Archives du blog

Sans tambours ni trompettes, la tribune de Bandol

On l’avait évoqué à la fin de l’été après un conseil municipal de Bandol convoqué dans l’urgence pour se conformer à une décision de justice, la place faite à l’opposition dans les organes municipaux se devait d’être élargie.

Ca n’aura pas fait un foin terrible, mais le site officiel de Bandol s’est enrichi d’une nouvelle rubrique servant de « coin de l’opposition ». Cette « Tribune » est logée dans le menu « Municipalité » de Bandol.fr, et si le nom est modérément évocateur, elle a enfin le mérite d’exister.

Reste qu’elle est vide. Comme souvent, nos vieux briscards de la politique bandolaise vont réussir à nous foirer collectivement ce qui devait être une avancée démocratique. Moi j’aurais aimé un espace un peu plus visible pour représenter la pluralité des opinions bandolaises, et un simple listing en page d’accueil des sites d’opposition aurait été plus performant. Ici comme ailleurs, aucun élu ne fait confiance à ses semblables, et donc on a une tribune flanquée sur une ligne dans un menu, qui restera vide par peur de la censure ou d’une publication dénaturée…
Ca valait la peine d’un passage par le tribunal administratif… Celui-là nous a coûté combien?

Lire l'article

Le « ravi de la crèche » et les bons petits soldats: réponse à Jean Guitton

Suite à mon petit débrief sur la réunion « chez l’habitant » de Mrs Palix et Bogi hier soir, Jean Guitton (bandolais de coeur, expatrié à Paris et proche du Maire) a cru bon de me laisser un commentaire ironique, me trouvant bien trop facile à séduire, et succombant aux charmes de chacun des candidats. En gros il m’accuse de donner raison au dernier qui a parlé, et me promet qu’au vu de mes « dispositions » un orgasme intellectuel m’attend si je rencontre SON candidat, le Maire sortant. Ce qu’il y a de bien avec les commentateurs partisans, c’est qu’ils sont prévisibles, et je remercie Jean Guitton de me fournir une occasion de militer un peu moi aussi, à ma façon, et de clarifier certaines choses. Parce que contrairement à ce qu’il croit, …/…

Lire l'article