Vu de loin, encore une largade ce dimanche

Mis à jour le 14/12/08 à 18H30 (photos par Nathalie CAUNE):
BAN_encore1.jpgDepuis Paris où je boucle ce dimanche dix jours de Salon Nautique intenses, je garde un oeil distrait sur la météo de Bandol. Et ma compagne, ainsi que Claude SEUX-BOS tous les deux sur place m’ont avisés que cette journée serait très humide, venteuse (encore du secteur sud), et avec des vagues qui pourraient à nouveau faire du bruit sur les côtes de la ville. BAN_exit  deco.jpgBAN_La reppe en crue.jpg
Confirmation dans les différents médias consultés: ça va pas être folichon dehors demain (prudence si vous avez affaire sur ou en bord de mer).
Si malgré la pluie, vous parvenez à faire des photos, passez-les moi que je les ajoute à cet article. Et pour vous consoler, sachez qu’à Paris il fait encore plus froid, et que ça mouille aussi.

Vidéo par Julien:
.





Article précédent : Concours de crèches 2008
Article suivant : Elements déchaînés

4 Commentaires

  • « Oui en effet, Fred, ici en direct de Bandol, sale temps pour les déco de Noel et ça décoiffe ! ». on essaie de le prendre sur un ton badin mais le bilan de la journée à Bandol est plutôt lourd pour ce que j’ai pu en voir… la grande fontaine sur le port a été décapitée par le néo-sapin de lumière, lequel du coup a été démonté en urgence ; un arbre s’est abattu sur une voiture dans le quartier de Renécros ; la Rèpe, de mémoire de riverains, n’a pas atteint ce niveau de crue depuis au moins 15 ans ; la route du lido, impraticable, a été coupée à la circulation ; et pour finir, encore un échouage sur la plage de la Réserve ! Des largades, on en a connu bien sûr, mais là, ça fait beaucoup ! Je préfère faire des commentaires sur les fêtes de la ville…

  • Bonjour Nathalie.
    Juste ce petit post pour d’indiquer que la Rèpe ne se jette pas à Bandol mais à Sanary sur mer.

  • un peu de géographie local
    Le Labus, la mère des fontaines, la source de Marc, la résurgence de la Bonnefont alimentent le lit de la Reppe dans la traversée d’Ollioules et ses gorges pour aller mourrir à la sortie de sanary ce qui sépare le territoire de six fours.
    deplus le cours d’eau qui nous sépare de la commune de sanary se nomme le grand vallat.
    rendons à césar ce qui appartient à césar