Une charte éthique pour Bandol ?

Contre-pouvoir ne veut pas dire opposition. Un blog citoyen est forcément un exercice critique, et si ce rôle de contre-pouvoir agace ceux qui considèrent comme de simples grains de sable* les énormes pavasses qui trainent dans notre baie (voir les différents articles qui dénoncent les pratiques politiques inacceptables du point de vue du citoyen, ou les résultats de l’emploi de nos impôts parfois durs à avaler pour le contribuable), il existe des solutions pour apaiser les tensions.
En attendant que le législateur dote nos élus locaux d’un statut véritablement adapté, qui améliorerait bien des choses (formation, rémunération, cumul de fonctions et de rémunérations, congé électif, etc.), c’est du monde associatif que vient une piste immédiatement applicable:

une Charte éthique des collectivités territoriales.

Si seule la ville de Béthune** figure à l’heure actuelle en tant que « commune » parmi les signataires, rien n’empêche les associations, les candidats, les groupes d’opposition ou même de simples élus d’opposition de signer cette charte. AnticorElle est rédigée par l’association Anticor, qui fait ces temps-ci les gros titres nationaux dans d’autres dossiers. Si l’association se présente comme un organe de lutte contre la corruption, la charte éthique qu’elle propose est surtout un très bon outil d’assainissement des pratiques par la transparence, et ceux qui la signent témoignent de leur compréhension de cet enjeu comme levier de restauration de la confiance des citoyens envers les élus, relation très abimée par ce qui est découvert (et non public), chaque jour à tous les niveaux.

Je ne peux que conseiller à tous les candidats (qui le peuvent, les cumulards sont tricards) à des élections locales (à commencer par les cantonales toutes proches) de signer ce document qui les engage à appliquer 11 points précis pour garantir la confiance que les électeurs placent en eux en les élisant. D’autant plus qu’Anticor se charge de faire connaître les signataires qui ne la respecteraient pas…
Il reste 3 ans pour que cette charte évolue encore avant les élections municipales, mais vous aurez compris que je regarderai qui l’a signée (pourquoi attendre?), et éventuellement élu, qui la respecte ou pas.
Et vous?

F.M. – www.bandolais.fr

* A ceux qui considèrent les problèmes éthiques comme des « grains de sable », je recommande un passage chez l’ophtalmo. A défaut, je devrais pouvoir leur prêter un double-décamètre…

** A Béthune, le maire est un dissident socialiste qui n’acceptait pas le candidat socialiste officiel bardé de casseroles Jacques MELLICK, et qui a fait campagne sur le thème de la transparence et signé la charte proposée par Anticor. Si ça pouvait faire réfléchir le personnel politique et les partis… sur les vraies causes du désamour avec leurs électeurs.





19 Commentaires

  • […] vous invite très expressement à lire le billet de Fred Mettey sur bandolais.fr et de vous demander comme moi si cette charte ne dravriat être signée par tous les élus ou ceux […]

  • […] a causé du Japon bien sûr, argumenté constructivement autour des 11 points de la charte éthique dont je soutenais hier l’injection dans notre vie communale, un petit peu d’iPhone, et de webmastering, avant de supputer les suites possibles pour […]

  • […] moultes fois la différence entre conflits d’intérêts et comportement malhonnête, et même mis en avant la charte proposée par une association qui préconise certaines recommandations pour éviter le conflit d’intérêt des élus […]

  • Christian Viala

    C’est génial, Fred!
    Pour bandol se sera difficile, mais pour nos élus se devrait être obligatoire.

  • @Fred,
    On ne peut pas nier et te refuser la qualité de poser les bonnes questions et d’évoquer les vrais problèmes. La charte que tu évoques traduit ce que beaucoup d’entre-nous ici ou ailleurs ont exprimé avec plus ou moins de maladresse et pour moi quelquefois, d’excès. Alors réfléchissons ensemble pour la mise en application de cette charte qui devra être signée avant l’élection et appliquée quelque soit le résultat, allusion aux « dégonflés » abandonnant leur poste d’Élu parce que leur liste n’est pas arrivée en tête.

  • Pour Bandol ce sera difficile, mais pour nos élus ce devrait être obligatoire.

