Traitement de faveur ou pub officielle ?

Hier je vous disais que je n’ai toujours pas réussi à obtenir que ma société soit listée dans les pages commerces du site de la ville, sans que je sache pourquoi (il y a un an, c’était une autre équipe municipale qui me faisait subir le même sort, et pourtant 18 ou 36 ou 60 mois en arrière je n’avais pas encore de blog pour me faire des ennemis à Bandol)…
Cependant, dans mes explorations j’ai remarqué un exemple inverse. La société « Tout Rouge » n’est pas bandolaise (elle est basée à Marseille) et sans adresse locale a priori, elle organise certes des visites dans le vignoble de Bandol. Mais cela suffit à la faire apparaître dans la rubrique commerces liés au vin. Et de quelle manière?!!!
C’est la seule entreprise qui dispose non seulement de l’adresse web de son site au bas de son petit pavé de texte descriptif, mais même carrément d’un lien direct depuis le nom de sa société vers son site web (visuellement on le voit rien qu’à la couleur du nom, le bleu signalant généralement un lien sur Internet)!!! Voici l’illustration que j’ai capturée pour vous:

toutrouge.jpg
Les entreprises bandolaises apprécieront ce régime particulier octroyé à une société de l’extérieur (bien qu’elle participe sans nul doute au rayonnement du nom « Bandol »). Certains me diront que ce favoritisme est dû au fait que le nom de l’entreprise contient « .COM » et que cela suffit dans beaucoup de cas à provoquer automatiquement la création du lien. Je veux bien, mais considérant que cette société semble également être la seule non bandolaise, on se demande si ce n’est tout simplement pas le premier cas de publicité avéré sur le site de la ville…
.





Un commentaire

  • Et si l’on regarde leur offre en Bandol, elle se limite à un rouge de chez Bunan et un rosé et un blanc de la Tour du Bon. C’est un peu court.