Traceur de points noirs ?

  • Publié le 13 Jan 2009
  • Commentaires fermés sur Traceur de points noirs ?
  • PolitiqueUrbanisme

Ce blog signale souvent des points noirs relevés en ville: entretien, aménagement, travaux, mais aussi dans la communication de Bandol (site, magazine, infos du web, etc.) ou encore l’animation, etc. Pas toujours la faute de la Mairie, si tout était parfait, les élus n’auraient plus qu’à se mettre en vacances, mais les bandolais comme les élus découvrent souvent les problèmes avant qu’ils n’aient été traités.
Ca fait un moment que j’y pense, car on voit au fil des semaines, des mois, les corrections se faire, ou pas. Je me disais qu’il pourrait être bien de suivre précisément l’évolution des corrections, dans une démarche citoyenne. Pendant la dernière campagne municipale, j’ai trop entendu d’affirmations et de contre vérités dans la bouche de plusieurs candidats à la Mairie, attribuant des réalisations du passé à tel ou tel mandat, pour s’approprier des améliorations ou au contraire les refuser à tel ou tel adversaire… D’ailleurs je pensais que chaque écurie politique bandolaise se doterait d’un tableau de bord de ce genre. Mais ce que je constate me fait penser que personne n’a véritablement pris la peine de lister ce que je pointais du doigt, en particulier avant les élections (depuis, je crois que la plupart des signalements ont été parallèlement l’objet d’une prise en compte ou détection par la Mairie).
Une démarche citoyenne de suivi de l’actualité de la ville est saine, et plus efficace si elle dispose d’éléments tangibles pour nourrir la réflexion. Les électeurs apprécieraient certainement dans 5 ans de pouvoir juger un peu plus sur les faits l’équipe sortante (avec une mémoire fiable), notamment si elle se représente, et pouvoir empêcher également ses futurs adversaires de dire tout et n’importe quoi.

Cependant je ne compte pas trop sur la Mairie pour ce suivi public, la communication municipale étant l’un des points que j’estime perfectibles. Certes mon blog, par une rapide recherche sur quelques mots-clefs permettra s’il est encore en vie en 2014, de retrouver trace de certains faits, au moins ceux que j’ai signalé lors de leur détection. Mais ai-je toujours signalé les corrections?
L’idéal, serait qu’un ou deux volontaires remplissent un simple tableau Excel auquel je veux bien réfléchir avec eux, enregistrant la date des problèmes relevés par un bandolais ou un autre et surtout la date à laquelle on les rend publics sur ce blog, et puis ensuite sa date de résolution. Le tableur calculera facilement la durée écoulée entre le signalement d’un point noir et le constat de sa solution. Ca peut aussi permettre à ceux qui le veulent, de suivre les anomalies, et d’aller vérifier leur statut: toujours noir, en cours de traitement, ou résolu. Ca peut permettre enfin de penser à signaler les avancées positives, tout aussi publiquement, de nombreux suiveurs de ce blog le trouvant globalement trop critique.
Bref, s’il y a des volontaires, qu’ils n’hésitent pas à m’envoyer un mail, ou mieux, rejoindre la prochaine session des rencontres du web bandolais (mardi prochain 20/01 à 21H), car je suis certain que tous nos « membres » auront à coeur de participer, en examinant ce tableau de bord chaque mois, et en allant surveiller les points noirs de leurs quartiers ou spécialité pour faire part de l’avancement des choses.
Vous allez me dire que je pourrais faire cela moi-même, d’autant plus que je publie les infos de bases pour ce tableau de bord… Certes. Certes. Mais si je pouvais avoir un petit coup de main, ça m’éviterait de continuer à surcharger mes journées. D’autant qu’il faut se pencher sur les 12 ou 15 mois passés pour reprendre ce que ce blog a déjà listé. Et puis ça serait bien que ce suivi soit l’oeuvre de plusieurs citoyens associés dans cette démarche de vigilance citoyenne, parfois aussi pour aller chercher l’info du pourquoi les choses tardent (il y a souvent de bonnes raisons, encore faut-il que le citoyen ait les éléments pour comprendre). De toutes façons on est toujours plus intelligents à plusieurs, et chacun a une connaissance différente, permettant de dire par exemple, si les faits observés relèvent de la compétence de la Mairie (ou du département, de la région, etc.)….





Article précédent : Bonne brasserie à La Ciotat