Archives du blog

Bravo au webmaster municipal

  • Publié le 10 Mar 2008
  • Commentaires fermés sur Bravo au webmaster municipal
  • PolitiqueTechno/Web

Le site de la Mairie annonçait les résultats des élections à Bandol dès hier soir.

Ce n’était pas le cas ni à la Cadière ni à Sanary, où je suis toujours bien en peine de les trouver. Direction Var Matin ou le site du Ministère de l’intérieur

Donc pour une fois, félicitations au service communication pour la réactivité, la transparence de la hiérarchie (malgré le contexte), et le souci des outils efficaces et modernes.

Lire l'article

Christian Delaud, ou la gauche en réunion publique de campagne

« Ils sont où les socialistes? »

Cette phrase m’a été adressée après la réunion de ce mardi 4 mars de la liste « de gauche », par un homme de droite (UMPiste): il s’attendait à un meeting de Ségolène Royal, et il est tombé sur un authentique bandolais qui n’a parlé que de sa ville… Ben voui, je ne cesse de répéter que cette élection est municipale, et qu’il faut causer gestion et projets, pas philosophie ni économie mondiale… Ah ces électeurs!!!

Alors, qu’est-ce qu’il a dit notre méchant gauchiste?

Il a d’abord présenté sa liste, comme tout bon candidat à la Mairie de Bandol. Un peu plus jeune que les autres, certains colistier(e)s étant encombré(e) de poussettes ou de jeunes enfants… Inhabituel. Et il en a profité pour lancer l’offensive en clamant que le harcèlement moral subi par certains depuis 7 ans n’aurait plus cours si sa liste, plus humaine, était élue. Pas de précisions, mais l’offensive a laissé place à une lecture du programme. Ca peut faire peur un programme lu, mais il a fait court: en une heure il nous a libéré, sans nous farcir la tête mais en étant clair sur ses idées (moi je vais encore faire long, mais c’est pratiquement mon seul article de la campagne sur Delaud depuis ma rencontre privilégiée avec lui): …/…

Lire l'article

Quand j’ai raison,… j’ai raison!

Je viens d’écrire que les 2 candidats qui trustent les premières places des pronostics méprisaient leurs challengers moins attendus.

Ni une ni deux, le Maire au moins le prouve encore:

1) il fait un papier qui traite de l’intercommunalité, en s’adressant directement à Palix et son équipe, en obérant totalement le fait que Delaud et Sauzet sur ce point ont exactement la même analyse (et en évitant soigneusement les arguments qui le chiffonnent). Quel mépris(e)!

2) Sous prétexte que la communauté de Sud Sainte Baume a refusé les candidatures conjointes de Sanary et Bandol dans le passé, il oublie de dire que tous concordent: leurs contacts avec le voisinage indiquent que Sanary ne fera plus le forcing (c’était la raison du refus), et que Bandol pourra se présenter seule, et alors être acceptée.

3) Il préconise d’attendre que ça se décante (pour mieux défendre nos intérêts): tous ses opposants nous mettent en garde contre un choix tardif qui nous mettra sous la décision du préfet (sans pouvoir plus rien négocier).

Vous voulez débattre? Faîtes-le à fond! Assez de moitiés d’infos balancées d’un bord à l’autre par dessus la tête des bandolais. C’est insupportable!



Que ne commence-t-il par négocier la suppression du péage pour aller à Toulon avant de nous vanter les charmes de TPM? Bandol grâce à péage doit avoir un coût kilométrique d’autoroute pour ses habitants qui rivalise avec l’A14 ou les environs niçois (parmi les plus hauts de France). J’irai peut-être profiter des charmes culturels de Toulon plus souvent…

Lire l'article

Christian Palix en petit comité

  • Publié le 5 Mar 2008
  • Commentaires fermés sur Christian Palix en petit comité
  • Politique

Suite de mon article sur la réunion en petit comité chez une colistière de Palix et Bogi. Je vous avais déjà causé de mes impressions très différentes « en vrai » de ce que je lisais sur leur site. Voilà maintenant le contenu de ce qui s’est dit ce soir là…

