Archives du blog

Bandol.fr : bientôt un réflexe pour les résidents ?

  • Publié le 26 Mai 2010
  • Commentaires fermés sur Bandol.fr : bientôt un réflexe pour les résidents ?
  • ActualitéTechno/Web

Aujourd’hui, joindre la Mairie par téléphone était problématique: ça arrive (j’ai moi-même expérimenté une coupure de ligne professionnelle il y a quelques jours, contournée par un renvoi sur portable dans le cas de ma toute petite entreprise).
acces telephone mairie.jpgLe point que je traite n’est donc pas la panne, mais l’information autour, puisque le service communication a rapidement mentionné l’information sur le site de la ville, dans la rubrique « info » défilante en haut de la page d’accueil.
Quel autre canal de communication qu’internet peut permettre cette info en temps réel accessible de tous?

Quand je rêve de plus de communication municipale, il faudrait que ce réflexe très sain d’information du public se systématise (souvenons-nous par exemple de l’annulation du feu d’artifice du 14 juillet, et du public qui a tardé à savoir quoi et pourquoi).
La page web bien sûr, si elle est utilisée intensément pour…/…

Lire l'article

Christian Delaud, ou la gauche en réunion publique de campagne

« Ils sont où les socialistes? »

Cette phrase m’a été adressée après la réunion de ce mardi 4 mars de la liste « de gauche », par un homme de droite (UMPiste): il s’attendait à un meeting de Ségolène Royal, et il est tombé sur un authentique bandolais qui n’a parlé que de sa ville… Ben voui, je ne cesse de répéter que cette élection est municipale, et qu’il faut causer gestion et projets, pas philosophie ni économie mondiale… Ah ces électeurs!!!

Alors, qu’est-ce qu’il a dit notre méchant gauchiste?

Il a d’abord présenté sa liste, comme tout bon candidat à la Mairie de Bandol. Un peu plus jeune que les autres, certains colistier(e)s étant encombré(e) de poussettes ou de jeunes enfants… Inhabituel. Et il en a profité pour lancer l’offensive en clamant que le harcèlement moral subi par certains depuis 7 ans n’aurait plus cours si sa liste, plus humaine, était élue. Pas de précisions, mais l’offensive a laissé place à une lecture du programme. Ca peut faire peur un programme lu, mais il a fait court: en une heure il nous a libéré, sans nous farcir la tête mais en étant clair sur ses idées (moi je vais encore faire long, mais c’est pratiquement mon seul article de la campagne sur Delaud depuis ma rencontre privilégiée avec lui): …/…

Lire l'article

L’équation se complique

Jusqu’ici, l’équipe de Bandol2008 s’est plainte de mes critiques (prodiguées sans plus de partisanerie de ma part que pour les autres), et avait été jusqu’à écrire que je les « méprise à longueur de colonnes » dans mon blog. De fait, leur méthode de campagne, en particulier sur Internet (un site longtemps resté vide de contenu et de programme) consistait à raviver la flamme de la guéguerre de 2001. Tout ce que je ne voulais pas concernant mon information d’électeur qui réfléchit avant de voter pour savoir ce que doit devenir sa ville. Comme en plus Christian Palix me paraissait étonnamment absent (je ne l’avais pas rencontré lors de mon entretien avec Marcel Bogi, ni jamais croisé) et qu’on me rapportait des prestations peu convaincantes de sa part dans leurs réunions de quartier, je ne pouvais pas adhérer à leur démarche de précampagne.

Ce soir, je suis allé à une de leur réunion « tupperware » organisée chez leur colistière Sylvie Logeais, et mon impression …/…

Lire l'article

François Barois sort ses atouts

Pour tenter d’effectuer un second mandat à la Mairie de Bandol, François Barois a présenté ce soir sa liste et son programme en réunion publique, avec une centaine de personnes en moins dans l’assistance que pour la réunion de lundi soir de son rival Christian Palix. Pour autant, la salle Pagnol du centre culturel n’a pas non plus pu absorber un public venu en surnombre. Si personne n’a été bloqué à l’extérieur, nous étions quand même nombreux à devoir suivre ces 2 heures de présentation debout dans le hall, avec un seul écran de retransmission dont tous ne pouvaient pas bénéficier: beaucoup d’entre nous ont eu l’impression de suivre la prestation du Maire à la radio…

Après une introduction de la réunion par le député Vialatte venu soutenir le Maire, la présentation de sa liste aura révélé …/…

Lire l'article

Techniques de campagne électorale et maîtrise des outils

Depuis leur entrée en fanfare dans la campagne active, le duo Palix/Bogi lance ces 4 semaines sur un rythme de sprint. Si j’ai déjà parlé du remplissage de leur site aux pans laissés si longtemps en chantier, ils ont activé d’autres leviers de campagne depuis leur première réunion publique.