  • @ fred

    Je viens de lire les status et certains articles d »ANTICOR ».
    Penses-tu que l’honnèteté passe obligatoirement par la signature d’une charte écrite par une association orienté?
    Crois-tu réellement qu’un élu ne peux pas être honnète et droit dans ses baskets?
    Penses-tu que nous devons avoir en permanence une épée de Damoclès au dessus de la tête?
    Si c’est le cas, tu as une bien piètre opinion de la race humaine.
    Pour ma part, je crois encore fortement à l’homme avec un grand H et j’espère que la future équipe municipale à Bandol fera du bon travail même si elle n’a pas signé la charte.
    Ainsi je ne serai plus obligé de diminuer les pavés pour les voir comme des grains de sables!!!!

  • @ Serge:
    1) non ce n’est pas obligatoire pour être honnête. Mais c’est pas toi qui voulait faire reculer l’extrémisme? Penses-tu que notre démocratie puisse encore faire l’économie de mesures qui garantissent un peu plus les citoyens par rapport aux actions des gens auxquels ils délèguent?
    En tous cas l’honnêteté n’est certainement pas incompatible avec cette charte. Et s’il y a une chose que j’ai apprise dans ma vie professionnelle, c’est qu’il n’y a pas de délégation efficace et durable sans contrôle.

    2) la charte ne te plaît pas? Demande à nos députés de donner à nos élus locaux un statut conforme à ce qu’il devrait être (et que tous les bords politiques promettent régulièrement sans jamais le mettre en place). Et à eux d’écrire une charte ou des règles à la hauteur des enjeux.

    3) Anticor est orientée? Dans quel sens? Son acte de naissance indique qu’elle est orientée contre la réédition du 21 avril 2002 (dont tu nous brandis maintenant le spectre avec celui de 1933 à chacun de tes commentaires en accusant les contre-pouvoirs d’en être la cause).
    A moi il me semble que c’est orienté exactement dans le sens que tu souhaites (nous souhaitons), mais tu nous excuseras de ne pas partager ton diagnostic sur les causes (au passage en 2002 il n’y avait pratiquement pas encore de blogs, des fois que certains voudraient les accuser).

    4) Où as-tu vu sous ma plume qu’un élu ne pouvait pas être honnête ou « droit dans ses baskets »? Ce n’est plus de la cécité, c’est de la paranoïa… Si je croyais ça, je ne tiendrais pas un blog citoyen mais militerais pour l’anarchie. Je veux juste que notre république, et les électeurs soient en position de trier le troupeau. En 2011, ça doit commencer à être possible.

    5) Une épée de Damoclès? Où ça? Créer les conditions de transparence qui éloignent les risques de pression, les tentations, les compromissions, ne me paraît pas une menace plus terrible que la situation que nous connaissons aujourd’hui.

    Tu préfères croire en l’Homme sans rien toucher ni améliorer en termes de contrat? C’est toi qui veut laisser pourrir une situation qui fait le lit des extrémismes, car tu ne veux pas voir que le système est au bout du rouleau. En appuyant l’initiative d’Anticor, je n’ai vraiment pas l’impression de favoriser un 21 avril bis, mais bien de lutter contre.

  • @Fred

    Je suis désolé si tu as mal pris mes propos.
    1 Ils n’étaient pas adressés directement à toi. Je posais uniquement des questions
    2 Signer la charte ne garanti rien, car toute personne malhonnète poura toujours dire, même après avoir signer la charte, que les circonstances l’ont obligéà…..
    3 Les status des élus locaux sont conformes à la constitution, j’admets qu’ils ne sont pas toujours respectés.
    4 NON Fred je ne veux pas revivre un 21 avril, mais je suis inquiet lorsque je regarde les sondages (même ici à bandol sur Bandol-blog)
    5 Je ne t’ai jamais accusé de croire que les élus sont malhonnètes, car dans ce cas, je ne commenterais plus sur ton blog. Je posais juste une question il y a un point d’interrogation.
    6 Je pense simplement que lorsque les commentaires ne vont pas dans ton sens, c’est toi qui te sents attaqué, maltraité et tu les acceptent mal.
    pourtant sur un blog, il y a des commentaires favorables et d’autres beaucoup moins.
    Si les miens te gènent, il faut le dire et dans ce cas, comme certains je m’abstiendrais de lire et commenter tes articles.

    Mon commentaire ne te mettait en aucune façon en cause, ne t’inquiète pas pour ma santé je n’ai ni paranoïa, ni cécité, je n’exprime que mon sentiment et je suis désolé si celui-ci t’a blessé, ce n’était pas le but.

  • Si je peux me permettre et en essayant de ne pas faire de faute d’orthographe, il suffit de lire la charte, elle n’a rien de très méchant.
    Elle reflète ce que tout un chacun est en droit d’attendre d’un élu qui a reçu la confiance d’une majorité de citoyens et citoyennes.
    L’avez-vous lue?

