Archives du blog

Bandol et la bandaison… inattendu !!!

Ce n’est pas la première fois que le site de Bandol est piraté, mais là c’est comment dire… fortiche!!

Lire l'article

Rechute à la communication de Bandol

non, le magazine n°26 n’est pas encore disponible en téléchargement (alors qu’il aurait pu l’être dès son envoi à l’imprimeur) pour lecture et annotation sur ma tablette tactile.

Lire l'article

Les « Bandol du matin » du 19 avril 2013

 Christian BENINATI dédicacera son livre « L’ultime testament » – C.A.B.

 Bandol Passion se développe : après Facebook, le site, avec blog intégré

 FORMIDABLE DIAPORAMA AERIEN DE BANDOL – Bandol-blog

 Le N°25 de Bandol Mag circule en ville version papier

Lire l'article

Eté 2012 à Bandol. Episode 1 : été technologique

Les premières gouttes tombées depuis des mois la semaine dernière, et les orages qui ont arrosé Bandol en ces 2 jours de week-end qui ouvraient septembre l’ont confirmé : la saison touche à sa fin, et après deux mois de météo franchement estivale, c’est l’arrière saison qui s’ouvre, plus instable au niveau du ciel, même si on est encore officiellement en été.
Le marché nocturne n’a plus que quelques jours à égayer le port en soirée, les petits bandolais préparent leurs cartables, les profs préparent la rentrée dès ce lundi, les touristes changent totalement de profil sociologique, les motards remettent des manches longues, et prennent même la météo avant de s’aventurer loin du camp de base (ça sent le vécu, non?). Bref, Bandol se calme tout en profitant de ce qu’il reste à tirer de la période cruciale d’une économie touristique, Bandol amorce le retour à sa vie normale, celle qui prévaut 8 ou 10 mois par an.

Et flûte, c’est la fin des vacances, pour Bandolais.fr aussi qui a bien profité de ces semaines à ne pas trop surveiller la vie locale. Mais le 3 septembre est bien là, et l’éditorial hebdomadaire du citoyen de base que je reste malgré la notoriété locale acquise en 5 ans d’écriture publique, ce RV a minima chaque lundi matin reprend.
Aujourd’hui ce sera l’occasion d’un petit tour d’horizon sur cet été 2012 à Bandol, été que j’ai suivi d’un oeil distrait, voire carrément à distance pendant quelques jours… Et reprise oblige, histoire de ne pas me fouler les doigts tout de suite, on va faire en épisodes étalés sur la semaine… Et on commence par ma marotte personnelle, la technologie au service de la communication.

Lire l'article

L’organigramme de Bandol et son site web

Qu’il est dur de maintenir un site web complexe à jour!

N’essayez pas d’écrire au Cabinet du Maire de Bandol via les coordonnées présentées sur le site de la mairie: visiblement, c’est caduque (et tend à confirmer les rumeurs persistantes sur le repositionnement de Patrick DURVILLE dans l’organigramme municipal). Je l’ai tenté et n’ai obtenu qu’un message d’erreur envoyé par un robot informatique.

J’ai renvoyé mon message directement au service qui a géré le dossier sur lequel j’avais une question, même si ayant été arbitrée in fine à l’étage supérieur, c’est bien du cabinet du Maire que j’attend(ai)s une réponse.

A part vous informer sur le caractère erroné d’une page du très officiel Bandol.fr, c’est plus la réflexion sur le fait que cette page puisse être en ligne avec cette erreur qui me fait réagir par un article:

Lire l'article

Un journal pour le port de Bandol

La mairie de Bandol annonçait en novembre un journal du port, 8 pages disponibles en papier à la capitainerie, à l’Office du Tourisme, et envoyé aux plaisanciers avec les contrats (on l’a reçu depuis). Jacques K. en avait parlé ici-même, sans susciter beaucoup de commentaires. Je lui avais promis que je reviendrais sur le sujet.

