Un théâtre de plein air pour Bandol ?

Le sujet d’un théâtre de plein air à Bandol a démarré via Patrick Lacaze en commentaires d’un anodin billet sur le début de « la saison » à Bandol.
Ce même Patrick me demandait aujourd’hui par mail d’ouvrir plus largement ce sujet à vos commentaires, et magie de la pensée, l’un de ses interlocuteurs (Jean-Pierre HECQ) m’envoyait presque dans le même temps un topo sur le sujet incluant texte et images à publier par mes soins (car trop complexe à ajouter en commentaires).

Je vous invite donc :
– à vous référer aux premiers échanges sur cette idée de théâtre d’été.
– à lire ce récapitulatif de Jean-Pierre HECQ sur quelques réflexions autour de ce projet par le passé.
– à consulter dans la suite de l’article les images transmises par Patrick LACAZE à l’appui de cette possibilité.

photo0003

F.M. – www.bandolais.fr





12 Commentaires

  • merci Fred. Et merci à JPH de relayer l’idée en rappelant quelques « essais » anciens qui montrent que Bandol autrefois n’étais pas inactif et qu’il est bon de s’appuyer sur les expériences passées pour aller de l’avant.

    à propos de ce projet d’amphithéâtre il y a deux projets différents. Un « grandiose » et un à l’usage des Bandolais.
    Ce « petit » projet de 200 ou 300 places serait situé là où ont lieu habituellement les « petits » spectacles, entre les boulistes et l’office du tourisme (voir photo). Dans un premier temps il me parait possible d’envisager des gradins en 1/ 2 cercle ou en 1/2 ellipse qui seraient installés provisoirement pendant 5 ou 6 mois (de mai à octobre par exemple) dans l’esprit de ce que font les gens du cirque sous leurs chapiteaux, mais sans le chapiteau pour « ouvrir » les spectacles sur la ville. Cela aurait le mérite de « valider » à moindre coût le principe avant de construire en dur. L’esprit de ce « petit amphi » est de créer un objet ouvert sur la ville et à usage des Bandolais au quotidien, que ce soit pour le sport, les boules, les arts, la musique, les écoles, les clubs, etc …
    Allez dans le sud et vous verrez : le vrai sud ….. ouest) ………Humour provocateur ;o-))
    Le sud qui se bouge le cul en vérité, qui travail et qui nous nourrit.

    Un grand amphi extériorisé aurait des objectifs très différents. Pour le choix de l’emplacement il faut impérativement que la scène tourne le dos au mistral. Ceux qui ont la pratique des voix du Gaou savent de quoi je parle. Un « grand amphi » est un pari sur l’avenir car dans ce cas on crée un cadre que l’on espère être capable de remplir par la suite.

    Mais j’ai confiance car l’objet crée la fonction. Nous en avons eu un très bel exemple avec la société nautique de Paecht/Ricciotti. A grand bâtiment grandes ambitions et cet « outil » à fait que, avec l’aide de dirigeants au dessus de la moyenne, Bandol affiche le club Nautique section dériveurs le plus important du sud de la France dont le rayonnement couvre tous les pays nordiques ce qui est une pure performance et assure à notre ville une renommée insoupçonnée par le commun. Preuve qu’on peut avoir toutes les ambitions, à condition de concevoir par nous même sans attendre que des Lobbys nous proposent quelques projets fumeux et coûteux et surtout sans aucune originalité comme le nième casino ou la nième maison de la culture (si Malraux veut bien m’excuser).

    Si le plus grand nombre voulait bien s’exprimer sur ces deux « dossier » ce serait une grande première et pourquoi pas une …………….. « première pierre ».

  • Cette idée d’amphithéâtre a déjà été un peu débattue l’année dernière sur un des blogs bandolais me semble-r-il.
    Aujourd’hui deux idées distinctes se manifestent.
    Un « petit » amphithéâtre (structure démontable), pour des spectacles à la dimension de la commune (et à sa portée financière pour les spectacles proprement dit). Un tel projet peut être évoqué au niveau de la commune…

    Un projet plus ambitieux… mais, qui, quel que soit son lieu d’implantation, ne saurait à mon sens qu’être pris en charge qu’ au niveau d’une intercommunalité tant pour le coût des infrastructures… que leur fonctionnement. S’il s’agit d’une structure pouvant accueillir plusieurs milliers de personnes… ce n’est pas pour y organiser de petits spectacles … ou alors des petites formations mais qui ont un coût inversement proportionnel à leur taille!
    En l’état actuel quant au devenir de la réforme territoriale…. difficile de se prononcer. ce qui est certain, c’est qu’ au delà des grandes manifestations sur TPM… il se passe beaucoup de choses sur l’Ouest varois… mais nul ne le sait… La culture, voilà un des thèmes dont devrait se saisir Sud Sainte Baume… Attendons….

