Trop de saisons à Bandol

Non mais vous avez vu ce temps qu’on affronte à Bandol depuis fin octobre? Mais que fait la Mairie?!!!

Jusqu’à l’hiver 2007/2008, j’ai pu vanter les mérites du micro-climat bandolais. De mon installation définitive en 2003 jusqu’à alors, je n’ai chauffé mon appartement de Bandol que quelques jours par an, une dizaine au plus. L’impression de passer de l’automne au printemps, et je me souviens qu’à l’époque où je donnais régulièrement des cours à Marseille, nous allions manger chaque semaine en front de mer en bras de chemise.

Depuis, les choses se sont gâtées. Ma femme m’accuse de publicité mensongère. Je lui avais promis mieux qu’en Catalogne, et de ne pas lui refaire le coup de Paris: quand elle m’avait rejoint dans la capitale en 1999, on avait enchaîné avec un hiver hallucinant, 23 jours de pluie par mois de janvier à avril 2000. Pour une méditerranéenne, ça fait presque un motif de divorce.

Et je suis obligé de noter que sous le mandat Barois, ma facture de chauffage était minime. Depuis l’élection de Christian PALIX, je chauffe plus de deux mois chaque hiver, du jamais vu. Ca fait 3 ans qu’on enchaîne de vrais hivers suivis d’authentiques printemps puis des étés pour vacanciers et des automnes automnaux: si vous croyez que j’ai migré à Bandol pour supporter ça… Je ne vous parle même pas de la neige qui a tenu une semaine au sol cet hiver. Si après cet automne pourri, je dois encore mettre du chauffage plus de 60 jours d’ici la fin mars, je prends parti pour l’opposition! Voilà la mairie prévenue…

Et pas la peine de me promettre que l’hiver 21023/2014 sera doux : on connaît les techniques des politiciens, capable de vous remettre du soleil juste avant le scrutin… Mais l’électeur saura se souvenir! Et votera pour celui qui promettra 2 saisons à Bandol: 4 mois d’été, et une longue intersaison…

F.M. – www.bandolais.fr

P.S.: considérant la teneur de certains commentaires occasionnels, je me crois obligé de préciser à ceusse qui voudraient me lapider suite à cet article (à coups de claviers), de s’interroger sur le degré de lecture  nécessaire ici. Inutile de m’inviter au déménagement non plus… 🙂
Désolé mais cette semaine, j’avais pas d’éditorial plus intéressant qui me vienne spontanément… Trop de mauvais temps: fallait que je me défoule.





10 Commentaires

  • […] vrai comme le dit Fred, il ne se passe pas grand chose de nouveau! Le projet de la LGV suit son court, les riches […]

  • Jean-Pierre Chorel

    Plusieurs explications à ton ressenti, Fred ! Car les archives météo montreraient certainement que les hivers 2003 à 2008 ne sont pas plus cléments que les suivants, il y aura certainement un commentateur qui aura plus de temps que moi pour le montrer.

    Tout d’abord, tu t’es certainement acclimaté, au propre et au figuré…

    Ensuite, tes voisins n’ont-ils pas réduits leur consommation de chauffage ou procédé à des travaux d’isolation ? A moins que des « parisiens » ne se soient installés depuis 2008 ?

    Enfin, et c’est sans doute la raison principale, tu vieillis !

  • attend mon grand, il ne faut pas épouser n’importe qui : une flamande aurait fait l’affaire.
    Je me souviens d’une citation qui figure sur le guide du routard de l’Espagne :
    les portugais sont toujours gais,
    les espagnols sont toujours gnols
    C’est de Jules Romain, ça vaut largement tes prévision météo, non ?

  • Tu veux un peu de news pour Bandol ?

    Je viens de lancer officiellement le CIA (cercle internet actif) de BANDOL
    avis aux retardataires, après il faudra attendre la prochaine cession de consultation populaire : ceux qui ne se sont pas inscrit ne seront pas consultés
    … Pour une fois qu’on vous donne la parole 🙂

  • Fred,
    Tu mets en cause l’actuelle municipalité du déreglement climatique.

    Effectivement, j’avais relevé, moi le Grenoblois, que je commençais à retrouver les températures et les nuages que j’avais fuis il y a 25 ans.

    Il y a donc bien eu un changement.

