Archives du blog

Bandol reproduit le tout-pourisme des Guignols

Le dernier Conseil Municpal de Bandol (il y a un mois) aura donné lieu à quelques scènes étonnantes, inspirant un dessin à mon ami Jean REVOLON qui l’a combiné avec une formule empruntée aux Guignols de l’Info (ceux de Canal+): en effet, à mi-mandat presque exactement, il est difficile de dire qui est avec qui, pour ou contre le Maire ou son prédecesseur. Les alliances politiques et les liens personnels tissés entre les acteurs de la vie politique bandolaise sont d’autant plus difficiles à décrypter qu’ils sont d’une instabilité frappante (dont suivent quelques exemples récents):

Lire l'article

Les donneurs de leçons et l’exemplarité

Les critiques n’ont jamais manqué contre mes positions, contre l’utilisation des blogs comme outils d’expression citoyenne, et pour finir contre l’exercice auquel je me livre avec Bandolais.fr.
Pierre OLIVIER ayant récemment eu la gentillesse de bien vouloir reprendre dans ses commentaires (ici et et encore ) un concentré de ces critiques, c’est à lui que je vais adresser cette lettre ouverte. Car je trouve mal venu de sa part de m’appeler à plus de maturité, de sens civique, à moins de démagogie et d’égo, et de me donner des leçons de comportement:
Quand il se permet de…/…

Lire l'article

Bandolais(es), il vous reste peu de temps, parlez!!!

Vous suivez avec plus ou moins d’intérêt les aventures de bandolais.fr, et parfois, vous vous dîtes que vous aussi vous aimeriez avoir la parole (que je vous ouvre au passage ici)?



Alors bloguez, faîtes des sites webs, prenez la parole
. Je suis là pour attester que cela fonctionne. Mes 2 autres blogs correspondent à un usage ciblé principalement vers des gens qui me connaissent, mais bandolais.fr en quelques semaines m’a prouvé que si vous parlez d’un sujet précis, des gens vous liront, vous écouteront, et se mettront à parler avec vous, en ligne puis éventuellement hors ligne.

Aujourd’hui, parce que le contexte bandolais est celui (brûlant) de prochaines élections, je sais que j’ai l’oreille de beaucoup de bandolais (les statistiques me surprennent), que les candidats déclarés m’ont tous signalés officiellement (sur leurs organes de communication), comme l’un des observateurs actifs (animateurs?) de cette élection, et plusieurs équipes de campagne ont pris contact avec moi (plus d’infos sur ce sujet prochainement), pour me permettre de parler plus en profondeur de leur démarche j’imagine. Ce qui est dit dans les pages de bandolais.fr est pris en compte par les gens qui aspirent à présider aux destinées de notre commune!!!

J’en suis un peu surpris (ça dépasse ce que je n’avais pas pris le temps d’imaginer), heureux, et je m’en sens responsabilisé dans mon action de citoyen : je participe vraiment, à ma façon. Vous pouvez le faire aussi, et je vous y invite : c’est palpitant et une expérience très nouvelle et différente de ce que je connaissais auparavant. Que vous soyez pour ou contre les projets (votre droit) ou les gens qui les portent (bof), que vous soyez militant (partisan?) ou soucieux d’objectivité (je préfère), vous pouvez faire entendre votre message à une partie de la population. D’autant plus que d’autres sites et blogs vous relaieront, élargiront votre audience.

La révolution internet date de l’hiver 1999/2000. En 2001, le web n’a pas joué son rôle dans les élections municipales. L’élection présidentielle a suscité l’intérêt pour ce média quant à la politique. Moi je vous dis que 2008 sera la première élection (municipale), où internet jouera un rôle actif partout en France dans une campagne. Je veux croire que cela servira à élever le débat, à réduire le champ politicien de la politique, en limitant les possibilités de langue de bois. Cela servira aussi à témoigner de notre exigence d’administrés, d’électeurs. Au-delà, bandolais.fr (qui n’est pas du tout né pour cette élection) continuera son bonhomme de chemin, comme plein d’autres blogs et sites citoyens déjà là ou encore à naître. Ils continueront pour témoigner de la vie publique locale, pour partager les infos et témoignages sur notre lieu de vie commun.

Il vous reste à peine 3 mois pour participer à cette élection autrement que par un simple bulletin de vote (votre droit et devoir constitutionnel). N’hésitez pas, ne serait-ce qu’en me faisant parvenir vos contributions pertinentes que j’appelais de mes voeux dès la création de ce blog. L’effort et le temps passé en valent la peine.

Lire l'article