Christian Palix a attaqué directement par une partie chiffres, au risque de nous assoupir, mais défendant son rôle d’opposant au Maire et affirmant que toutes les critiques chiffrées qu’il a formulé n’ont jamais été réfutées par l’équipe en place. Pour lui, Bandol n’est plus en ligne sur ce point avec les standards d’une station balnéaire et sous la menace d’une concurrence accrue (par exemple, La Seyne serait sur le point de bénéficier des revenus liés au statut de station balnéaire éparpillant l’offre touristique à proximité immédiate). Il a embrayé avec un tour d’horizon de grandes problématiques locales, allant de l’Office du Tourisme à l’intercommunalité. Mais difficile d’en refaire une synthèse en 2 lignes ici…

Concernant les travaux, il a promis une rupture de méthode dans la gestion de ces dossiers épineux: consultation élargie des habitants, et mise à disposition de points d’information en plus de comités de quartiers. Globalement, on retrouve dans son discours les mêmes éléments de critique envers Barois que chez ses camarades d’opposition, que ce soit Delaud ou Sauzet: tout le monde est d’accord sur le constat des problèmes.

Très vite taquiné sur son projet de parking central, il a balayé l’objection …/…

Lire l'article

(Par S. Delayes) Sauvons nos cyclistes!

Vous n’avez rien oublié ?



Bandol, comme Sanary, a subi pas mal de changements dans ce qu’on pourrait appeler « les plans de déplacements », avec la reprise de certaines voies telles que l’avenue du 11 novembre, les chantiers en cours entre le rond-point de la Peyrrière et celui de champion, et à Sanary la réfection de la route qui la relie à Bandol.

Vous qui passez par là régulièrement vous qui vivez à Bandol vous n’avez pas l’impression qu’il y a des « manques »… …/…

Lire l'article

Galop d’essai pour Sauzet

  • Publié le 4 Fév 2008
  • Commentaires fermés sur Galop d’essai pour Sauzet
  • Politique

Michel Sauzet qui est le plus récent de nos politiques candidats à prendre une tête de liste, avait organisé ce jeudi une réunion publique en forme de galop d’essai, visant surtout les actifs bandolais à travers un petit mailing. Il l’a organisée sur son terrain, puisque la Bastide de Valroy est un site qu’il loue pour des mariages et séminaires divers. Mais un peu à l’extérieur de Bandol, et avec invitation pour 17H30, l’assistance réduite a achevé l’impression d’une répétition générale avant sa première réunion publique « pour de vrai », au centre culturel le 7 février.

Rien de très neuf comparé à ce que j’avais eu comme infos lors de notre rencontre privilégiée, mais l’occasion de voir le candidat en public, et la façon dont il défend ses positions, comment il vit et passe son discours. Nettement plus chaleureux qu’un Barois, nettement moins méridionnal qu’un Bogi, il cherche encore ses marques à l’oral (l’exercice est pour moi très difficile, et je lui souhaite bien du plaisir/courage). Cela ne l’a pas empêché de se prêter aux questions/réponses de fin de discours. Il a en particulier été interpellé sur …/…

Lire l'article

Le pivot de la campagne pour les élections municipales à Bandol

Je reviens sur le thème de l’intercommunnalité (regroupement de communes obligatoire), lourd d’implications pour Bandol, à mon sens, pour vous éclairer un peu de ce que j’en ai compris (et en quoi Sanary va influer sur nous).

Christian Delaud m’a presque coupé l’herbe sous le pied avec ses 2 articles du 6 janvier sur le sujet. Ou plutôt il répond au souhait que j’exprimais de voir les candidats en parler. Et je vous rappelle que je me suis intéressé à la question très tôt dans ce blog grâce à l’article publié par Michel Sauzet (que je rencontre cette semaine comme annoncé et avec qui je vais en recauser, comme je l’avais déjà fait avec Bogi et Delaud successivement).

