition à propos de la gestion de la ville depuis 2001.
    Le corollaire de cette polémique a été une augmentation « astronomique » de nos impôts locaux en 2009.
    Votre article Fred m’a donné l’idée ce soir, à partir d’Internet, de mettre en ligne sur plusieurs fenêtres d’une même page de mon ordi.
    – Le Rapport :Observations Définitives sur la Gestion De Bandol.(Sept.2009)
    – Le Compte Rendu du Conseil Municipale du 21 Déc.09 : blog «Bandol pour Tous »(FéV2010)
    – La lettre ouverte aux élus de Bandol de Mr Joseph.(Déc.2009)
    – Les magazines municipaux « Bandol Couleurs de Provence »(Janv.09 à ….)
    – etc ……..
    A partir de ces informations, j’ai essayé de me faire une opinion « personnelle » sur la situation et la gestion des deniers de notre ville
    Comme vous le résumé très bien dans votre article, « Il faut être un bandolai sacrément attentif pour repérer les silences opportuns … » et aussi « contrôler chaque argument avant de l’avaler ….. ».
    Comme chacun le sait, il n’est pas possible de revenir en arrière et de faire totalement disparaître une information qui a été publiée sur Internet.
    Aussi est il prudent de ne pas dire ou écrire n’importe quoi, (les paroles s’envolent c’est vrai et de toute façon elles n’engagent que ceux qui les écoutent …….) mais les écrits restent, et ils en restent beaucoup lorsqu’ils ont été diffusés sur internet.
    Pour résumer l’objet de ce propos sans vouloir le faire paraître trop simpliste.
    Il serait bien de pouvoir rappeler à «Nos Élus» (majorité ou opposition) que : à l’avenir entre 2 élections municipales ils communiquent vers leurs administrés et leurs électeurs (ex, ou futurs…) simplement et en toute transparence pour les informer et non pas pour les « enfumer »…..
    Reconnaitre «simplement» que l’on a mal apprécié une situation ou fait un mauvais choix, ne peux pas à mon humble avis les desservir définitivement, ….bien au contraire.