…/…

Lire l'article

Cette fois c’est sûr, je suis partial !!!

Ca devait arriver, trop de faisceaux convergent, je suis démasqué.

A la Mairie de Bandol, et dans les services municipaux, on est convaincu que je roule à gauche, bref, que je blogue en soutien de Christian Delaud

Hier des amis venus déjeuner me l’ont dit: « on sent bien de ta part une certaine bienveillance envers le Maire actuel, du respect, une proximité. »

Ce matin encore, une cliente me l’a confirmé: « à travers vos articles, on devine que vous allez voter pour Michel Sauzet« …

On m’a encore dit: « ton interview de Bogi est très soft… tu l’as plutôt ménagé (tu négocierais pas une place à la Mairie après les élections?). »

Dois-je continuer?…

Soit j’ai totalement échoué dans mon objectif « d’agitateur de campagne » se voulant le plus neutre possible, soit je suis en passe de réussir mon pari. Les premières fois qu’on me faisait ces réflexions, j’étais paniqué d’avoir à ce point échoué dans ma volonté de simplement faire éclore des thèmes qui m’intéressent, dans le débat public. Aujourd’hui, ça me fait sourire, et je me dis que chacun y voit finalement ce qu’il veut y voir.

Je sais que certains candidats et supporters vivent mal mon irruption dans la campagne électorale. Moi je soutiens que c’est pour eux une chance. Ils ont en direct et avec la plus large dose de transparence possible, le cerveau d’un électeur à étudier, et ses réactions aux actions de campagne des uns et des autres… Je comprends que ça puisse déranger, mais c’est quand même pour me représenter moi et 8000 autres habitants que tous ces gens se présentent: je ne suis pas un ennemi, je suis l’enjeu…

Lire l'article

Classements des sites de candidats par critères

Pour compléter l’article sur l’analyse de la forme du site de François Barois, je vous ai fait un petit classement via mon analyse personnelle sur la qualité de conception des sites en présence. Ca vaut ce que ça vaut, mais puisque vous venez lire mes opinions sur cette campagne, au moins sur la partie en ligne… Voili voilou c’est ci-dessous:

Lire l'article

Barois.fr face aux sites de ses concurrents

Autant le dire tout de suite, si le site de campagne électorale du Maire n’est pas LA grosse surprise que j’avais un moment soupçonnée, c’est un très honorable site de candidat, qui fait plutôt bien ce pour quoi il est fait: aider une liste à communiquer auprès de la (mince) partie de l’électorat qui va utiliser Internet pour s’informer activement avant de voter aux prochaines municipales.

Je vais y revenir un peu dans le détail, et même tâcher de proposer un palmarès final entre les différents sites en présence pour l’échéance de Mars 2008, puisque l’affiche est maintenant complète, et qu’une nouvelle liste serait une vraie surprise… Cependant je souhaite le faire en repartant de mon coup de gueule d’hier soir, puisque certains ont jugé pertinent de me souffler ce qu’il fallait que j’en pense.

Je souligne que ce genre « d’intox » n’est pas une première, et a tendance en particulier à venir toujours des supporters d’une même équipe que je ne citerai pas directement tant le procédé me semble puéril (et je le déjoue à chaque fois).

Tout d’abord, je rappelle que mon expérience de l’internet (depuis 1994), notamment à titre professionnel (chef de projet e-Business dans une filiale de Renault pendant 4 ans, et aujourd’hui en tant que gérant-consultant-formateur dans ma société très axée internet), ainsi que mes études (Mastère Spécialisé « e-Business » d’une Grande Ecole), me permettent de me faire un avis (éclairé) par moi-même. Tenter de me souffler une opinion (qui plus est erronée) est une insulte à mon intelligence et à mon expérience. Je le dis parce que si chacun peut commenter selon son analyse sur mon site, m’envoyer par email d’un autre sympathisant une version à peine modifiée pour tenter de me faire dire (sous le prétexte d’un échange privé et complice et « innocemment » similaire dans ses conclusions) ce que je considère comme une ânerie, c’est une mauvaise idée, et la méthode grossière.

Que m’a-t-on dit? Que le site de François Barois a pompé son design sur un autre site… et que copier c’est pas bien, limite pas réglo.

