Archives du blog

Faut-il inviter officiellement des personnalités de Bandol à nos rencontres mensuelles?

Avertissement: cet article est destiné aux 40 ou 50 personnes qui ont déjà fréquenté nos rencontres du web bandolais. Mais en préalable je tiens à remercier à nouveau le Maire qui a inauguré cette formule, en solo, et aussi disponiblement qu’on pouvait l’espérer.
Pas sûr pour autant que le principe des invitations formelles soit reconduit à l’avenir, sauf si …/…

Lire l'article

Je sais comment fonctionnent les vernissages à Bandol

Je m’interrogeais, en vous signalant l’exposition de Danielle OMMEVAL, sur le pourquoi de l’invitation que j’ai reçu pour le vernissage de son exposition. J’ai eu la réponse.
En fait, le service des affaires culturelles qui héberge les oeuvres salle Ravaisou, édite également les cartons d’invitation, vierges… Ils sont mis à disposition de l’artiste ou de ses représentants. Il a suffi que quelqu’un dans l’entourage de cette peintre (qui n’est pas de Bandol) pense à moi, pour que pour une fois, je sois invité à un vernissage (je suis sensible à l’invitation mais n’y voyez pas une nécessité: des amateurs plus éclairés que moi devraient certainement en bénéficier à l’avenir). Rien à voir donc, avec des choix de la Mairie d’inviter tel ou tel…
La Mairie assume l’événement culturel en accueillant, et en mettant des moyens de communication à disposition de l’intéressé, rien d’autre.

Lire l'article

(par C. Viala) Invitation pour le Maire de Bandol

Voila déjà plusieurs fois que des Bandolais ont manifesté de l’intérêt à nos rencontres mensuelles du 3ième Mardi.
Le mouvement prend maintenant une certaine dimension et on constate que ce qui motive les participants dans ces échanges, c’est la défense et la préservation d’une certaine qualité de vie.
La polémique stérile est absente dans l’esprit de tous, l’appartenance politico-religieuse de chacun est remise au vestiaire et chacun s’accorde à reconnaître les difficultés d’un élu dans la perception des détails qui constituent notre quotidien.
Puisque maintenant ces rencontres ont atteint l’âge adulte pourquoi ne pas démontrer à notre Maire notre capacité constructive dans l’approche de certains sujets.
Le Docteur PALIX est un homme de bon sens, il nous appartient de l’inviter à notre prochaine rencontre du mardi 20 Octobre.
Les avis peuvent s’exprimer dans le respect d’une démarche citoyenne mais qui ne doit pas faire du 20 octobre la soirée appropriée par quelques personnalités (dans le sens figuré!, s’entend).

Lire l'article

Du bon usage d’un budget communication municipale… et de la propagande

J’ai critiqué Bandol Mag et le service communication dans un article, suivi de propositions sur l’évolution que je souhaitais pour ce service municipal.

En commentaires, j’ai débattu avec Goob dont les interventions dénotaient une tendance pro-Mairie qui s’est confirmée, en évoquant (à mon tort) les effectifs de ce service pour argumenter sur le fait qu’on devait pouvoir faire mieux à iso-périmètre de MOYENS (et non d’effectifs, pas si élevés mais qui se mélange aussi à de la sous-traitance ou externalisation de prestations).

Je veux compléter ici mon point de vue, et dire en quoi je suis irrité par certains choix de nos élus.

Par égard pour la responsable Comm qu’il m’a semblé avoir blessée par ces coups de griffes qui ne la visaient pas, je répète donc que cela concerne implicitement l’adjoint au Maire chargé de la communication (décisionnaire) et le Maire (responsable final).

Je tempère ces reproches par le fait que ces choix et pratiques sont ceux de la politique d’antan, et généralement répandu partout en France. Cela explique juste pourquoi une partie de la population, écoeurée par certaines façons, est fatiguée du personnel politique, et aspire à son renouvellement par des personnes plus en phase avec les temps qui viennent.

La génération des élus concernés qui n’a pas les réflexes de communication qui sont les miens (et ceux des générations qui suivent) explique aussi le retard qu’ils prennent par rapport aux solutions technologiques que j’évoquais pour booster économies et performances en communication. Je n’ai rien contre mes aînés. Mais dans certains domaines, sauf à être passionnés par le thème, ils ont souvent une limite de compétence ou de vision sur certains sujets.

Mais ce petit détail qui me choque (comme beaucoup de bandolais avec qui j’en ai parlé – dont une amie qui s’est exclamée « mes impôts servent à ça?! »), c’est: …/…

Lire l'article