Archives du blog

Scénario d’une triangulaire qui remet tout en cause à Bandol !!!

Les convergences étaient là, les 3 opposants au Maire avaient des proximités de vues, et une volonté: tous voulaient en finir avec l’ère Barois qui a changé « leur » Bandol. On s’attendait à un deuxième tour en forme de « tout sauf Barois« , après le « tout sauf Bogi » de 2001. En tous cas, cela aurait reflété l’expression du vote des électeurs. C’était compter sans le sens politique des uns et des autres: …/…

Lire l'article

Photos de campagne, en décalage…

Samedi, à l’heure du déjeuner, après une dernière matinée de campagne dans les rues de Bandol, quelques personnes ont pris l’apéro tardivement, ainsi que ceux qui mangent à l’heure espagnole (moi).

A la terrasse du Narval, place du marché, une équipe de campagne est venue s’attabler, puis une autre, et plus tard, les leaders d’une troisième sont passés pour rejoindre leur QG de campagne (debouts, Marcel Bogi près de la table de gauche, et à droite Christian Palix près de la table de Christian Delaud, au centre à l’arrière-plan, la table de l’équipe Sauzet).

On se salue, on bavarde, on plaisante: la pression est là mais la tension est retombée. Chacun sait que les dés sont pratiquement jetés. Et puis ces 3 listes ont toutes faits campagne en attaquant le Maire, il y a une certaine proximité, une volonté commune de revenir aux fondamentaux de notre commune. L’ambiance est finalement bon enfant (peut-être teintée d’arrières-pensées de second tour), mais l’idée vient collectivement, encouragée par une partie de l’équipe de Bandolais.fr, et Nathalie Caune a sorti l’appareil photo…

Les 4 hommes ont pris la pose, et Christian Delaud qui préparait sa dernière réunion publique du samedi soir a été surpris chargé de fleurs (samedi, c’était la journée internationale de la femme, et toutes celles qui sont venues l’écouter ce soir-là sont repartis avec une rose chacune).

Tout ça n’augure en rien d’un second tour qui nous réservera peut-être autant de surprises que le premier tour, mais montre au moins qu’entre bandolais différents, on peut se parler, et qu’après les échanges pas toujours tendres, la politique est aussi un jeu qui n’empêche pas les relations humaines normales. En tous cas, témoins privilégiés de la scène, on a bien ri (aidés par quelques gabians et pigeons qui ont vraiment retiré tout caractère officiel à cette rencontre)…

Lire l'article

Sacré Var Matin!!!

Var Matin du jour: page 7, réaction des politiques dans différentes villes.

Réaction de Barois, de Palix, et de Sauzet… Tiens, comme d’habitude, il en manque un. Ah ben oui, toujours le même.

Pauvre Delaud qui se plaint sans cesse d’être victime de notre quotidien local, il n’a plus besoin de prouver qu’il est ignoré ou que ses propos sont systématiquement sortis de leur contexte voire fantaisistes. Parce que là, vous m’excuserez pour les termes, mais y’a foutage de gueule!

Si vous devez vraiment payer pour votre info, n’achetez plus de papier, envoyez vos dons directement à Bandolais.fr…

Au passage, vous noterez les déclarations des 3 têtes de liste interrogées: politiciennes à souhait. Vivement demain qu’on soit fixé!

Lire l'article

Les leçons du premier tour à Bandol

Après les résultats de ce premier tour, 3 leçons se dégagent du vote des bandolais:

1) Maire sortant, avec la seule liste disposant de l’investiture d’un parti, et pas n’importe lequel, l’UMP, parti dominant au niveau national et dans le VAR en particulier, François Barois pouvait être attendu avec un score compris entre 40 et 60%, lui-même ayant clairement dit qu’il voulait la réélection dès le premier tour…

Avec un score de 30%, le verdict est sans appel, la claque, magistrale: les bandolais ont désavoué la gestion du Maire et de son équipe depuis 7 ans, et comme je le rappelais récemment, sanctionné sa manière, autoritaire, dénuée de toute concertation, et doublée d’une communication pathétique, jusque dans la campagne, avec refus du débat, et mépris tant de l’opposition que d’initiatives citoyennes comme celle que je vis avec vous depuis des mois. Je crains d’avoir diagnostiqué correctement (avec votre aide), ce que les bandolais lui reprochaient, sachant qu’en plus il s’est mis des quartiers entiers à dos (riverains de la médiathèque, de l’oenothèque, commerces).

