Archives du blog

(par R. Reverdy) Les nuisances en tout genre à Bandol

Depuis près de 2 ans, un appareil sophistiqué pour étudier toutes nuisances dans notre ville, se déplace dans plusieurs points sensibles afin de constituer une cartographie des pollutions; où en est cette étude? car il serait très intéressant d’en connaître les données. Je pense que cela a un coût et il ne faudrait pas que ça tombe dans les oubliettes; si quelqu’un peut apporter de l’information, à moins que le Maire le fasse par voie de presse ou sur le site de la mairie.

Lire l'article

Travaux sur la voie ferrée : les nuisances

Pour ceux qui sont protégés du bruit de la voie ferré, ce que j’écris en titre n’a peut-être pas de sens.

Pour les autres, dont le Maire François Barois, Christian Delaud ou moi, qui vivons à proximité immédiate de cet axe qui passe en ville, les nuits sont… sonores!!!

Afin que tout le monde mesure ce qu’il nous reste à endurer chaque nuit pendant encore presque un mois, voici ce que j’ai enregistré dans mon « jardin » hier soir. N’oubliez pas de monter le son (c’est le seul intérêt de cette vidéo) car le micro de mon appareil photo est très limité (et ça serait dommage que vous ne constatiez pas un truc approchant la réalité)… On est à 30m des voies.

Travaux sncf bandol

envoyé par fredmetey

Et puis afin d’être un peu plus complet, je vous ai fait un enregistrement lors du passage d’un train, en haut du talus à proximité immédiate de la voie. Les vibrations arrivent à faire trembler les fenêtres de la chambre…

Travaux SNCF Bandol train

envoyé par fredmetey

La Mairie n’y est pas pour grand-chose, la préfecture ayant donné les autorisations. Il est toutefois regrettable que personne n’ait songé à prévenir les riverains, et peut-être à prévoir un relogement temporaire pour les plus sinistrés d’entre nous. Les hôtels auraient pu y trouver leur compte et le surcoût pour la SNCF comparé au prix des travaux semble plus acceptable qu’un coup de fusil sur un ouvrier par un riverain excédé (certains en parlent en ces mots: c’est vous dire l’état de fatigue, le stress, etc.). Et je suis sûr que ceux qui le peuvent (nombreux à Bandol), ont rejoint leur autre domicile dans leur région d’origine, jusqu’à mi ou fin février…

Il paraît que c’est la réfection des rails, ou du ballast, ou des peut-être des traverses. Je n’en sais rien, mais ça fait un putain de sacré boucan!

Et si je peux, un peu plus tard je vous ajouterai l’enregistrement des sirènes d’alarmes: plusieurs fois par nuit… Un régal ces alarmes de chantiers!

Lire l'article