Archives du blog

L’UMP attentiste à Bandol

l’UMP a décidé de ne pas donner d’investiture à une liste candidate à Bandol avant le premier tour des élections municipales le 23 mars 2014. Le maire Christian PALIX et la responsable bandolaise de l’UMP Laetitia QUILICI n’ont pas été départagés par le parti.

Lire l'article

Bandol Passion, La Seyne Passion, Six-Fours Passion…

Bandol Passion sonne moins personnel depuis que je le vois décliné aux pages Facebook des candidats UMP de Six-Fours et La Seyne, voire à leurs sites web, dans une même stratégie pour la zone d’influence du député

Lire l'article

Une femme déjà en campagne à Bandol

D’habitude, les listes candidates aux municipales vont plutôt les chercher à l’approche de l’échéance, parité oblige. Là, c’est une femme engagée depuis longtemps en politique à Bandol (jeunes RPR, puis UMP dont elle est la déléguée communale), qui prend les devants. Pas d’équipe, pas de projets révélés autre qu’une envie de redonner de l’ambition à notre ville, Laetitia QUILICI entre en campagne pour 2014, avec une volonté affichée d’écoute des bandolais. Elle n’est pas la seule de son sexe à prendre le départ, mais c’est la première dont l’action prend forme de campagne organisée.

Lire l'article

Aux cocardes de Bandol et du Var

A l’issue du dernier conseil municipal de Bandol, Marcel BOGI (premier adjoint au Maire sans plus aucune délégation) est venu dans la partie réservée au public me trouver alors que je mettais les lignes finales sur la retransmission en direct du CM. Il avait visiblement été informé par un de ses affidés du fait que je l’avais épinglé sur deux points. Et il avait apparemment besoin de m’en parler, avec de drôles de justifications, ce qui nous a donné l’occasion d’écrire une nouvelle page pagnolesque dans la vie de Bandol.

Lire l'article

Le député devrait assister au Conseil Municipal de Bandol

…/… Si après une séance Mr Vialatte pense toujours que Christian PALIX montre sa capacité à (…) fonder un rapport harmonieux et efficace au sein du conseil, je vous laisserai faire les commentaires. Pour l’instant ça ne me rassure pas sur la cuisine que nous mitonnent les partis (qui sont à mon sens beaucoup plus militaires que démocratiques dans leurs fonctionnements). Il fallait peut-être réfléchir avant d’investir tel ou tel, et d’accepter ensuite des membres qui sont en guerre ouverte. A minima il faut assumer. Mais non: circulez y’a rien à voir.

Lire l'article

Barois et Paecht

Plusieurs mails me signalent qu’en 1995, le Dr Paecht dans la même situation que François Barois à l’issue du premier tour, avait eu l’élégance de se retirer avant le second tour…

Si quelqu’un veut bien éclairer ma (notre) lanterne sur les circonstances précises de ce retrait (listes en lice, étiquettes, scores,…). C’est vrai que devant le score juste en dessous de 30%, avec l’UMP en soutien (dominant local et national), alors que Vialatte (45%), Falco (62%!!!) ou Beneventi (75% !!!!!!!!) montrent que l’élection par chez nous est décorrélée des soucis de ce parti politique, nous sommes quelques-uns à nous être interrogés pour savoir si Barois n’allait pas reconnaître sa défaite. Les hommes sont différents…

Lire l'article

(Par N. Caune): Présentation de son programme par François Barois, maire sortant

  • Publié le 19 Fév 2008
  • Commentaires fermés sur (Par N. Caune): Présentation de son programme par François Barois, maire sortant
  • Politique

Une nouvelle occasion pour moi de prendre la plume à la demande de Fred pour l’aider à faire face à une actualité chargée.

