Archives du blog

Bandol a déjà 3 écuries pour 2014, au moins…

Le microcosme politique de Bandol est vraiment vivace. Avec une moyenne d’âge qui trahit la surreprésentation démographique d’une tranche de la population (malgré un rajeunissement des têtes d’affiches probables), on assiste à une préparation précoce des élections municipales de 2014, qui confirme la recomposition que j’annonçais au début de l’automne.

Le maire Christian PALIX devrait classiquement être candidat à sa réélection (bon courage!), les politiques nous ayant peu habitués à se retirer spontanément du pouvoir tant qu’ils n’ont pas atteint un très grand âge (ou la lucidité sur leurs chances, leurs capacités, leurs bilans, etc.)… Ca fait 1.

Lire l'article

Ah, j’oubliais…

J’ai fait d’autres photos des contacts entre candidats rivaux à la Mairie de Bandol, juste après le premier tour… Inattendues!

Le dépôt des listes en préfecture demain matin pourrait révéler que ceux qui croyaient les élections « pliées » après ce premier tour (dont moi), ont été un peu vite en besogne. La politique est un jeu, sérieux, par ses conséquences directes sur la vie des gens, mais c’est aussi l’art de faire valoir au mieux la volonté de ses électeurs. Et ça passe parfois par des chemins diplomatiques, pour tenir compte des réalités du scrutin.

Lire l'article

(Par S. Delayes) Classe d’âge et parité

L’objectif de mon analyse est de rebondir sur la remarque que m’a fait Mr JP Chorel : « Heureusement ils [les jeunes] ne sont pas tous refroidis par la politique locale, comme tu peux le constater si tu consultes la liste de Bandol Avenir sur le site dédié. Et le meilleur moyen de faire changer les choses n’est-il pas de s’investir plutôt que de s’en éloigner? La politique de l’autruche n’a jamais mené bien loin. »

Je me suis fait souvent rappeler que Bandol est une ville « de vieux », et c’est vrai Bandol est une ville ou la moitié de la population à plus de 60 ans, et Bandol est une ville qui a très peu d’attractivité pour les jeunes de moins de 40 ans… et même les autres!

Il est aussi vrai que les listes s’adaptent à la population. Une liste représentative à plus de chance d’être élue (il parait), de même qu’une liste qui utilise les vecteurs de communication de la classe majoritaire touchera plus de monde… (Encore que.. mais cela est déjà l’objet de discussions)

Ce qui m’a intéressé dans la démarche que je vous présente, ça aura été d’amener des données pour faire réagir les gens.

Tout d’abord …/…

Lire l'article