  • Je n’ai pas réussi à tout lire, mais un Conseil d’éthique avec un « droit de véto » sur les votes des conseillers m’a fait tiquer : de qui serait-il composé et qui va surveiller les limites d’un tel « conseil des sages » ? Pour qui croit en la probité et l’intégrité des hommes ce genre d’organe est inutile, et pour celui qui n’y croit plus, il est illusoire. Mais je n’ai peut-être pas bien interprété, ma « comprenette » est un peu fatiguée…
    Ceci dit, Don Quichotte de la Mancha dirait aussi que c’est une bonne chose ! Et cet homme m’est sympathique…

  • @ Nathalie:
    aucun droit de veto sur le vote des conseillers.
    Le conseil indiquera sur la base des déclarations d’intérêts des élus qui ne peut pas voter en raison d’un conflit d’intérêt…
    Ca semble la sagesse même.

    Le seul point qui fasse véritablement débat, c’est l’inéligibilité définitive d’un politique condamné pour sa gestion. Je comprends les réticences mais j’y suis favorable, ne serait-ce que parce que la politique n’est pas un métier et que cela favorise le renouvellement du personnel politique en écartant ceux qui ont fauté (plus toutes les raisons indiquées par Anticor).
    Et encore n’est-ce qu’un voeu de la charte, pas une règle qui serait applicable… Juste un engagement politique (mais c’est un geste fort).

  • @ Serge:

    ne sois pas désolé: je ne suis ni froissé, ni quoi que ce soit de ce genre.

    N’essaie pas de faire croire à une réaction personnelle blessée de ma part (c’est aussi assimilable à une façon de détourner le débat): je ne fais qu’opposer des arguments aux tiens (toujours les mêmes depuis des mois, voire des années, et qui me paraissent d’un angélisme confondant, pour ne pas dire parfois manoeuvrier, d’autant qu’ils ne résistent pas à l’examen des réalités – si les médias te font mal aux yeux, contente-toi des rapports de la cour des comptes, c’est déjà édifiant – ne regarde surtout pas Complément d’Enquête sur France2 ce soir). Je mets juste moins les formes car à force de devoir contrer les éléments de langage que tu nous assènes (et qui ne tiennent pas la route ou sont purement rhétoriques), je ne prends plus le temps d’arrondir.

    Quand tu demandes :
    « Crois-tu réellement qu’un élu ne peut pas être honnète et droit dans ses baskets? »
    Quelle réponse espères-tu?
    Ce n’est même plus spécieux ou dilatoire… C’est juste irritant de devoir faire des circonvolutions sophistes ou rhétoriques autour des vrais sujets.

    Si je numérote c’est pour lister du factuel, là où tu es dans l’incantatoire, dans l’exagération noire contre blanc:
    – qui dit qu’une charte est OBLIGATOIRE pour ETRE honnête? Pas moi. Pour moi c’est juste rassurant (et suspect si on s’y soustrait sans l’expliquer).
    – quelle épée de Damoclès? Etre radié d’Anticor publiquement? C’est toujours moins lourd qu’une condamnation en justice qui n’a pas besoin de charte.
    – pourquoi dénigrer mon argumentation en disant « tu te sens attaqué », « tu les acceptes mal »…? Je me sens d’autant moins attaqué que mes arguments n’ont rien de personnel. Tu me poses des questions blanc/noir, je te réponds que ça n’a pas de sens, et je t’explique où tu dérapes: Anticor orientée? Elle est née pour combattre ce qui te fait peur: la montée des extrêmes… Et ses moyens n’ont pas l’air si absurdes, en tous cas ni blancs ni noirs.

    Ce qui est dommage, c’est que nous poursuivons les mêmes buts affichés en termes de démocratie:
    – mais toi tu penses qu’il faut laisser bosser les élus (dans un cadre qui craque de partout) et se contenter de faire un point à chaque élection (on sait ce que ça donne, bravo).
    – moi je crois que le rôle des contre-pouvoirs et la transparence sont plus que jamais indispensables, et doivent pouvoir être renforcés avec profit, pour sauver ce qui peut l’être, et conduire les élus à s’inscrire dans des bonnes pratiques.

    La clef reste quand même la prise de conscience des politiques qui s’ils ne redressent pas la barre énergiquement en assainissant leurs rôles dans notre république vont finir par faire péter la Vème (à laquelle je suis d’autant plus attachée que je ne connais qu’elle depuis ma naissance). Parce que les citoyens sont EX-AS-PE-RES! Ou abstentionnistes, ce qui revient souvent à la même chose.
    Je peux t’accorder que c’est hors du champ local et que c’est au législateur à corriger la situation. Si on ne peut pas changer les textes à l’échelon communal, cette charte est quand même une réponse provisoire possible.