Suite à la réunion de François Barois, une évidence: Mr Barois est un homme sûr de lui. Et on le serait à moins. Introduction par Mr Vialatte, et large prise de parole de son éminent ‘colistier’ Stéphane Richard qui l’investit et l’assure du soutien exclusif de Sarko, Mr Barois est un homme content, de lui et de ses futures réalisations dans Bandol. Réalisations qu’il ne manquera pas de faire dès sa ré-élection dans la continuité de son premier mandat. Avec une équipe renouvelée pour moitié avec des plus jeunes (exit les vieux routards de la politique « qui ont fait leur temps, place aux jeunes ») il compte continuer son programme de mise aux normes de Bandol qui s’inscrit dans le SCOT (qui loin de s’arrêter à TPM concerne également les communes du Lavandou à St Cyr). Bien que Bandol …/…

Lire l'article

François Barois sort ses atouts

Pour tenter d’effectuer un second mandat à la Mairie de Bandol, François Barois a présenté ce soir sa liste et son programme en réunion publique, avec une centaine de personnes en moins dans l’assistance que pour la réunion de lundi soir de son rival Christian Palix. Pour autant, la salle Pagnol du centre culturel n’a pas non plus pu absorber un public venu en surnombre. Si personne n’a été bloqué à l’extérieur, nous étions quand même nombreux à devoir suivre ces 2 heures de présentation debout dans le hall, avec un seul écran de retransmission dont tous ne pouvaient pas bénéficier: beaucoup d’entre nous ont eu l’impression de suivre la prestation du Maire à la radio…

Après une introduction de la réunion par le député Vialatte venu soutenir le Maire, la présentation de sa liste aura révélé …/…

Lire l'article

Le pivot de la campagne pour les élections municipales à Bandol

Je reviens sur le thème de l’intercommunnalité (regroupement de communes obligatoire), lourd d’implications pour Bandol, à mon sens, pour vous éclairer un peu de ce que j’en ai compris (et en quoi Sanary va influer sur nous).

Christian Delaud m’a presque coupé l’herbe sous le pied avec ses 2 articles du 6 janvier sur le sujet. Ou plutôt il répond au souhait que j’exprimais de voir les candidats en parler. Et je vous rappelle que je me suis intéressé à la question très tôt dans ce blog grâce à l’article publié par Michel Sauzet (que je rencontre cette semaine comme annoncé et avec qui je vais en recauser, comme je l’avais déjà fait avec Bogi et Delaud successivement).

Ce point de l’intercommunalité me semble FONDAMENTAL pour les prochaines élections municipales, car le Maire et l’équipe que nous allons élire vont avoir à gérer dans les 2 ans cette question pratiquement définitive, qui va retirer aux futurs maires de Bandol, une partie du pouvoir local dont nous les investissions jusqu’ici par nos votes. En effet, une fois dans le regroupement de communes obligatoire, une partie des décisions locales n’appartiendront plus à nos élus locaux. Comme Bandol a encore potentiellement le choix, pour reprendre les termes de Sauzet, je préfère choisir à quelle sauce je vais être mangé

Je voulais faire plus court que Delaud (et je crois que j’ai raté), et ne prétend pas être plus pédagogue sur cette question que l’un ou l’autre des deux candidats : juste vous dire avec mes mots ce que j’en retiens et vous invite à (re)lire chacun des candidats.

– Tout d’abord, Bandol devra appartenir à un regroupement dans les 2 ans, comme toutes les autres communes de France. C’est la loi qui le dit, et le préfet l’appliquera en choisissant pour nous s’il le faut.
Bandol a encore potentiellement le choix, 2 options majeures restant possibles : le grand Toulon (grosse agglomération en bleu), ou « la communauté de commune Sud Sainte Baume » en jaune, qui correspond peu ou prou aux territoires que recouvrent les vins de Bandol. Une troisième serait une association avec Sanary, dans des conditions et avec des conséquences que je maîtrise mal (mais je sais juste qui sera le plus petit des deux: pour mémoire, Bandol compte 8000 habitants quand Sanary en compte plus du double).

Des contraintes diverses (légales, réglementaires, politiques, etc.), vont influer. A commencer par ce qui va se passer pour Sanary! Eh oui… Les 2 petites tâches vertes entre le jaune et le bleu, ce sont Bandol et Sanary

Historiquement, tous les élus bandolais …/…

Lire l'article