Archives du blog

Barois.fr face aux sites de ses concurrents

Autant le dire tout de suite, si le site de campagne électorale du Maire n’est pas LA grosse surprise que j’avais un moment soupçonnée, c’est un très honorable site de candidat, qui fait plutôt bien ce pour quoi il est fait: aider une liste à communiquer auprès de la (mince) partie de l’électorat qui va utiliser Internet pour s’informer activement avant de voter aux prochaines municipales.

Je vais y revenir un peu dans le détail, et même tâcher de proposer un palmarès final entre les différents sites en présence pour l’échéance de Mars 2008, puisque l’affiche est maintenant complète, et qu’une nouvelle liste serait une vraie surprise… Cependant je souhaite le faire en repartant de mon coup de gueule d’hier soir, puisque certains ont jugé pertinent de me souffler ce qu’il fallait que j’en pense.

Je souligne que ce genre « d’intox » n’est pas une première, et a tendance en particulier à venir toujours des supporters d’une même équipe que je ne citerai pas directement tant le procédé me semble puéril (et je le déjoue à chaque fois).

Tout d’abord, je rappelle que mon expérience de l’internet (depuis 1994), notamment à titre professionnel (chef de projet e-Business dans une filiale de Renault pendant 4 ans, et aujourd’hui en tant que gérant-consultant-formateur dans ma société très axée internet), ainsi que mes études (Mastère Spécialisé « e-Business » d’une Grande Ecole), me permettent de me faire un avis (éclairé) par moi-même. Tenter de me souffler une opinion (qui plus est erronée) est une insulte à mon intelligence et à mon expérience. Je le dis parce que si chacun peut commenter selon son analyse sur mon site, m’envoyer par email d’un autre sympathisant une version à peine modifiée pour tenter de me faire dire (sous le prétexte d’un échange privé et complice et « innocemment » similaire dans ses conclusions) ce que je considère comme une ânerie, c’est une mauvaise idée, et la méthode grossière.

Que m’a-t-on dit? Que le site de François Barois a pompé son design sur un autre site… et que copier c’est pas bien, limite pas réglo.

Procédé grossier? Oui,
car le site qui aurait inspiré François Barois et son équipe est absolument inconnu de la plupart des internautes, ne concernant que les spécialistes du design/conception de sites webs (et que toute une galaxie de sites lui ressemblent, alors coïncidence que ce soit le même dont les différents « souffleurs » se souviennent?). Pratiquement aucune chance que les 2 internautes aient tous les deux visité ce site en particulier, s’en souviennent comme par miracle dans l’heure qui suit leur visite du site et jugent bon de m’en informer.

Ma version des faits? L’état-major de cette liste s’est réuni pour examiner le site tout frais du Maire et trouver quoi critiquer. Le webmaster ou un autre spécialiste a indiqué le nom d’un site sur lequel est basé le squelette de Barois.fr, et il a été convenu de diffuser cette pseudo info pour dire « Ouh, pas bien Monsieur Barois, pas joli joli ». En espérant que d’autres le répéteront, dont bandolais.fr…

Sauf que c’est faux et idiot.

Pourquoi? Parce qu’aujourd’hui, …/…

Lire l'article

Le vif du sujet…

Ca sent l’écurie… Des listes m’envoient des mails d’infos, dans lesquels certains comptent les jours nous séparant du scrutin. Moi je n’en suis pas là, mais je regarde la ligne d’arrivée en me disant que je retrouverai un peu de sommeil…

Toujours est-il qu’avec la première réunion de campagne du Maire demain, et la défense de son bilan de mandat, François Barois doit effectivement siffler le départ de la vraie campagne:

– son site web ouvrira à 18H ce vendredi (déjà annoncé).

– à nouveau du mouvement de fond sur le site Bandol2008.fr, avec 2 nouvelles pages dans la rubrique « ce qui doit changer«  un peu moins vide: ça ressemble à un réquisitoire contre des pans de la gestion municipale que Palix et Bogi accusent le Maire d’avoir négligé. On s’y attend de la part de tous les opposants au sortant. Mais si le détail n’est pas dans toutes les mesures proposées, Marcel Bogi peut se targuer d’avoir été aux affaires à une époque où Bandol était plus vivant qu’aujourd’hui. Et puis le détail, ça sera pour le livret de programme, leur texte renvoyant déjà à certaines pages de ce futur document…

– chez Michel Sauzet la maquette a fait des progrès cette semaine (déjà causé de ça aussi)…

– même Jaxx qui à titre personnel n’est pas en campagne pour lui-même, a revu le design de son blog perso (j’espère ne pas l’avoir vexé avec mes réflexions sur ses goûts et couleurs – d’autant qu’on ne peut pas m’accuser de passer mon temps sur mon design moi-même). Sans parler de Bandol-pratique.com, le portail généraliste consacré à Bandol sur lequel Marc et Hubert font visiblement des tests de mise en page ces dernières nuits (à excuser si la navigation est un peu chamboulée ces temps-ci)…

– Tiens même la soupe au pistou s’est mise à causer de Bandol et de ses environs récemment (on aurait pu s’en passer)…

– Au passage, je note que plusieurs femmes me font part du fait qu’elles sont récemment très courtisées (honorablement parlant), par les listes en lice: la loi sur la parité à l’air de poser des problèmes de recrutement avec l’alternance obligatoire des sexes sur la liste de haut en bas… Si certaines d’entre vous veulent s’impliquer dans la vie locale, c’est le moment!