  • Pour reprendre ce que dit P.LACAZE on peut aussi explorer, comme cela a été fait, déjà par le passé, la piste du Parc du Canet. Cela aurait le mérite de déplacer une animation qui pourrait avoir sa spécificité et son public. Dans certaines villes il existe un théâtre antique à grand spectacle beaucoup plus près du centre ville que ne le serait celui du Parc du Canet.

  • Belle analyse de prinz karl qui propose d’élargir le débat à la communauté de commune dans le cas d’un amphi de grande dimension. Effectivement Bandol « s’étire » sur environ 3 km sur 2 et nous pourrions sans aucun doute suggérer un projet ailleurs que sur notre territoire avec une participation financière dans le pur esprit d’un effort commun.
    En effet Bandol a toujours largement bénéficié de l’attrait que représente le circuit Paul Ricard alors que le circuit est sur une autre commune.
    Par ce simple exemple on voit bien le choix qui s’offre entre ne rien faire parce qu’on ne peut pas et aider d’autres communes à faire pour le bien de tous. Il me semble que c’est le principe même d’une communauté de commune et PK fait bien de nous le rappeler.
    On peut se souvenir que Bandol a deux piscines : à La Ciotat et à Sanary et c’est parfait comme ça. Pour eux et pour nous. Une troisième à Six fours/La Seyne bien sympa que l’on doit je crois à Paecht.
    Le vin de Bandol non plus n’est pas à Bandol … c’est un tout, une synergie.

    cela dit on peut réfléchir aussi au court terme : au « petit amphi » sur le port.
    Un amphi bandolo-bandolé (Bandol aux Bandolais) …………….. Non ?

  • RASTOIN REVOLON Danielle

    C’est une superbe idée, petit ou grand amphi de plein air!! à nous le théâtre, la poésie, les beaux textes à écouter en plein air et également la musique..quand mesdames les cigales sont enfin fatiguées de chanter…

    Un belle idée à creuser, un beau projet! merci!!!

  • Un bel enthousiasme communicatif.
    Il faudrait peut-être que d’autres lecteurs se manifestent, et pourquoi pas quelques clubs et associations qui donneraient leur avis sur l’opportunité d’avoir une tribune pour mettre en relief leurs activités. Ce sont sans doute eux les premiers concernés, ainsi que les pros organisateurs d’évènements d’été.
    On a rien sans un consensus populaire.
    Mais c’est vrai que ce sud là n’a pas le dynamisme de l’autre sud. La facilité est facteur d’endormissement.

  • @Patrick LACAZE,
    Cet endormissement sur un sujet qui mérite que tout le monde s’y intéresse est bien sur navrant, mais pas irrémédiable. Il faut, comme dans certain cas, « amorcer la pompe » par siphonnage répétitif et demander autour de soit la bienveillante complicité des quelques uns qui partagent cette idée…..comme je le fais aujourd’hui…..et faire remonter le sujet au dessus du panier!

  • merci à Jean SARRAT……………. faites circuler le micro dans la salle …………..

    A propos de micro hier soir je regardais sur la 3 le village préféré des Français. le présentateur Stéphane Berne a réuni les habitant du village gagnant ……………. dans un amphithéâtre à l’échelle du village : il y avait environ 120 personnes sur des gradins en pierre en plein air, c’était minuscule, mais c’était très convivial et tout à fait dans l’esprit de ce que je suggère pour ma ville. En face il y avait un écran géant pour suivre l’émission … que demander de plus pour passer une super soirée quand on habite dans le sud.
    c’est d’ailleurs un village du sud qui a gagné : Saint Cirq Lapopie.

  • J’ai vu la même émission, j’ai eu la même idée, j’ai fait le même rêve, je me dis aussi pourquoi pas.
    Allez encore une couche, au suivant…

  • Un amphithéâtre à Bandol, quelle merveille ! Ces lieux à l’architecture éternelle donne une autre dimension aux nuits d’été ! Ollioules a son observatoire, St Cyr son théâtre de verdure, et Bandol alors ?…
    On peut commencer par se poser la question : s’il n’y en a pas, c’est qu’ il y a peut-être une bonne raison ! Soit personne n’en a jamais eu l’idée… (hum)… soit il n’y a pas d’endroit propice (à l’abri du mistral, avec une bonne acoustique, possibilité de parking et pas trop loin…), soit la fréquentation culturelle d’une petite ville ne suffirait pas à faire vivre ce lieu, soit la politique de divertissement à Bandol en général n’est pas en adéquation commerciale avec un tel endroit qui serait, selon toute vraisemblance, loin du centre ville déjà suffisamment saturé en pleine saison… Un tel projet se conçoit à partir d’une authentique volonté, avec un solide cahier de charges…
    Sûr que pour les concerts d’été, ça aurait de la gueule… mais comme on écoute plus les râleurs que les rêveurs…

  • Un amphi pour des spectacles ?

    bien sûr que l’idée est sympa à priori. On rève tous d’aller voir un spectacle que l’on aime en traversant une pinède pour aller s’assoir face à la mer au soleil couchant…

    Cela dit, Bandol, 8.000 habitants, a déja la salle Jules Verne, la salle de spectacle du Casino qui prend la poussière en attendant une rénovation, le cinéma Camera largement sous employé, le kiosque à musique, sans parler des salles associatives.

