Archives du blog

La perplexité du citoyen à Bandol

Hier soir, une fois les résultats connus à Bandol, avant même les résultats officiels, certains pouvaient avoir envie de pleurer ou de faire la fête, c’est selon. Pour les autres, il y aura une certaine indifférence, mais pour beaucoup, il restera un mélange d’espoir, de désillusion, et de perplexité.

Commençons par un motif de réjouissance :

Lire l'article

Le port… et le refus du débat

Suite à mon annonce de l’article sur le port de Bandol paru sur Bandol-Forum, j’ai reçu un appel de Mr Robert, actuellement adjoint au Maire, son co-listier pour les prochaines élections municipales, et appelé en cas de réélection de François Barois à remplacer Mr Leblanc au poste de PDG de la Sogeba qui gère notamment le port.

Il voulait me faire part de son émotion devant mon article, pourtant court (puisqu’en fait il ne fait qu’en annoncer un autre ailleurs), où j’ai cependant réussi à écrire des « énormités » (les propos que m’ont tenu ceux qui refusent de s’exprimer sur le port par crainte de difficultés qui pourraient leur être faites). Mr Robert m’a enjoint de systématiquement vérifier mes sources et les infos avant d’écrire ce type d’âneries, puisque selon lui, la gestion du port est parfaitement claire, les attributions de places ou tout ce qui concerne les conditions de travail des professionnels étant réglé dans la plus parfaite transparence…

Je le prie aussitôt de m’excuser si j’ai écrit des bêtises, et lui propose donc de procéder à un correctif de l’article incriminé, de corriger en usant de la fonction « commentaires », et mieux, un article sous son nom comme droit de suite ou de réponse mais il a décliné l’offre: il m’indique que l’équipe Barois s’est réunie et a décidé de ne répondre à aucune des mises en cause sur mon site, notamment suite à l’affaire du club de tennis au conseil municipal. C’est pour lui une perte de temps, d’énergie, et d’autres choses que de se lancer dans ce genre de discussions (et c’est vrai que c’est assez pénible à suivre, mais instructif)…

Je lui demande s’il a lu l’article publié par Bandol-Forum et qui est le véritable article sur le port… En effet, s’il s’est ému de ce que j’écrivais, il risque un choc en lisant ce qui est publié sur ce nouveau blog citoyen ET collectif, qui allonge gravement la liste des points qui appellent des éclaircissements et un débat public. Il me répond que non, ce que je l’engage à faire, tout en me demandant comment il a pu lire mon papier sans se pencher sur le véritable article que j’indique clairement…

Avant de terminer, il m’explique que beaucoup d’autres bruits courent sur la gestion du port, sans fondements. Si le système de vidéosurveillance est inachevé (suite à un dépôt de bilan de prestataire si j’ai bien compris), ce dossier sera bouclé sous 3 semaines puisque déjà aux mains d’une autre entreprise. Et quant à la surveillance humaine qui ne serait pas assurée toute l’année, selon Mr Robert il s’agit aussi d’une rumeur puisque le budget surveillance annuelle atteint 180.000 euros, et permet selon les périodes de l’année, d’avoir 2 à 3 personnes minimum toutes les nuits y compris entre 1H et 5H du matin (1 à la capitainerie, l’autre en ronde sur l’ensemble du port). Dont acte.

Cependant, cet échange illustre plusieurs points, touchant notamment à l’incompréhension de mon rôle, des outils ici utilisés, et un refus du débat très préjudiciable à la démocratie… Pourquoi? Parce que…/…

Lire l'article

Bandolais(es), il vous reste peu de temps, parlez!!!

Vous suivez avec plus ou moins d’intérêt les aventures de bandolais.fr, et parfois, vous vous dîtes que vous aussi vous aimeriez avoir la parole (que je vous ouvre au passage ici)?



Alors bloguez, faîtes des sites webs, prenez la parole
. Je suis là pour attester que cela fonctionne. Mes 2 autres blogs correspondent à un usage ciblé principalement vers des gens qui me connaissent, mais bandolais.fr en quelques semaines m’a prouvé que si vous parlez d’un sujet précis, des gens vous liront, vous écouteront, et se mettront à parler avec vous, en ligne puis éventuellement hors ligne.

Aujourd’hui, parce que le contexte bandolais est celui (brûlant) de prochaines élections, je sais que j’ai l’oreille de beaucoup de bandolais (les statistiques me surprennent), que les candidats déclarés m’ont tous signalés officiellement (sur leurs organes de communication), comme l’un des observateurs actifs (animateurs?) de cette élection, et plusieurs équipes de campagne ont pris contact avec moi (plus d’infos sur ce sujet prochainement), pour me permettre de parler plus en profondeur de leur démarche j’imagine. Ce qui est dit dans les pages de bandolais.fr est pris en compte par les gens qui aspirent à présider aux destinées de notre commune!!!

J’en suis un peu surpris (ça dépasse ce que je n’avais pas pris le temps d’imaginer), heureux, et je m’en sens responsabilisé dans mon action de citoyen : je participe vraiment, à ma façon. Vous pouvez le faire aussi, et je vous y invite : c’est palpitant et une expérience très nouvelle et différente de ce que je connaissais auparavant. Que vous soyez pour ou contre les projets (votre droit) ou les gens qui les portent (bof), que vous soyez militant (partisan?) ou soucieux d’objectivité (je préfère), vous pouvez faire entendre votre message à une partie de la population. D’autant plus que d’autres sites et blogs vous relaieront, élargiront votre audience.

La révolution internet date de l’hiver 1999/2000. En 2001, le web n’a pas joué son rôle dans les élections municipales. L’élection présidentielle a suscité l’intérêt pour ce média quant à la politique. Moi je vous dis que 2008 sera la première élection (municipale), où internet jouera un rôle actif partout en France dans une campagne. Je veux croire que cela servira à élever le débat, à réduire le champ politicien de la politique, en limitant les possibilités de langue de bois. Cela servira aussi à témoigner de notre exigence d’administrés, d’électeurs. Au-delà, bandolais.fr (qui n’est pas du tout né pour cette élection) continuera son bonhomme de chemin, comme plein d’autres blogs et sites citoyens déjà là ou encore à naître. Ils continueront pour témoigner de la vie publique locale, pour partager les infos et témoignages sur notre lieu de vie commun.

Il vous reste à peine 3 mois pour participer à cette élection autrement que par un simple bulletin de vote (votre droit et devoir constitutionnel). N’hésitez pas, ne serait-ce qu’en me faisant parvenir vos contributions pertinentes que j’appelais de mes voeux dès la création de ce blog. L’effort et le temps passé en valent la peine.

Lire l'article