Toute initiative de communication est à saluer comme il le soulignait, mais me souvenant de ce que j’avais pu voir à La Rochelle lors de séjours professionnels liés à mes activités dans le nautisme, je n’ai pas résisté à l’envie d’aller vérifier où on en est là-bas pour mesurer le chemin qui nous reste à parcourir. Sachant que La Rochelle a encore une bonne marge de progression possible (mais c’est déjà pas mal), et qu’avec une capacité de 3600 places, le plus grand port français de l’Atlantique pour la plaisance est logiquement une référence, tout à coup je me dis que c’est curieux que ce soit moi qui fasse ce travail qui devrait être le B-A-BA des gens chargés de ces questions par chez nous.

Lire l'article

Tour de web bandolais 2012 : n°6

A l’heure de clore cette balade d’une semaine dans le « P.I.B. », c’est vers le site officiel de Bandol que j’ai envie de revenir pour boucler la boucle.

J’espérais y retrouver les voeux du maire, sur la page de la chaîne vidéo Bandol. Elle n’est pas franchement beaucoup utilisée par la mairie, au point que ça en devient bizarre d’avoir créé une « chaîne vidéo Bandol ». Elle ne servait de fait plus qu’à la diffusion des voeux annuels, mais ceux de 2012 n’y sont pas. Si j’en crois la date du clip YouTube de leur version 2010, il aura fallu 2 mois pour leur mise en ligne, et ceux de l’année dernière ont marqué le début de l’abandon a priori définitif.

Lire l'article

Tour de web bandolais 2012 : N°5

Il serait étroit de parler du PIB (Paysage Internet Bandolais) comme on l’a fait cette semaine, en évacuant la communauté de communes de Sud Sainte Baume, en tous cas son site web institutionnel. Bandol est devenu pilier de ce regroupement local il y a un an.

Eh bien là, rien n’a bougé, depuis des lustres. Pardon, on a réussi à y glisser une page sur le NON à la LGV avec une photo des élus qui ont signé la motion (toujours la propagande, la prime aux élus sortants), mais on n’a pas réussi à y mettre un rapport d’activité plus récent que celui de 2009. On est en 2012… Et ça contredit au moins en partie les propos de son président (Gabriel TAMBON, maire du Castellet) dont plusieurs sites se sont faits l’écho après l’interview publiée par Var Matin titrée « Sud Sainte Baume » fonctionne bien »: voilà une institution à caractère de gestion locale, qui reste largement opaque pour le citoyen, et a oublié que parallèlement à l’action, il y a aussi le faire-savoir qui s’impose à la vie politique moderne.

Lire l'article

Tour de web bandolais 2012 : N°1

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas. Ou trop.
Janvier restera un mois calme au plan des animations, mais c’est le climat qui veut ça.
Les politiciens s’agitent, étudient les meilleures méthodes pour renverser le Calife, les alliances à plus fort potentiel, et tâchent de progresser en communication. Ou pas.
Mais la toile d’internet qui travaille en profondeur la société mondiale, française et même bandolaise continue de bouger et faire bouger, ne serait-ce que parce que tout le monde découvre peu à peu, et apprend au rythme effréné de la technologie. La semaine dernière je signalais un nouveau blog local. Les observations ne s’arrêtent pas là. Mais pour ne pas faire trop long, je vais vous couper mon éditorial en tranches: un petit focus chaque jour cette semaine sur un site du « PIB » (paysage internet bandolais). On commence par le site officiel de Bandol:

Lire l'article

Refonte du site officiel de Bandol

Comme souvent, je testais la connexion internet d’un client, et c’est ainsi que samedi midi en tapant « Bandol.fr », je suis tombé sur la nouvelle version du site officiel de Bandol, dont Patrick DURVILLE (chef de cabinet du Maire et directeur de la communication) avait laissé entendre il y a quelques semaines qu’elle était en préparation.
Modernisation cosmétique évidente, elle déçoit cependant sur l’aspect fonctionnel.

Lire l'article