    A 10 mn, il y a l’amphi de Chateauvallon. De l’autre coté de la baie, il y a l’ile du Gaou. A Toulon, il y a le nouveau théatre.

    Ca fait pas déja beaucoup, pour des spectacles ?

    Enfin, qui dit spectacle en extérieur dit aussi nuisances nocturnes pour tout le quartier. Pas certain, pour cela, que le Roustagnon ou le Cannet ne soient l’espace révé. Et il faut aussi un parc de stationnement pour les voitures.

    Je crois qu’il faut peut être mettre le problème dans l’autre sens.

    Ce ne sont pas forcément les équipements qui font une politique culturelle. Mais plutôt la politique culturelle choisie qui entraine la transformation ou la construction d’équipements.

    Alors commençons donc par ça. Parlons politique culturelle. Quels spectacles, pour qui, à quelle période ?

    Le rôle d’une mairie, ce n’est pas forcément de faire venir à grand frais des artistes sur-connus, archi médiatisés, visibles dans toutes les Zénith ou autres de France, ou au contraire d’essayer de faire ressuciter de vielles gloires oubliées à coup d’argent public, mais, à mon sens, de faire découvrir. Découvrir des oeuvres, découvrir des talents, découvrir des formes d’expression.

    C’était par exemple Chateauvallon à l’époque de Gérard Paquet et de Henri Komatis, aussi de Théatre en Dracénie avec Liberto Valls, aussi des 4 saisons du Revest avec Jean Claude Grosse.

    Ces succès ont exister parce qu’il y a eu une rencontre entre un pro, en charge de la programmation, avec un élu ou une équipe municipale qui lui ont donné les moyens nécessaires.

    Donc oui, parlons culture, mais plutot que d’attaquer le sujet par les équipements, coûteux à construire et à entretenir s’ils sont, comme tous ceux que nous avons déja, sous-employés, voyons surtout ce que l’on en fera.

    Parce que, franchement, est ce que Chantal Goya ou Aioli ont besoin d’un théatre en plein air ?

    Jacques

  • salut Jacques,
    Plein de bon sens comme toujours et il en faut pour jouer le rôle de modérateur.

    Je constate que Bandol à le plus grand mal a créer des animations en extérieur (le défilé du carnaval des écoles, la danse, le folklore, etc … alors que c’est une ville qui bénéficie de conditions climatiques exceptionnelles pour ça.
    Pourquoi en extérieur ? parce que ça permet d’intégrer le plus modeste des spectacles dans la circulation, je m’explique : d’interpeller le badau qui peut être autant Bandolais que visiteur sur ce qui se passe en matière de vie associative, beaucoup plus surement que par voie d’affiche (que seuls une poignée d’initiés lit). Un festival off comme on dit en Avignon. On passe on regarde, on sourit, et la mayonnaise prend. c’est comme ça que l’esprit d’un village se crée. Dans l’esprit de la fête de la musique ou la soirée des amis, etc … Il y a un vrai besoin.
    Je parle d’un amphi placé là ou M6 fait son show l’été, ainsi que guignol, ainsi que l’école de danse, ainsi que ………. d’une capacité entre 150 et 300 places selon analyse Un amphi à usage mixte mi Bandolais, mi visiteurs.
    Budget modeste (sauf action de lobbyisme), encombrement très raisonnable; parking dispo, en tout cas pas pire qu’avec la salle Jules Vernes Paul Ricard.
    Je partais du principe que les spectacles en pleine ville répondent à un vrai besoin pour les Bandolais qui ont besoin d’un lieu fédérateur peut être plus que de lieux clos, à destination élitistes, ou pour public averti.
    Pour ce qui est des autres lieux cités par Jacques il s’agit de lieux clos qui ne peuvent en aucun cas rayonner du même esprit.
    Pour le prix d’une rénovation on peut se payer des gradins de deux ou 300 places comme qui rigole ……… NON ?
    Je ne vois pas pourquoi on se priverait d’un modeste amphi au motif qu’on ne peut pas avoir un Chateauvallon, qui soit dit en passant ne ressemble à rien.
    Par contre je rejoins P K lorsqu’il conseil d’aller voir nos voisins pour nous unir pour un projet de grande envergure … Mais ceci est une autre histoire.
    Il n’empêche : Ma grand’mère disait toujours : oui tu l’auras peut-être, non c’est tout de suite.