Archives du blog

Casino de Bandol : débat jusqu’au(x) ministère(s)

Le débat de la rentrée politique est celui du Casino comme je le signalais avant-hier. La discussion en commentaires devient intéressante, avec notamment les questions soulevées par Christine, pour lesquelles je suis certain que les bandolais espèrent des réponses (claires, rassurantes, solides).

Les voix d’opposition sont nombreuses, ne serait-ce que pour l’attachement à ce bâtiment que beaucoup de bandolais perçoivent comme un symbole de la ville (et dont la façade – que la façade? – est classée): Max MOUTTE m’a autorisé à reproduire ci-contre un document de ses archives de 1988 qui résonne comme un clin d’oeil dans le débat actuel. J’en mets deux autres dans vos photos de Bandol.
Parmi ces voix, celles d’un autre ancien Maire de Bandol (Christian GOUX – mandat 1977-1983) est montée jusqu’au Ministère de de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer. Il m’a fait parvenir la lettre qu’il a adressée à Jean-Louis BORLOO et l’autorisation de la reproduire ci-dessous. En attendant que les autres figures politiques bandolaises (dont on suppose qu’elles suivent et connaissent mieux que nous, administrés, ce dossier qui sera une pierre d’angle dans ce mandat), prennent part au débat et apportent leurs réponses à nos interrogations (bizarrement le forum de la ville n’a pas encore engagé de discussion sur le thèmee, mais je crois utile de rappeler un échange qui avait eu lieu ici entre Mrs Delaud, Chorel et Hecq)…

Lire l'article

(par C. Delaud) Droit de réponse à Christian GOUX

Replaçons les faits dans le contexte.
Quand j’écris que les chiffres sont têtus, je me réfère au bilan financier de la commune.
Concernant l’autofinancement par exemple, il atteignait 1,8 million d’euros en 2001 pour s’établir à 740 mille euros en 2007 ayant même eu une valeur négative en 2003 (-1,17 million d’euros). Concernant la dette, elle s’élevait à 9,8 million d’euros en 2001 pour culminer à 14,5 million d’euros en 2007.
La capacité de désendettement était de 3,4 années fin 2001 pour s’envoler à 8,5 années fin 2007.
De 2001 à 2007 la commune a vu son autofinancement diminuer de 59%, sa dette augmenter de 48% et sa capacité de désendettement être divisée par 2,5.
Ces mauvais résultats étaient-ils dus à la crise?
Non car …/…

Lire l'article

Bonnes résolutions pour Bandol et les bandolais

Juste deux lignes pour remercier ceux qui ont pris le temps de répondre aux voeux que j’exprimais hier, mais j’espère que janvier nous offrira l’occasion d’en échanger de vive voix, notamment je vous le rappelle, à l’occasion des rencontres que j’ai proposé, dès le 15 janvier.

En ce 1er janvier, je veux proposer une résolution que je ne peux assumer seul : améliorer l’image de Bandol en ligne, en commençant par la page que lui consacre l’encyclopédie collaborative en ligne et gratuite, Wikipédia. Si Bandol a bien sa page, elle est très incomplète, et je rappelle que cette encyclopédie est rédigée par (et pour) ses lecteurs, sous le contrôle de l’ensemble des utilisateurs (avec des superviseurs par rubrique). C’est en fait très facile de s’y créer un compte et de contribuer.

Or je constate que …/…

Lire l'article