Ce point de l’intercommunalité me semble FONDAMENTAL pour les prochaines élections municipales, car le Maire et l’équipe que nous allons élire vont avoir à gérer dans les 2 ans cette question pratiquement définitive, qui va retirer aux futurs maires de Bandol, une partie du pouvoir local dont nous les investissions jusqu’ici par nos votes. En effet, une fois dans le regroupement de communes obligatoire, une partie des décisions locales n’appartiendront plus à nos élus locaux. Comme Bandol a encore potentiellement le choix, pour reprendre les termes de Sauzet, je préfère choisir à quelle sauce je vais être mangé

Je voulais faire plus court que Delaud (et je crois que j’ai raté), et ne prétend pas être plus pédagogue sur cette question que l’un ou l’autre des deux candidats : juste vous dire avec mes mots ce que j’en retiens et vous invite à (re)lire chacun des candidats.

– Tout d’abord, Bandol devra appartenir à un regroupement dans les 2 ans, comme toutes les autres communes de France. C’est la loi qui le dit, et le préfet l’appliquera en choisissant pour nous s’il le faut.
Bandol a encore potentiellement le choix, 2 options majeures restant possibles : le grand Toulon (grosse agglomération en bleu), ou « la communauté de commune Sud Sainte Baume » en jaune, qui correspond peu ou prou aux territoires que recouvrent les vins de Bandol. Une troisième serait une association avec Sanary, dans des conditions et avec des conséquences que je maîtrise mal (mais je sais juste qui sera le plus petit des deux: pour mémoire, Bandol compte 8000 habitants quand Sanary en compte plus du double).

Des contraintes diverses (légales, réglementaires, politiques, etc.), vont influer. A commencer par ce qui va se passer pour Sanary! Eh oui… Les 2 petites tâches vertes entre le jaune et le bleu, ce sont Bandol et Sanary

Historiquement, tous les élus bandolais …/…

Lire l'article

Pour vous c’est cadeau!

Rien à voir avec les soldes… Juste que je n’ai pas envie de faire une note politique aujourd’hui encore. Alors comme vous m’avez vu jouer ces jours-ci avec un réflexe numérique prêté par une amie photographe, j’ai pensé vous montrer le résultat en vous rappelant (mais est-ce nécessaire?) que nous vivons dans une belle région. D’autant que je vous dois bien ça: vous avez hier encore fait exploser le record de pages vues sur ce blog (de plus de 50% par rapport au précédent 2 jours avant).

Le fait que ces photos aient été prises à Sanary N’EST PAS politique…

Lire l'article

Rencontre avec Christian DELAUD, l’unique candidat à gauche (jusqu’ici)

Parmi les plaisirs que me procurent cette activité de blogueur local, le privilège d’une rencontre directe avec certains des candidats à la Mairie s’est révélée comme l’une des bonnes surprises de ces mois passés. Initiée par / avec Marcel Bogi, la série se poursuit grâce à l’invitation que m’a adressée Christian Delaud, que j’étais très désireux de rencontrer. Pour deux raisons essentiellement :

– je suis atterré par le spectacle que donnent les socialistes au plan national depuis au moins de très longs mois, et il me semblait indispensable de juger les hommes localement (au moins pour cette élection où l’étiquette me semble assez peu conséquente).

– parmi tous mes clients et parmi mes amis, je fréquente des bandolais parfois anciens, qui vont de l’anarchisme à la gauche la plus marquée jusqu’à une droite dure voire extrême. Eh bien jusqu’ici, je n’ai jamais entendu de mal de Christian Delaud, mais de tous les bords j’en ai entendu du bien (encore le cas dernièrement avec Serge Gervais colistier de son concurrent de droite Michel Sauzet, lors du debrief du dernier conseil municipal houleux), sur les valeurs humaines, comme sur la compétence, l’homme de dossiers. Intrigant dans le microcosme bandolais, prompt à dégainer. Le personnage méritait au moins que je le rencontre et me fasse mon idée, alors tant mieux s’il a jugé utile de m’accorder un peu de son temps comme Marcel Bogi avant lui.

Compte-rendu : …/…

Lire l'article