Archives du blog

Les résultats de la téléconsultation dans Bandol Mag N°24

Oui, le nouveau numéro de Bandol Mag est disponible en ligne (la version papier suivra logiquement sous peu), sur le site officiel de Bandol: à télécharger là.

Bandolweb y a déjà relevé une anomalie concernant les chiffres de la délinquance, mais ce sont surtout les très attendus résultats de la téléconsultation des bandolais qui vous fourniront un grand moment de lecture (à la page 10 et suivantes). La débauche d’arguments justificatifs de cette opération (pensez que des villes ont reçu une Marianne d’Or pour ce type d’initiatives!!!) ne répond pas aux critiques et observations déjà formulés et que vous pouvez retrouver là.

Lire l'article

Propagande ordinaire à Bandol

Ces dernières semaines, souvent en déplacement, c’est de loin que j’observais la vie bandolaise en général. Et avec un peu de recul, j’étais surpris de voir combien la propagande reste un élément permanent de la vie locale. Ca m’étonne encore, malgré une observation assez scrupuleuse des moeurs politiques dans notre pays depuis que je « blogue citoyen », tentant de jouer à plein mon rôle de simple électeur (aussi conscient et éclairé que possible).

Au-delà d’une énième séance comico-pathétique du conseil municipal (dont vous trouvez la vidéo là sur le site de la Mairie de Bandol, et un compte-rendu du principal groupe d’opposition – de l’ancien maire – sur son blog), j’ai deux exemples retenus ce matin pour vous décrypter ces manoeuvres toujours actives en arrière-plan de la gestion de la commune, qui nous rappellent que la pression médiatique a gagné l’échelon local notamment du fait de la présence des outils d’expression au plus petit niveau (grâce à Internet et dont ce blog est un exemple): les enjeux électoraux se préparent en permanence entre les scrutins:

1) un gentil courrier anonyme sur l’évolution des impôts locaux
2) un article publié par une feuille de chou qui ne connaît visiblement pas le journalisme

Lire l'article

Billet d’humeur!! 100%

Le prétexte n’est qu’un détail. Mais ça m’agace au plus haut point. Et parce que je craque devant l’ampoulage de la parole officielle, aujourd’hui je me fends d’un vrai billet purement d’humeur.
L’objet du délit: un simple titre d’article municipal, comme on en lit dans la prose de toutes les communes de France, comme on en retrouve dans la langue de bois des politiques, comme savent aussi parfois en commettre des journalistes un peu serviles.
« Bandol, une ville convoitée« … Si j’ouvre un dico, convoiter signifie « désirer avidement »… Pas de quoi fouetter un chat me dira-t-on, mais c’est l’accumulation d’enjolivements de la réalité qui me fait sortir de mes gonds, tant j’ai parfois le sentiment qu’on veut nous entraîner au pays des bisounours, nous appliquer une méthode Coué qui ne vise qu’à endormir notre esprit critique.

Si je me souviens bien des discours de campagne électorale, les opposants de 2008 (dont les vainqueurs d’aujourd’hui), n’avaient de cesse de …/…

Lire l'article

Gabegie de papier

Je ne sais pas si les comptes de campagne révéleront un jour le gâchis de papier qu’occasionnent les élections municipales, mais c’est spectaculaire.

En particulier de la part des deux grosses écuries, je collectionne les programmes et autres publications de propagande communication… Il est vrai que j’ai assisté à plusieurs meetings de chacun, mais les recevoir PLUSIEURS fois dans ma boîte aux lettres, là il y a vraiment oubli de tous les principes de gestion au profit d’un matraquage assez puant. D’autant qu’on voit vite quelles sont les équipes qui ont les moyens de diffuser leur baratin, et celles qui doivent faire avec les moyens du bord (ah, le pognon!).

Si dans cette campagne on subventionnait chacun pour la quantité de textes produits, je pourrais soit être Maire de Bandol, soit prendre une année sabbatique au regard de ce qui se dépense en imprimerie…



Quant il s’agit de la guerre électorale, le souci écologique est dans les mots, pas dans les faits.

Lire l'article