Procédé grossier? Oui,
car le site qui aurait inspiré François Barois et son équipe est absolument inconnu de la plupart des internautes, ne concernant que les spécialistes du design/conception de sites webs (et que toute une galaxie de sites lui ressemblent, alors coïncidence que ce soit le même dont les différents « souffleurs » se souviennent?). Pratiquement aucune chance que les 2 internautes aient tous les deux visité ce site en particulier, s’en souviennent comme par miracle dans l’heure qui suit leur visite du site et jugent bon de m’en informer.

Ma version des faits? L’état-major de cette liste s’est réuni pour examiner le site tout frais du Maire et trouver quoi critiquer. Le webmaster ou un autre spécialiste a indiqué le nom d’un site sur lequel est basé le squelette de Barois.fr, et il a été convenu de diffuser cette pseudo info pour dire « Ouh, pas bien Monsieur Barois, pas joli joli ». En espérant que d’autres le répéteront, dont bandolais.fr…

Sauf que c’est faux et idiot.

Pourquoi? Parce qu’aujourd’hui, …/…

Lire l'article

Serge Gervais s’explique

Serge Gervais lit fidèlement mon blog (responsable de la veille Internet pour la liste dont il était membre, ou simple participation au dialogue citoyen?). J’appréciais sa participation régulière au débat, et ses propos généralement pesés, sachant ne pas faire de dénigrement systématique, rendant même à ses adversaires politiques leurs mérites le cas échéant.

Ces relations en bonne intelligence l’ont conduit à me confier un scoop: son départ de la liste de Michel Sauzet, que j’ai annoncé sans avoir plus de précisions, dans un article où je rappelais que l’évolution naturelle des relations humaines au cours des années explique souvent les revirements d’alliance en politique, en tous cas à l’échelle d’une commune comme Bandol.

Il a digéré les raisons de son départ, et a décidé de me les confier, à nouveau en primeur médiatique. Je l’en remercie, mon modeste blog (dont les chiffres de lecture n’ont rien à voir avec Var Matin), se trouvant honoré de servir de première tribune locale. …/…

Lire l'article

Le pivot de la campagne pour les élections municipales à Bandol

Je reviens sur le thème de l’intercommunnalité (regroupement de communes obligatoire), lourd d’implications pour Bandol, à mon sens, pour vous éclairer un peu de ce que j’en ai compris (et en quoi Sanary va influer sur nous).

Christian Delaud m’a presque coupé l’herbe sous le pied avec ses 2 articles du 6 janvier sur le sujet. Ou plutôt il répond au souhait que j’exprimais de voir les candidats en parler. Et je vous rappelle que je me suis intéressé à la question très tôt dans ce blog grâce à l’article publié par Michel Sauzet (que je rencontre cette semaine comme annoncé et avec qui je vais en recauser, comme je l’avais déjà fait avec Bogi et Delaud successivement).

Ce point de l’intercommunalité me semble FONDAMENTAL pour les prochaines élections municipales, car le Maire et l’équipe que nous allons élire vont avoir à gérer dans les 2 ans cette question pratiquement définitive, qui va retirer aux futurs maires de Bandol, une partie du pouvoir local dont nous les investissions jusqu’ici par nos votes. En effet, une fois dans le regroupement de communes obligatoire, une partie des décisions locales n’appartiendront plus à nos élus locaux. Comme Bandol a encore potentiellement le choix, pour reprendre les termes de Sauzet, je préfère choisir à quelle sauce je vais être mangé

Je voulais faire plus court que Delaud (et je crois que j’ai raté), et ne prétend pas être plus pédagogue sur cette question que l’un ou l’autre des deux candidats : juste vous dire avec mes mots ce que j’en retiens et vous invite à (re)lire chacun des candidats.

– Tout d’abord, Bandol devra appartenir à un regroupement dans les 2 ans, comme toutes les autres communes de France. C’est la loi qui le dit, et le préfet l’appliquera en choisissant pour nous s’il le faut.
Bandol a encore potentiellement le choix, 2 options majeures restant possibles : le grand Toulon (grosse agglomération en bleu), ou « la communauté de commune Sud Sainte Baume » en jaune, qui correspond peu ou prou aux territoires que recouvrent les vins de Bandol. Une troisième serait une association avec Sanary, dans des conditions et avec des conséquences que je maîtrise mal (mais je sais juste qui sera le plus petit des deux: pour mémoire, Bandol compte 8000 habitants quand Sanary en compte plus du double).

Des contraintes diverses (légales, réglementaires, politiques, etc.), vont influer. A commencer par ce qui va se passer pour Sanary! Eh oui… Les 2 petites tâches vertes entre le jaune et le bleu, ce sont Bandol et Sanary

Historiquement, tous les élus bandolais …/…

Lire l'article