Travaux sur la voie ferrée : les nuisances

Pour ceux qui sont protégés du bruit de la voie ferré, ce que j’écris en titre n’a peut-être pas de sens.

Pour les autres, dont le Maire François Barois, Christian Delaud ou moi, qui vivons à proximité immédiate de cet axe qui passe en ville, les nuits sont… sonores!!!

Afin que tout le monde mesure ce qu’il nous reste à endurer chaque nuit pendant encore presque un mois, voici ce que j’ai enregistré dans mon « jardin » hier soir. N’oubliez pas de monter le son (c’est le seul intérêt de cette vidéo) car le micro de mon appareil photo est très limité (et ça serait dommage que vous ne constatiez pas un truc approchant la réalité)… On est à 30m des voies.

Et puis afin d’être un peu plus complet, je vous ai fait un enregistrement lors du passage d’un train, en haut du talus à proximité immédiate de la voie. Les vibrations arrivent à faire trembler les fenêtres de la chambre…

A 30m des voies En haut du talus

La Mairie n’y est pas pour grand-chose, la préfecture ayant donné les autorisations. Il est toutefois regrettable que personne n’ait songé à prévenir les riverains, et peut-être à prévoir un relogement temporaire pour les plus sinistrés d’entre nous. Les hôtels auraient pu y trouver leur compte et le surcoût pour la SNCF comparé au prix des travaux semble plus acceptable qu’un coup de fusil sur un ouvrier par un riverain excédé (certains en parlent en ces mots: c’est vous dire l’état de fatigue, le stress, etc.). Et je suis sûr que ceux qui le peuvent (nombreux à Bandol), ont rejoint leur autre domicile dans leur région d’origine, jusqu’à mi ou fin février…

Il paraît que c’est la réfection des rails, ou du ballast, ou des peut-être des traverses. Je n’en sais rien, mais ça fait un putain de sacré boucan!

Et si je peux, un peu plus tard je vous ajouterai l’enregistrement des sirènes d’alarmes: plusieurs fois par nuit… Un régal ces alarmes de chantiers!





4 Commentaires

  • Salut Fred.
    Ma situation de cheminot en retraite me permet de te faire un petit compte rendu.
    Tous les 40 ans environ, il faut changer toute la plateforme de roulement c’est à dire l’ensemble rail-traverse-balast. La voie ferrée Cassis-Ollioules avait 40 ans, donc les travaux étaient nécessaires.
    Pourquoi la nuit? Car la nuit, il circule beaucoup moins de trains que la journée et ce sont presque exclusivement des trains de marchandises plus faciles à désheurer que les voyageurs soumis à correspondance.
    Comme toi, habitant près de la voie ferrée, je subis les agressions nocturnes.
    Mais c’est pour la bonne cause, et cela me gène moins que la mob qui passe tous les jours devant chez moi avec un pot trafiqué, cela me gène moins que la voisine du dessus qui tous les jours marche avec des talons, moins que le moteur de la voiture du voisin qui tous les matins chauffe un quart d’heure avant son départ, je vais arrêter là sinon j’en remplis 3 pages.
    Et puis, c’est pour la bonne cause, ils avancent de 600 m par jour et bientôt, nous aurons une superbe voie ferrée sur la quelle les trains vont circuler sans secousse et sans bruit si les cheminots ne décident pas de se mettre en grève!!

  • @ Gervais: Pour la bonne cause, certes… Mais il paraît qu’il y a eu un mailing de fait pour prévenir les riverains, qui aurait coûté un paquet d’euros à la SNCF. Qui se l’est mis dans la poche, parce que le courrier me prévenant, je l’attends encore… Et il aurait vraiment été judicieux de nous prévenir, car considérant l’ampleur des travaux et le dérangement occasionné, les riverains méritaient un tout petit peu plus de considération de la part de SNCF/RFF…

  • @ Fred et Gervais
    Je comprends que les travaux doivent être réalisés de nuit.
    Je ne les remets pas en cause lorsque je dis, comme Fred, que dépenser 12.500 euro pour un mailing que pas une personne sur six a reçu est se foutre de la G… du monde ou s’être fait gruger.
    Mais dans les deux cas, RFF est fautif car soit il est incapable de gérer ses sous-traitants soit il fait pour faire sans se préoccuper du résultat.
    De mon côté le résultat est que mon petit fils de 4 ans a du mal à s’endormir et se réveille de nombreuses fois car il cauchemarde.
    Car il n’est pas question d’une mob au pot trafiqué ou d’une voisine sur talons mais d’un vacarme insupportable qui, dans la nuit du 14 au 15 janvier de 21 h à 5 h, a tenu en éveil et sur les nerfs une centaine de riverains qui auraient pris leurs dispositions si on les avait prévenus.
    Au fait la personne sur six qui a reçu le courrier de RFF habite derrière Cocci market (côté mer).
    Par contre ceux qui sont à moins de 100 m de la voie ferrée n’ont rien reçu.
    J’habite le long de la voie ferrée depuis 57 ans et je n’ai jamais eu à m’en plaindre.
    Je ne me souviens pas avoir été incommodé en 1972 lorsque la SNCF a réalisé les mêmes travaux qu’aujourd’hui.
    Peut être les avaient ils réalisés de jour ?

  • Pour avoir un réseau ferroviaire performant, il faut l’ entretenir ! C’ est vrai, cela fait des nuisances, mais c’ est en effet « pour la bonne cause » – des liaisons ferroviaires performantes face à l’ invasion automobile, entre-autres . Et cela ne durera qu’ un temps ! Patience.
    J’ habite à Besançon, le long de la ligne Belfort-Dijon qui elle aussi est en travaux actuellement . Et alors ? Au moins, on gardera une ligne performante pour nos TER (Z2, RRR, AGC) et les corails Strasbourg-Lyon . a+