    Bien sûr, comme le dit Jean Pierre trés justement, nous avons commencé à nous acclimaté. Ca, je le vois pour la température, mais aussi à d’autres détails. Quand je suis arrivé, je ne savais même pas que le mot « apéro » existait. C’est dire.

    Bon, donc, pour toi, c’est la faute à l’actuel municipalité ? Je n’en suis pas si sûr.

    Je ne vois pas quelle décision aurait pu mener à ce résultat.

    Le quai rouge ? Non, il ne peut agir à ce point sur le climat.

    Les baraques à sandwich ? Je ne crois pas non plus. Elles ne font que remplacer des équipements qui existaient déja.

    Il y a bien un truc.

    Qui n’existait pas avant, et qui a complétement changé la physionomie du quartier du centre-ouest.

    C’est la médiathèque.

    Regarde, déja, une rue a été débaptisée en « rue de l’ombre ». Voila la cause du déréglement climatique.

    Jacques

  • Fred, çà « me fout les boules » de devoir lire de telles » c……..s » sur ton blog. Tu nous parles de l’espagne, encore et encore, sais tu qu’elle est passée à Droite…….
    Quant à JK, maintenant on sait maintenant qu’il est Grenoblois, ça nous fait une belle jambe!!!
    Si le fleuron du mandat Barois :la médiathèque et son théatre Jules Verne, ne lui conviennent pas, et bien qu’il remonte vers le Nord…
    Voilà pour aujourd’hui., çà te va Fred ??????

  • Cher monsieur Burillard, je m’excuse de vous demander pardon mais je crois que tous devisaient gentiment sur un mode humoristique.
    j’en profite pour vous informer que j’ai fais toute ma scolarité à Grenoble. Logiquement cette information va vous faire une belle jambe donc ça vous en fera deux : le compte est bon !
    Ma grand mère disait toujours si tu veux être beau laisse tes tiques (l’hestétique).

    Concernant l’argot : les boules signifie avoir peur.
    La colère c’est : furax ou la pigne, les glandes, les vers, en rogne etc
    Concernant le faux rhum de Fred, on n’a pas tous les jours envie de « crever l’écran » par des propos empiternellement sentencieux. Y a pas de honte à faire relâche de temps en temps.
    Concernant l’Espagne je suppose que « passer à droite » signifie : avoir choppé la lèpre , Non ? à la façon dont vous le dites … j’aurais cru.
    mais alors, pour « passé à gauche » on prend quoi comme maladie ? une maladie infantile je suppose (la rougeoles, les oreillons, la rubéole, l’impétigo, le grand maigre ? ) On dit bien que l’enfance c’est l’espoir d’une nation…

    mon conseil : détendez vous et passez moi votre mail j’ai reçu un film super marrant je vous le transmet volontier. c’est pas du tout une blague…. enfin si justement!
    Le sage a dit, une journée sans rire est une journée de foutu, la réponse à : j.lacaze@sfr.fr
    Contactez moi sans hésiter, les nanas qui font du vélo c’est irrésistible : MDR ! ! ! ! et en plus ça fait mourir de rire mes copines, encore plus que les garçons. C’est carrément la vidéo de l’année.

  • Bonjour Fred
    Il semble que le temps change mais je n’en suis pas si sûr – Notre mémoire n’est elle pas si bonne que ça?
    Sur Météociel toutes les données au jour le jour depuis 1973 à décortiquer pour occuper nos longues soirées d’hiver quand il pleut…
    http://www.meteociel.fr/climatologie/villes.php?code=7660&mois=3&annee=1973

    Nous restons quand même privilégiés mais il ne faut pas trop en faire l’écho. SURTOUT PAS.
    J’ai peut être une explication à ta réaction:
    Ne serait il pas le phénomène de mimétisme ou le phénomène d’osmose qui fait qu’à avoir trop de parisiens (terme générique), la météo s’adapte pour qu’ils se sentent enfin chez eux? Ils prennent des couleurs mais le ciel en perd – Je ne vois que cette explication.
    Bien cordialement 🙂

  • J’espérais vous détendre.
    Merci à tous de m’avoir fait rire.

  • La plaisanterie ayant assez durée, je vous INFORME qu’un flux de NW semble vouloir prendre. La fumée du feu de détritus de l’entreprise de jardinage à côté de chez moi a changé d’orientation.

    Chic alors!. Raz le bol du vent d’est.