2) Personne ne savait comment réagirait l’électorat face au mariage « surprenant » Palix/Bogi tant les 2 hommes sont différents (complémentaires?). La réponse est là, leur pari a fonctionné puisque leur liste fait mieux que celle de Bogi au premier tour de 2001, bénéficiant même peut-être du vote utile des électeurs lassés de Barois (qui ont pu porter leurs voix sur la seule liste annoncée capable de battre le Maire sortant).

3) Il faut faire campagne: Delaud a fait le pari que les électeurs s’intéresseraient à la campagne au dernier moment, et la dernière semaine de campagne n’aura pas suffi. Il reste dans les clous de ses performances de premier tour, au bon niveau de ce qu’il peut attendre avec une étiquette de gauche dans une ville marquée à droite, mais sans parvenir à convaincre au-delà. Il paye aussi la jeunesse de sa liste dont beaucoup de membres sont dans la vie active, quand les concurrents largement dotés en retraités disposaient de plus de temps disponible pour faire campagne.

A l’inverse, Sauzet et son équipe relativement neufs en politique, avec moins de notoriété, ont fait une campagne remarquable sur le plan de la communication (originale, inventive, décalée de ses concurrents). Surtout, son équipe a fait une campagne de porte-à-porte relativement unique (beaucoup de bandolais n’auront vu que leur équipe durant la campagne), ce qui lui permet de faire le double de pratiquement tous les pronostics le concernant.

Lire l'article

Quatre listes pour une Mairie

  • Publié le 8 Mar 2008
  • Commentaires fermés sur Quatre listes pour une Mairie
  • Politique

C’est pour demain: premier tour des élections municipales 2008.

Oublions la politique nationale, les hauts et les bas de Sarkozy dans les sondages, et intéressons-nous à notre ville.

Election intéressante car elle propose de renouveler son mandat à un maire qui n’a pas été neutre pour la commune, et promet de continuer dans la cohérence de son action mais en transformant profondément la physionomie de Bandol, ou d’élire l’un des 3 qui veulent revenir à la continuité historique de Bandol, celles de leurs souvenirs, et du rayonnement touristique de la ville.

Tout est dit ou presque, si on ajoute que la question du regroupement de communes devrait si nous le voulons, peser fortement sur le choix à faire demain. Voilà ce que je retiens en fin de campagne, le plus objectivement possible, de ces 4 candidats en quelques lignes, liste par liste, avec ma perception forcément subjective d’électeur: …/…

Lire l'article

Derniers cartons jaunes et bons points

  • Publié le 7 Mar 2008
  • Commentaires fermés sur Derniers cartons jaunes et bons points
  • HumeurPolitique

Je devais intituler l’un de mes articles, « le côté obscur de la force » en référence au slogan de François Barois pour cette élection municipale (« la force de l’expérience au service de notre avenir ») et en référence à mon article sur la sympathie que je peux éprouver pour le Maire sortant dont le franc-parler est parfois drôle et décalé pour un politique. Je sais en effet que cet article a choqué certaines personnes, car parmi ceux qui ont eu affaire à Barois et son équipe, frontalement, le souvenir a été cuisant. Je ne vais pas parler de ses relations avec l’opposition pendant 7 ans, mais juste mentionner quelques faits: …/…

Lire l'article

François Barois : programme pour un second mandat

  • Publié le 7 Mar 2008
  • Commentaires fermés sur François Barois : programme pour un second mandat
  • Ouest VarPolitique

François Barois pourrait poursuivre son oeuvre de redéfinition du schéma urbain de Bandol en cas de réélection. La présentation de son programme est cohérente avec ce qu’il a fait ces 7 dernières années. Vous avez le fascicule et le le site web, mais je vais vous donner mes impressions sur ce qu’il en a dit lors de la réunion publique dédiée à cet exercice. Ne ratez pas la fin de l’article, je crois avoir compris aujourd’hui seulement, un truc essentiel pour ce vote (je suis un peu lent, mais tout seul, avec le sentiment d’avoir réussi un puzzle).



