Une photo « diabolique » dans Bandol Mag

Un lecteur taquin (mais observateur) me transmet l’extrait scanné de la page 5 du Bandol Mag d’avril.
Il a remarqué que le très chaste décolleté de la jeune personne derrière le Maire produit un effet visuel inattendu: certains diront un « effet d’enfer »!!!
yadessignequinetrompepas.jpg
Je précise qu’en tant que photographe, j’ai par le passé moi-même involontairement « coiffé » un jeune marié avec l’une des compositions florales du décor sur une série entière d’images sans m’en rendre compte au shooting. Je ne sais pas s’il m’a pardonné… Et je ne me permets la reprise de cette photo avec cet angle humoristique que parce qu’il s’agit d’une photo publiée par la Mairie. C’eût été un de mes clichés, et m’en rendant compte, je me serais abstenu de la diffuser (mes lecteurs les plus anciens noteront que si je publie volontiers des dessins voire des caricatures, je ne publie jamais de photos trop désavantageuses pour les gens dont je parle, et pourtant, dans mes séances de prises de vues, je ne manque pas d’attraper des instantanés où les cibles ne sont pas au mieux de leur photogénie).

.





Un commentaire

  • Fred
    On appelle celà de la communication : c’était pour annoncer les soirées Salsa, chères au Collectif de PIerre C avec leur titre phare du Splendid : la « Salsa du démon » !