A noter aussi, que …/…

Lire l'article

Interview de candidat : Michel Sauzet (la suite, et fin)

  • Publié le 20 Jan 2008
  • Commentaires fermés sur Interview de candidat : Michel Sauzet (la suite, et fin)
  • Politique

Après les points déjà rapportés concernant ma toute première rencontre avec Michel Sauzet, je vous propose la suite de cet entretien, et mes conclusions sur cette liste dont je pense toujours qu’elle est condamnée à un score difficile au premier tour malgré ce qui m’a paru d’évidentes qualités. Michel Sauzet aura du mal à combler son déficit de notoriété face au Maire en place ou à un « vieux renard politique bandolais » comme on pourrait qualifier Marcel Bogi, eu égard à ses précédentes participations à des équipes municipales, et son implantation dans le tissu socio-économique de la ville (attestée par ses précédents scores ou par son association de « supporters »).

Après son approche de l’immobilier, ou sa vision de la gestion du tourisme ou de la fluidification du trafic des commerces par une nouvelle approche des parkings, pour ma part j’ai été encore plus intéressé quand Sauzet et ses compagnons m’ont parlé de normes: …/…

Lire l'article

Troisième interview de candidat : Michel Sauzet

Après un report d’agenda, j’ai finalement rencontré Michel Sauzet ce jeudi soir. Contrairement à Marcel Bogi, et comme Christian Delaud avant lui, il a voulu me recevoir avec des membres de son équipe. Contrairement à Marcel Bogi, et comme Christian Delaud, je ne le connaissais pas au préalable (ni ses colistiers à l’exception du cas particulier de Serge Gervais démissionnaire, rencontré dans les jours précédents). Cependant, comme pour Delaud, j’avais entendu beaucoup de choses, et arrivais avec en tête une image, la réputation de l’homme Michel Sauzet, cette fois plus contrastée que pour son concurrent de gauche (Delaud dont la réputation humaine est spectaculairement positive): pour Sauzet son activité de professionnel de l’immobilier fait dire à beaucoup de bandolais que je fréquente, que c’est un homme d’affaires qui peut être dur dans le business et sur les questions d’argent, et fonctionner sans prendre de gants, ce qui ne l’empêche pas d’avoir aussi de bons échos auprès de l’autre moitié des gens qui se sont exprimés sur lui auprès de moi: travailleur, compétent, un « mec » bien… ce n’est ni un sondage, ni le reflet de la réalité, uniquement des opinions recueillies au hasard.

Moi j’avais l’idée d’une liste dont la constitution ouverte n’était pas sans problème, avec un leader qui porte la « tâche » d’une profession qui a laissé des souvenirs, comment dire, très concrets à Bandol avec l’époque Fabre (1971-1977), souffrant d’un déficit de notoriété, et dont le site web ressemblait par plusieurs aspects à une erreur de communication. Ca peut paraître sévère, mais je le souligne car malgré ce handicap, je dois bien admettre que cette équipe m’a fait une grosse impression. …/…

Lire l'article

Le pivot de la campagne pour les élections municipales à Bandol

Je reviens sur le thème de l’intercommunnalité (regroupement de communes obligatoire), lourd d’implications pour Bandol, à mon sens, pour vous éclairer un peu de ce que j’en ai compris (et en quoi Sanary va influer sur nous).

Christian Delaud m’a presque coupé l’herbe sous le pied avec ses 2 articles du 6 janvier sur le sujet. Ou plutôt il répond au souhait que j’exprimais de voir les candidats en parler. Et je vous rappelle que je me suis intéressé à la question très tôt dans ce blog grâce à l’article publié par Michel Sauzet (que je rencontre cette semaine comme annoncé et avec qui je vais en recauser, comme je l’avais déjà fait avec Bogi et Delaud successivement).

Ce point de l’intercommunalité me semble FONDAMENTAL pour les prochaines élections municipales, car le Maire et l’équipe que nous allons élire vont avoir à gérer dans les 2 ans cette question pratiquement définitive, qui va retirer aux futurs maires de Bandol, une partie du pouvoir local dont nous les investissions jusqu’ici par nos votes. En effet, une fois dans le regroupement de communes obligatoire, une partie des décisions locales n’appartiendront plus à nos élus locaux. Comme Bandol a encore potentiellement le choix, pour reprendre les termes de Sauzet, je préfère choisir à quelle sauce je vais être mangé

Je voulais faire plus court que Delaud (et je crois que j’ai raté), et ne prétend pas être plus pédagogue sur cette question que l’un ou l’autre des deux candidats : juste vous dire avec mes mots ce que j’en retiens et vous invite à (re)lire chacun des candidats.

