Va-t-il falloir refaire les travaux des digues de Bandol?

  • Publié le 26 Mar 2011
  • Commentaires fermés sur Va-t-il falloir refaire les travaux des digues de Bandol?
  • HumeurUrbanisme

Si on en croit François BAROIS, les récents travaux des digues (port et Renecros) ne sont conformes ni à l’état de l’art (sécurité) ni à ce que nous avons payé. Il faudrait les recommencer, au moins en bonne part. Lui s’étonne auprès du maire de Bandol qu’il n’ait pas fait le nécessaire pour exiger correction des malfaçons, et menace de faire les démarches à sa place via le Tribunal Administratif.

Lui-même avait accepté des dalles moins épaisses que prévues (qui avaient cassé ensuite) sur et autour de la place de l’église, et expliqué que la Mairie avait obtenu des travaux compensatoires. Quels seront les trucs en plus qu’on ne nous aura pas facturé cette fois-ci, à titre compensatoire?

De toutes façons, si l’ancien maire a raison, on est bon pour refaire les travaux sur les 2 mêmes digues (avec une nouvelle fermeture du parking du stade condamné pendant 2 mois comme zone technique du chantier?), alors qu’on les a fait il y a moins d’un an.

Mais moi ce qui m’étonne, au-delà des inconvénients liés à un nouveau chantier qui gêne la vie d’une zone de Bandol (port, stade, parkings), c’est la quantité de travaux majeurs dont on constate rapidement après coup qu’ils ont mal été suivis et sont d’une qualité très inférieure à ce qu’on est en droit d’espérer:

On critique souvent les politiques, et François BAROIS pose, avec les éléments qu’il cite, une vraie question sur le silence de Christian PALIX dans ce dossier, mais j’avoue m’interroger souvent sur la capacité de nos services à piloter ce genre de dossiers, et sur le professionnalisme des entreprises intervenantes… Pas vous?

F.M. – www.bandolais.fr

P.S.: pour cause de fermeture des commentaires jusqu’au résultat officiel du second tour des élections cantonales, vous patienterez un peu avant de publier vos commentaires sur cet article (comme sur les autres): dimanche 20H pour le retour à la normale.