  • @Fred,
    Lorsque tu dis: « Le seul point qui fasse véritablement débat, c’est l’inéligibilité définitive d’un politique condamné pour sa gestion. Je comprends les réticences mais j’y suis favorable, ne serait-ce que parce que la politique n’est pas un métier et que cela favorise le renouvellement du personnel politique en écartant ceux qui ont fauté (plus toutes les raisons indiquées par Anticor). » .
    Tu rejoins la logique de beaucoup que je partage. Comment prétendre être sérieux dans ses choix et ses espoirs si l’on ne tient pas compte d’un passé surtout lorsqu’il s’agit d’un passé récent ?
    Je comprends que pour certains les erreurs de leur passé doivent être gommées, je comprends que pour d’autres, débordant de bonnes idées neuves et par crainte de les voir anéanties par les rappels des premières, appellent à modération oubli et générosité. Le monde n’avance pas sans la prise en compte des points positifs passés grâce à l’écartement de ce qui a été négatif….à condition de s’en souvenir..

  • @ Fred

    Je viens de rentrer à la maison après une matinée très éprouvante et je suis vraiment déçu de ton comportement au sujet de mes commentaires.
    Je te cite:
    « Une façon de détourner le débat » c’est évident, je ne vais pas dans ton sens!!!
    « des arguments toujours les mêmes depuis des mois, voire des années et qui me paraissent d’un angélisme confondant, pour ne pas dire parfois manoeuvrier »
    Que fais tu depuis l’ouverture de ton blog?????
    « Qui ne tiennent pas la route ou sont pûrement rhétoriques »
    Que dire des tiens???? Toujours les mêmes pour plaire à ta cour.

    J’arrète là, car à la fin du premier paragraphe, il y a déjà une multitude d’attaques personnelles.
    Donc Fred, je vais te laisser continuer dans ton EGOCENTRISME, continuer de distribuer à tes admirateurs toujours les mêmes sujets et mêmes conclusions, sans tolérer les avis contraires.
    Pour ma part, je m’abstiedrai de venir lire et commenter tes articles car tu ne sais qu’y répondre par des injures déguisées ou un plaisir de rabaisser ton interlocuteur.
    N’ayant rien à envier, venant de toi, je continuerai ma vie sans Bandolais.fr.

  • @Serge,
    Je suis désolé par ce que je viens de lire et en appelle à la raison, à ta raison. J’avais cru percevoir une approche « chavaniste » qui répondait à mes interrogations sur ta façon, pleine de sagesse, de raccorder certaines cordes distendues. Mais où je ne te suis pas c’est lorsque tu parles d’une cour satisfaite et complaisante. Moi si j’approuve l’analyse de Fred sur le sujet à l’origine de ta réaction, c’est justement parce qu’il faut se poser objectivement la question sur la capacité de l’homme à se gérer sans contraintes ou engagements. Comment éviter les dérives de l’ homme lorsqu’il ne se sent pas engagé par la parole donnée? « Ma parole d’honneur », expression galvaudée par certains mais qui avait beaucoup de sens pour ceux qui l’utilisait, n’en déplaise à certains.
    Alors Serge fais toi aussi preuve de sagesse et reprends le siège de la parole et de l’expression qui t’attend.

  • @ Serge et Jean,
    Ça doit être au moins la troisième fois que Serge quitte le blog, à chaque fois sur un cas de propagande où il se fait rabrouer.
    Quand il dit « Anticor est orienté », il est dans la propagande car il ne peut pas argumenter:
    – l’expliquer, ce serait dire que lui a choisi un camp (il l’assume d’ailleurs publiquement sans problème), et surtout avouer une peur qu’Anticor agisse contre son camp (qui étant au pas mal implanté dans différents échelons de pouvoir est un peu plus exposé aux casseroles que d’autres en ce moment – je suppose que ce qui le gêne c’est le rôle d’Anticor dans le procès Chirac).
    – l’exemple que je donne dans dans l’article concerne justement Jack MELLICK socialiste qui a pris Anticor en pleine figure, et qui démontre qu’Anticor n’est pas orienté dans le sens où Serge le sous-entend (sans jamais le formuler).
    – Et quand Anticor se mêle de l’affaire Guérini, comment Serge va-t-il nous argumenter cette fameuse orientation? (http://anticor11.org/?s=guérini )

    Où est l’argument?
    Ce blog est là pour débattre et Serge cède souvent à la propagande, celle de son camp, en bon petit soldat politique. Pour débattre il faut des arguments, les expliquer, les justifier.
    On ne peut pas juste jeter le discrédit en disant « machin est orienté » sans que rien ne le démontre, ou « tu n’acceptes pas la contradiction » (alors qu’à l’évidence je m’y expose sévèrement depuis 2007). Dire que j’ai une « cour », n’est pas beaucoup mieux.

