Archives du blog

(par Prinz Karl) Gestion de Sanary

NDLR : la gestion de Sanary est sous le feu des médias depuis plusieurs jours, au moins au plan régional, avec l’annonce par l’opposition municipale de plaintes assez sérieuses. A Bandol on s’était exprimé sur la gestion de Sanary à l’occasion de son entrée dans la communauté de communes de Sud Sainte Baume, et l’annonce du rapport qui remet en cause les chiffres officiels de cette commune provoque d’ores et déjà des réactions : celle de Jean-Paul JOSEPH sur le site de VVB, et celle de Prinz Karl (qui avait été parmi les premiers à s’intéresser aux chiffres à l’époque) que je vous reproduis ci-dessous.

Lire l'article

Un jour par semaine dans les rues de Bandol

  • Publié le 20 Jan 2010
  • Commentaires fermés sur Un jour par semaine dans les rues de Bandol
  • Divers

C’est la surprise de la Chambre Régionale des Comptes dans la seconde partie de son rapport, consacrée à la sécurité à Bandol. En fait il s’agit d’une étude nationale commandée par la Cour des Comptes, et n’a pas grand-chose à voir avec le rapport qui étudie la gestion de Bandol de 2001 à 2009.
On y apprend que la police municipale affiche une moyenne spectaculaire: sur le total de son effectif, pour chaque semaine travaillée, seul un jour est consacré au terrain peu ou prou.
Après la page 19 qui présente un tableau des chiffres fournis par la Police Municipale de Bandol, la page 20 commence par une synthèse de ces données:
« Le service consacre donc près de 50% de son temps de travail à la rédaction de rapports, à des activités procédurales et à des tâches administratives. Si l’on y ajoute les réunions diverses et l’accueil, c’est plus de 70% de son temps de travail qui est absorbé par ce type de missions. Au final, les activités de surveillance et de contrôle occupent une part d’environ 20% du temps de travail alors que la présence sur la voie publique n’en concerne que 7% environ. »
J’en avais eu la confirmation il y a quelques jours lors d’une discussion amicale avec un policier municipal d’une autre ville, qui …/…

Lire l'article

2010 verra-t-il Bandol se tourner vers l’avenir?

En décembre et même en ce début janvier, l’actualité bandolaise (et les articles sur Bandolais.fr), ont régulièrement tourné autour des chiffres: le débat budgétaire et le vote du budget primitif de Bandol pour 2010 ont donné lieu à une passe d’armes politique qui ancre la ville dans les années passées. En tant que citoyen, j’observe ce combat avec agacement, impatience et fatigue.
Les urnes ont parlé en 2008, et les électeurs ont infligé à François BAROIS, maire sortant, une défaite sans appel, explicables par des raisons multiples, mais que les électeurs ont confirmé par un score de désaveu qui a tourné à presque 70% au premier comme au second tour. Je veux croire que ces mêmes électeurs sauront se souvenir de leurs raisons en 2014. Pourquoi donc les vainqueurs veulent-ils absolument « re-tuer » leur adversaire politique, en arrivant à des extrêmes stupides:
– noircir le tableau plus que de raison.
– user de manipulation grossière.
– interconnecter les 2 mandats de façon excessive et contre-productive.
Simple électeur déjà très occupé, je n’ai pas étudié les données autant que certains de ceux qui se sont exprimés jusqu’ici (et engagent une partie de leur temps en politique), mais j’en fais ma propre synthèse sur la base de tous les échos entendus et lus jusqu’ici. Et comme Jean-Paul JOSEPH, ancien colistier du Maire actuel pendant sa campagne, plus le temps et les manoeuvres passent, et plus je suis convaincu qu’il faut bien séparer les mandats. Explications:…/…

Lire l'article

Les « Bandol » du matin 01/13/2010

Free couvre Bandol avec son assistance technique de proximité Bandol fait bien partie de la liste des 500 nouvelles villes couvertes par ce fournisseur d'accès à Internet (ADSL) sur le plan du service technique local. Tarifs du port de Bandol La partie "port" du site de la ville s'enrichit de la publication des tarifs applicables […]

Lire l'article

(par J.P. Joseph) Analyser Bandol sur chaque période

NDLR: le débat se poursuit autour du rapport de la Chambre Régionale des Comptes. Jean-Paul JOSEPH avait publié ici sa lettre aux conseillers municipaux de Bandol concernant le budget 2010, appuyée par une intervention de l’ancien Maire Christian GOUX, et suscitant une réponse de Christian DELAUD. Avant que je ne me lance dans mon propre « éditorial » (du point de vue de l’électeur qui ne se penche pas aussi à fond que ces éminents bandolais sur ces sujets, mais en retient bien un synthèse qui s’exprime dans les urnes), Jean-Paul JOSEPH anticipe un peu sur ce que j’ai à dire, en appelant à distinguer les deux périodes, que la Mairie essaie jusqu’à maintenant, d’imbriquer un peu trop fortement sur un plan financier).
Rappel: le rapport de la Chambre Régionale des Comptes a été diffusé par le blog Bandol pour Tous (François BAROIS, UMP, opposition, Maire de Bandol de 2001 à 2008).


Il est nécessaire de sortir de l’obsession anti Barois qui ne saurait justifier les errements du maire actuel et il faut bien distinguer 2 périodes: le mandat de Mr Barois et celui de Mr Palix.
1) Le mandat de Mr Barois
La CRC a certes critiqué, comme elle le fait toujours certaines décisions financières et notamment celle de …/…

Lire l'article

Les « Bandol » du matin 12/29/2009

Les premières idées du Conseil Municipal des Jeunes à Bandol A lire sur le site de la Mairie Chambre Régionale des Comptes : les seuls documents officiels – Bandol pour tous Les droits de réponse se succèdent en cette période de fête, qui marque habituellement une trêve. Cette fois c'est François BAROIS qui répond à la […]

Lire l'article

La « tutelle » décryptée à l’usage des bandolais

Je posais dimanche la question de l’explication de la « mise sous tutelle » dont le Maire nous ressort la complainte avec un courrier du Préfet qu’il publie dans Bandol Mag N°2 de 2009 (qui est apparu en ligne dès lundi) voir en page 11. Le miracle d’internet a fait que quelques personnes ont pris le temps et m’ont fourni des explications que quelques recherches complémentaires ont confirmé (il y a d’autres villes où ont eu lieu exactement les mêmes manoeuvres).
En clair:
1) la Mairie veut nous faire croire qu’on échappe de justesse à une mesure de tutelle imaginaire
2) qui serait causée par la mauvaise gestion du prédécesseur
3) alors que le courrier du Préfet qu’on nous agite sous le nez est provoqué par une mauvaise présentation du budget 2009 par la Mairie actuelle.

Explications sur un grand foutage de gueule: …/…

Lire l'article