– Tout d’abord, Bandol devra appartenir à un regroupement dans les 2 ans, comme toutes les autres communes de France. C’est la loi qui le dit, et le préfet l’appliquera en choisissant pour nous s’il le faut.
Bandol a encore potentiellement le choix, 2 options majeures restant possibles : le grand Toulon (grosse agglomération en bleu), ou « la communauté de commune Sud Sainte Baume » en jaune, qui correspond peu ou prou aux territoires que recouvrent les vins de Bandol. Une troisième serait une association avec Sanary, dans des conditions et avec des conséquences que je maîtrise mal (mais je sais juste qui sera le plus petit des deux: pour mémoire, Bandol compte 8000 habitants quand Sanary en compte plus du double).

Des contraintes diverses (légales, réglementaires, politiques, etc.), vont influer. A commencer par ce qui va se passer pour Sanary! Eh oui… Les 2 petites tâches vertes entre le jaune et le bleu, ce sont Bandol et Sanary

Historiquement, tous les élus bandolais …/…

Lire l'article

Le jeu des 7 erreurs

Avant et après…

Christian Delaud vient de donner une claque à tous nos sites bandolais, candidats et observateurs inclus (les plus sagaces ou les plus curieux l’auront remarqué dans mon article du samedi puisque son équipe m’a informé de la modification d’adresse dès l’activation). Si la palme de l’amateurisme de la forme lui était auparavant disputée par le blog de Michel Sauzet, jusqu’à ce qu’on sache ce que va nous sortir François Barois (dont j’attends une vraie grosse surprise), je décerne provisoirement le prix du site de campagne à Bandol Avenir. Voilà ce que c’est de faire appel à un vrai professionnel et passionné. A noter donc que l’adresse a changé, se personnalisant et se simplifiant : http://www.bandolavenir.fr (mais vous pourrez y accéder en passant par l’ancien site).

Si je ne suis pas fan du design du blog perso de Jaxx, il faut reconnaître que …/…

Lire l'article

VAR MATIN roule à droite?

En plus de l’officialisation de l’affectation définitive de Mme Canevari, Var Matin du jour traitait comme moi les voeux du Maire hier au centre culturel. Enfin comme moi, façon de parler: ils ont fait beaucoup plus court (mais est-ce un mal?), et l’essentiel y est… (va falloir que j’améliore mes synthèses si je veux rivaliser avec le style journalistique… Mais dois-je faire de la synthèse? A vous de me le dire.

Dernier point, en demi-page verticale, une interview de Michel Sauzet nous apprend qu’il a aussi une liste d’ouverture bien qu’il se définisse « sarkozyste » (il faudra qu’il m’explique pourquoi car j’ai entendu dire qu’il avait été longtemps socialiste, mais je n’y vois rien de gênant s’il est cohérent) et « idéaliste« . L’autre info majeure, est qu’il s’imagine pouvoir être élu au premier tour, mais surtout qu’il ne fera aucune alliance au second tour: il jouera la triangulaire. J’aime bien qu’un candidat affiche déjà une position claire par rapport au second tour (mais ça explique peut-être une partie du rififi dans son équipe?).

1 Canevari avec Palix/Bogi

2 Barois

3 Sauzet

Tiens, il en manque un!

…/…

Lire l'article

Les chaises musicales ou la norme en politique locale…

…/…

Serge Gervais qui était mon principal interlocuteur/commentateur de l’équipe Sauzet vient de quitter sans commentaires cette liste récente, sans que je sache ni si ni où il va (malgré ce scoop qu’il m’a réservé)…./…

Lire l'article

Les candidats aux municipales sont sur le terrain

Christian Delaud et son équipe viennent de publier sur leur blog leur programme de rencontres dans les quartiers avec les bandolais.

J’en profite pour signaler que le site de Marcel Bogi et Christian Palix a dans son contenu provisoire un agenda de leurs rencontres sur le terrain eux aussi.

Pour Michel Sauzet, je ne suis pas sûr d’avoir eu le programme, et comme je viens de le publier, je n’aurai pas d’info privilégiée avant quelques jours.

Pour le Maire François Barois, la tournée a dû s’achever récemment (je ne vois plus d’infos sur de nouvelles réunions de quartier). Et je suis sans nouvelles de Madame Canevari (si quelqu’un qui la connaît pouvait s’assurer qu’elle est au courant de l’existence de ce blog et du fait qu’une modeste partie de la campagne s’y déroule… Je m’en voudrais qu’elle passe à côté de publications qui peuvent la concernerner).

Lire l'article

Rencontre avec Michel Sauzet reportée

Ce soir je devais faire la rencontre d’un troisième candidat aux élections municipales à Bandol, organisée par son équipe. Michel Sauzet m’a appelé directement tout à l’heure pour s’excuser car empêché pour l’heure prévue. Il m’a promis de reprendre contact la semaine prochaine, désireux dit-il de rencontrer l’auteur d’un blog bien fait (sans trop déformer ses paroles). Je rougis, mais publie. …/…

Lire l'article