    J’ai écrit cet article largement pour Serge (les grains de sable), et en pensant à lui (la précision sur Mellick était justement destinée à l’empêcher de tomber dans ses visions clivantes). Mais rien n’y fait, il y a certaines convictions qui restent fortes, même sans arguments derrière: et à chaque fois que Serge y cède, je m’agace un peu plus. Quand il est dans le débat, dans la sensibilité, dans la recherche de solutions d’avenir, dans l’éducatif, les contributions de Serge m’intéressent. Quand il est dans le recroquevillement sur ses préconçus politiques, et jette des éléments de langage infondés, je n’ai pas de problème à le voir se retirer du blog, car je n’ai pas créé Bandolais.fr pour que des tracts soient balancés d’un bord à l’autre pour intoxiquer plus que pour nourrir le débat.

  • @ Fred

    Tu dérapes de plus en plus!!!
    En écoutant ton désir de ne pas exposer sur ton blog des affaires ou des évènements nationaux, depuis plusieurs mois, je m’y tiens.
    Que vient faire dans tes élucubrations l’affaire Chirac??? Je n’y ai jamais fait allusion et si tu connaissais mon avis sur cette affaire, tu serais très surpris car je n’ai pas besoin de signer une charte pour être honnète!!!
    Tu es en train de défformer tous mes commentaires en transformant le sens de mes pensées afin de calomnier, dénigrer….. Dans quel but???
    Toi qui as ouvert ce blog citoyen et te dits démocrate, apprends que la première règle de la démocratie est de respecter les idées des autres. On peut défendre les siennes, les argumenter, mais un bon démocrate ne s’attaque pas à l’autre en le traitant de paranoïaque, atteint de cécité……. Ces comportement là sont des comportements qui qualifient les extrémistes.

    Ces derniers temps, je n’ai fais qu’une chose, c’est dire que les réalisations tant de François Barois que de Christian Palix, n’avaient pas que du négatif et comme sur les blogs, la majorité ne fait que ressortir le négatif, j’ai commenté dans l’autre sens.

    Pour ce qui est de la Charte et bien là encore tu es parti en élucubrations, car pour moi, un homme honnète n’a pas besoin de signer de charte pour le rester, s’il a besoin de signer une charte, c’est qu’au départ il n’est pas honnète et il a besoin de cette épée de Damoclès au dessus de la tête pour garder son honnèteté.
    Je ne balance pas de tracts, je ne cherche pas à intoxiquer, j’eassaie juste de mettre un bémol à toutes les attaques orchestrée contre les équipes municipales.

  • @ Serge, Fred,
    Je crois qu’on est tous d’accord pour dire que si tout le monde était honnête, transparent, responsable et civique, (parfait en gros !) une telle charte n’aurait aucune raison d’être.

    Or elle existe. Qu’est-ce à dire ? (Quoi ! le monde n’est pas parfait !!??)
    Son existence est en soi révélateur d’un certain malaise.
    Et, sans tomber dans le cynisme ou l’angélisme ça veut dire que certains « écarts » ont été constatés, c’est un fait, et qu’il conviendrait, avec une meilleure surveillance du respect de la démocratie, que ces « écarts » soient évités. Point.
    Ni Damoclès, ni contrainte. Juste une volonté de recentrage. L’honnête homme ne craint pas la police. Après on y croit ou pas, à la démocratie, ou à la perfectibilité de l’être humain…

    On a tous le droit d’avoir une conviction sur le sujet, même si elle n’est pas très étayée. Parce qu’on est tous Citoyen, sans pour autant avoir fait l’ENA ! On nous donne le droit d’expression mais qui est réellement formé aux subtilités de la politique ? Pas moi. Mais j’ai une carte d’électeur quand même. Alors si on m’explique différents points de vue, ou des choses que je ne maitrise pas, je m’appliquerais à essayer de comprendre, sans me fâcher.

    Allez les garçons, on se décrispe !! Vous êtes quasiment d’accord sur le fond en plus…