Vers une explosion des factures d’eau à Bandol ?

François BAROIS s’est « énervé » sur le sujet lors du Conseil Municipal de Bandol lundi, mais cela a nui à la clarté de son argumentaire. Il avait cependant raison sur le point qu’il mettait en cause (même si le Maire l’a accusé de ne pas comprendre ce qui avait été expliqué):
Imaginez que vous ayez un forfait téléphonique mensuel. Le mois où vous êtes en vacances, si votre consommation téléphonique mensuelle s’effondre (vous êtes injoignable au large sur un bateau ou dans un trek au Népal), à la fin du mois, votre crédit de minutes sera intact. Selon l’abonnement, ces minutes seront reportées au mois suivant (glop glop!!), ou NON (pas glop du tout du tout!!).
Water_drop_animation_enhanced_small.gifActuellement, chaque bandolais bénéficie d’un « forfait » semestriel en mètres cube d’eau à tarif économique. Suite au nouveau contrat que la Mairie accorde à la société qui a remporté l’appel d’offre sur l’eau, pendant les douze prochaines années, les bandolais auront un forfait JOURNALIER, sans report des minutes, pardon, sans report des litres inutilisés.
Si on est là 365 jours par an et qu’on utilise les 165 litres de ce forfait quotidien, on est en permanence au tarif préférentiel (et ça fait le même volume qu’avant à l’année), donc rien ne change. En revanche, …/…


…/… si un jour vous n’êtes pas là, vous perdez totalement ce crédit de 165 litres à bas tarif qu’auparavant vous utilisiez quand vous le vouliez…
Inutile de préciser qu’à ce régime là les piscines seront forcément remplies au tarif « plein pot »… En cela le Maire a raison (même s’il a plutôt mis en avant l’avantage donné aux résidents bandolais par rapport aux résidents temporaires): la logique de développement durable qui veut que chacun n’utilise journellement que ce dont il a vraiment besoin s’applique à plein, et que les envies de piscine vont se calmer chez beaucoup. En revanche, on peut parier que les factures d’eau des bandolais connaîtront une certaine inflation, quelle que soit l’attention qu’ils portent à leur consommation, des usages extras se faisant forcément à plein tarif. Et il est dommage que ce supplément aille gonfler les caisses d’une société privée. En ce sens c’est Christian DELAUD qui a raison en plaidant pour une régie municipale de l’eau (et non pour une sous-traitance à l’un des mastodontes de l’eau en France)…
L’opposition s’intéressera certainement aux moyens de faire casser un tel contrat pour apparaître en sauveur des finances des foyers… Je sens que le cahier des charges de l’appel d’offre va être épluché intensément dans les jours qui viennent. Si le contrat tient, je parie que tous les bandolais vont très vite apprendre le développement durable (une année de facturation devrait suffire).
Frédéric METEY
www.bandolais.fr
PS: merci à celle qui m’a soufflé d’illustrer le discours avec les forfaits téléphoniques et leur report de crédit…

Crédit illustration: Gmaxwell via Wikimédia Commons
.





9 Commentaires

  • Apprendre très vite à gérer le développement durable ne serait pas un mal. Ne pas se faire plumer sous ce prétexte, de bon aloi ces derniers temps, serait effectivement une bonne chose aussi, et pour ça je fais confiance à Christian Delaud pour avoir la proposition la plus raisonnable. Ceci dit, et je suis d’accord si c’est l’argument de Mr Palix, il est un peu injuste de faire supporter aux Bandolais résidant à l’année les excès estivaux et occasionnels des visiteurs et maisons secondaires, très nombreux à Bandol, qui disposent de l’immunité du système de forfait. Et en théorie, si chacun paie ce qu’il consomme, la facture pourrait même baisser pour certain, si la proportion est respectée. J’apprend à mon fils à respecter l’eau et à ne pas la gaspiller parce que c’est une richesse dont on doit être conscient. Et cela, tout au long de l’année…

  • @Fred
    ton image de goutte a goutte d’un robinet , c’est 120 litres par jour,
    donc tu peux juste prendre une douche a 45 litres , ne pas mettre en marche ton lave linge,(surtout pas ! 30 a 120 litres ) , et puis tu oublies aussi le lave vaisselle ( 20 litres ) , tu ne bois pas d’eau ( juste du rosé de Bandol ) , tu ne te laves pas les dents , tu ne rinces aucun aliment , t’as pas droit non plus aux nouilles , tu oublies le café ; et malgré tout , tu es surtaxé parce que bien sur il y a une chose dont tu ne peux pas faire l’impasse , c’est de tirer la chasse !( hé oui , 10 litres , sauf pour des toilettes seches a la Bové, pas tres pratiques en appart. ).
    ces chiffres viennent du MEDDAT .
    a tout hasard , l’agence de l’eau Rhone Mediterranée Corse se base sur une conso de 150 m3 par an soit 410 litres par jour par famille de 4 personnes .meme en adoptant des habitudes economes , on va etre loin des 165 litres /jours /abonné NON SURTAXES . nous sommes couillonnés pour DOUZE ANS par
    le fermier privé , qui lui doit se frotter les mains et faire couler a flots le champagne a notre santé !

  • Claude Seux- Bos

    J’arrive pour mon couple avec cette simulation
    http://www.oieau.org/consommation/menus.php?page=interieur
    à une consommation de 160 litres par jour et par personne. Va falloir trouver des solutions : usages des toilettes publiques, douche sur les installations des plages. Demain j’installe une réserve d’eau pour « pomper » automatiquement les 165 litres/jour lorsque je serais absent.

  • danielle rastoin revolon

    Dans le même ordre d’idée que Claude, il semblerait que l’eau de ruisellement de récupération serait très vite impropre à la consommation, voire dangereuse, même pour l’arrosage des légumes:en effet,j’habite une vieille maison construite en 1930; dans le jardin, il y a une grande citerne censée récupérer l’eau de pluie, et la pollution de l’air rend cette eau impropre à toute utilisation domestique… dommage de devoir se priver d’un bienfait naturel!

  • muriel Anguenot

    @Danielle ,
    il ne faut pas exagérer , je pense que cette eau ( non consommable en eau de boisson ) peut servir a l’arrosage et au WC notamment , voire au lave linge , avec une installation simple ; on ne nous y incite pas , car c’est des  » revenus  » qui  » fuient  » de l’escarcelle d’un fermier et d’une ville ; c’est pourquoi a certains endroits , des municipalités ont tiré la sonnette d’alarme sur les subventions instaurées pour les récupérateurs d’eau de pluie et en ont meme parfois interdit l’usage pour la maison hors consommation . developpement durable a toute les sauces quand ça arrange , mais saut en arriére rapide quand ça dérange !

  • Bonjour,
    Le lien vers le nouveau contrat accordé ne fonctionne pas (à mois que mon ordi beug!)
    Ou peut on trouver le détail de nos futures factures d’eau
    Merci d’avance
    Chrsitine

  • Il semblerait que la Mairie ait déplacé la page en question sur son site, ou pire, l’ait supprimé puisque avec une rapide recherche, je ne remets pas la main dessus. C’est contraire aux usages du Web, mais chacun est maître chez soi…
    Le détail des futures factures dépendra de notre consommation, mais je vous conseille de demander à la Mairie le mode de calcul exact retenu et qui nous sera affecté (au passage, tout document explicatif m’intéresse pour publication – merci d’avance).

  • Le débat sur l’eau et l’assainissement à Bandol