C’est bien par l’urbanisme qu’il a attaqué, son axe principal, sa marotte aussi. …/…

Lire l'article

(Par S. Delayes) Classe d’âge et parité

L’objectif de mon analyse est de rebondir sur la remarque que m’a fait Mr JP Chorel : « Heureusement ils [les jeunes] ne sont pas tous refroidis par la politique locale, comme tu peux le constater si tu consultes la liste de Bandol Avenir sur le site dédié. Et le meilleur moyen de faire changer les choses n’est-il pas de s’investir plutôt que de s’en éloigner? La politique de l’autruche n’a jamais mené bien loin. »

Je me suis fait souvent rappeler que Bandol est une ville « de vieux », et c’est vrai Bandol est une ville ou la moitié de la population à plus de 60 ans, et Bandol est une ville qui a très peu d’attractivité pour les jeunes de moins de 40 ans… et même les autres!

Il est aussi vrai que les listes s’adaptent à la population. Une liste représentative à plus de chance d’être élue (il parait), de même qu’une liste qui utilise les vecteurs de communication de la classe majoritaire touchera plus de monde… (Encore que.. mais cela est déjà l’objet de discussions)

Ce qui m’a intéressé dans la démarche que je vous présente, ça aura été d’amener des données pour faire réagir les gens.

Tout d’abord …/…

Lire l'article

Christian Delaud, ou la gauche en réunion publique de campagne

« Ils sont où les socialistes? »

Cette phrase m’a été adressée après la réunion de ce mardi 4 mars de la liste « de gauche », par un homme de droite (UMPiste): il s’attendait à un meeting de Ségolène Royal, et il est tombé sur un authentique bandolais qui n’a parlé que de sa ville… Ben voui, je ne cesse de répéter que cette élection est municipale, et qu’il faut causer gestion et projets, pas philosophie ni économie mondiale… Ah ces électeurs!!!

Alors, qu’est-ce qu’il a dit notre méchant gauchiste?

Il a d’abord présenté sa liste, comme tout bon candidat à la Mairie de Bandol. Un peu plus jeune que les autres, certains colistier(e)s étant encombré(e) de poussettes ou de jeunes enfants… Inhabituel. Et il en a profité pour lancer l’offensive en clamant que le harcèlement moral subi par certains depuis 7 ans n’aurait plus cours si sa liste, plus humaine, était élue. Pas de précisions, mais l’offensive a laissé place à une lecture du programme. Ca peut faire peur un programme lu, mais il a fait court: en une heure il nous a libéré, sans nous farcir la tête mais en étant clair sur ses idées (moi je vais encore faire long, mais c’est pratiquement mon seul article de la campagne sur Delaud depuis ma rencontre privilégiée avec lui): …/…

Lire l'article

Quand j’ai raison,… j’ai raison!

Je viens d’écrire que les 2 candidats qui trustent les premières places des pronostics méprisaient leurs challengers moins attendus.

Ni une ni deux, le Maire au moins le prouve encore:

1) il fait un papier qui traite de l’intercommunalité, en s’adressant directement à Palix et son équipe, en obérant totalement le fait que Delaud et Sauzet sur ce point ont exactement la même analyse (et en évitant soigneusement les arguments qui le chiffonnent). Quel mépris(e)!

2) Sous prétexte que la communauté de Sud Sainte Baume a refusé les candidatures conjointes de Sanary et Bandol dans le passé, il oublie de dire que tous concordent: leurs contacts avec le voisinage indiquent que Sanary ne fera plus le forcing (c’était la raison du refus), et que Bandol pourra se présenter seule, et alors être acceptée.

3) Il préconise d’attendre que ça se décante (pour mieux défendre nos intérêts): tous ses opposants nous mettent en garde contre un choix tardif qui nous mettra sous la décision du préfet (sans pouvoir plus rien négocier).

Vous voulez débattre? Faîtes-le à fond! Assez de moitiés d’infos balancées d’un bord à l’autre par dessus la tête des bandolais. C’est insupportable!



Que ne commence-t-il par négocier la suppression du péage pour aller à Toulon avant de nous vanter les charmes de TPM? Bandol grâce à péage doit avoir un coût kilométrique d’autoroute pour ses habitants qui rivalise avec l’A14 ou les environs niçois (parmi les plus hauts de France). J’irai peut-être profiter des charmes culturels de Toulon plus souvent…

Lire l'article