Archives du blog

Une radio consacrée à l’événementiel à Bandol

  • Publié le 19 Fév 2011
  • Commentaires fermés sur Une radio consacrée à l’événementiel à Bandol
  • AnimationsTechno/Web

Alors qu’elle existe apparemment depuis novembre 2010, ce n’est qu’hier qu’elle a reçu un écho du web bandolais, via Christian VIALA qui l’a signalée. Après Top FM et ses différentes déclinaisons déjà présentée ici, c’est donc une nouvelle radio, exclusivement web cette fois, qui promeut le nom de Bandol via l’audio: RADIOBANDOL.com.

Lire l'article

Bandol fait sa pub chez Ruquier

C’est plus exactement le Groupe Thalazur propriétaire de l’hôtel Ile Rousse qui fait sa pub (et au passage celle de Bandol) à la radio.

C’est à l’occasion d’un jeu avec un auditeur qu’un séjour à Bandol est proposé sur l’une des grandes antennes françaises.

Ces quelques minutes de l’émission d’Europe 1 « On va s’gêner » animée par Laurent RUQUIER vous donneront un aperçu du coup de pub répété chaque jour de la semaine pour la destination Bandol, la plage de Renecros et l’hôtel **** avec Spa et thalassothérapie.

Lire l'article

Radio « Fréquence Nautique » à La Ciotat

  • Publié le 13 Sep 2010
  • Commentaires fermés sur Radio « Fréquence Nautique » à La Ciotat
  • NautismeTechno/Web

TOP FM, radio bandolaise, faisait l’objet d’un vidéopodcast sur ce blog il y a quelques semaines. C’est une autre radio que les participants de la Voile d’Or ont découverte, ciotadenne celle-ci, mais qui s’adresse spécifiquement à eux, aux gens de mer:

Lire l'article

TOP FM : radio associative à Bandol

Longtemps que je n’avais fait un vidéopodcast!!! Grâce à un nouveau prêt de caméra, j’ai filmé il y a quelques semaines mon entrevue avec un responsable de la radio TOP FM, basée à Bandol.Avec plus de 8 minutes c’est peut-être un peu long par rapport aux exigences des internautes (vous regarderez bien la durée qu’il vous plaira), mais au montage je n’ai pas souhaité couper trop de points de cette rencontre intéressante au sujet d’une association bandolaise qui mérite peut-être plus de notoriété locale, avec quelques explications sur un monde que les profanes connaissent mal, la radio, plus précisément associative, et son ancrage local.

Lire l'article

Médias locaux ailleurs

La France avait un peu tardé à adopter massivement internet autour de l’an 2000. Le Minitel explique en partie ce décollage poussif (ça marchait bien depuis près de 20 ans, freinant l’envie de faire l’effort de conversion à un nouvel outil, plus difficile d’accès). On peut supposer aussi que c’est aussi une raison du sous-développement du télétexte (sorte de Minitel sur TV) qui marche beaucoup mieux chez nos voisins européens: en Allemagne j’étais surpris du développement de cet outil par exemple, des années en arrière.

En France, peu de média audiovisuel locaux comparés à nos voisins frontaliers. En traversant l’Italie ou d’autres pays limitrophes, j’ai été surpris de voir des chaînes de radio ou TV locales, abondamment.

Désolé pour ceux que l’étude du cas catalan chagrine, mais à Palamos d’où est originaire ma compagne, comme chacun le sait maintenant, il y a les 2: radio locale animée par des bénévoles de tous âges, et TV locale également. Pour mieux cerner cette différence, j’ai questionné Marta sur le sujet.

Question TV, ce que j’en ai vu n’a vraiment rien de folichon, et c’est largement un espace publicitaire local… Cependant, quelques émissions remportent un certain succès. Politiques en particulier. Et au hit-parade, c’est la retransmission en direct des conseils municipaux le soir qui fait « péter les scores ». Même dans la famille de Marta, peu politisée, on regarde assidûment. Pourquoi? Parce que ce sont des voisins, des amis, et les cousins des voisins et amis, qui siègent, et décident de la politique municipale. Ca concerne tout le monde. La proximité est immédiate (même avec 17000 habitants).

Quelle que soit la prochaine équipe municipale, elle devrait y réfléchir. Je ne réclame pas la création d’une TV locale, ni même la retransmission en direct absolument, mais la mise à disposition des enregistrements vidéo sur Internet me paraît aujourd’hui s’imposer, comme j’ai déjà eu l’occasion d’en causer en 3 ou 4 commentaires distincts chez Jaxx. Et tous les arguments s’opposant à cette idée sont dépassés, et tombent devant les exemples de démocratie que nous donnent certaines communes françaises, canadiennes, nordiques, avec Internet, et même des pays latins avec leurs TV locales, et depuis longtemps.

Note complémentaire: je n’ai toujours pas de caméra ni de volontaire pour filmer les prochains conseils municipaux et les diffuser via mon blog en attendant que la Mairie s’y colle, comme j’ai déjà eu l’occasion de le proposer

Lire l'article