Archives du blog

(par P.K.) Bandol engagée pour 18 ans via le SITTOMAT

NDLR : L’un des derniers articles voyait s’engager en commentaires un débat sur l’explication de leurs actions et décisions par les politiques, qui suit un souhait de plus en plus souvent exprimé de transparence. Prinz Karl avait posté un commentaire qui est resté bloqué par mon filtre antispam (beaucoup de liens dans son texte – c’est suspect pour le robot qui croit au spam): c’est l’occasion de donner plus de relief à son intervention en vous la proposant sous forme d’article spécifique, d’autant que son argumentation s’appuie sur un exemple concret qui concerne Bandol. Et qui soulève des interrogations qui ne manqueront pas d’interpeller les administrés/contribuables.

UN CONTRAT DE 18 ANS ENGAGE BANDOL VIA LE SITTOMAT,
NON SANS SOULEVER QUELQUES QUESTIONS

Si on cherche un exemple très récent d’opacité totale dans la manière de travailler de nos élus… et les conséquences que peut avoir une telle situation, il suffit de voir dans quelles conditions a été attribuée la délégation de service public (DSP) relative à l’usine de traitement des ordures ménagères de Lagoubran, gérée par le SITTOMAT dont Bandol, via la communauté de communes de Sud sainte Baume, fait partie. Il y a quelques mois les info nationales nous relataient le folklore napolitain du traitement des ordures chez nos voisins transalpins… On peut se demander si nous avons quelque chose à leur envier…

Lire l'article

Vers une explosion des factures d’eau à Bandol ?

François BAROIS s’est « énervé » sur le sujet lors du Conseil Municipal de Bandol lundi, mais cela a nui à la clarté de son argumentaire. Il avait cependant raison sur le point qu’il mettait en cause (même si le Maire l’a accusé de ne pas comprendre ce qui avait été expliqué):
Imaginez que vous ayez un forfait téléphonique mensuel. Le mois où vous êtes en vacances, si votre consommation téléphonique mensuelle s’effondre (vous êtes injoignable au large sur un bateau ou dans un trek au Népal), à la fin du mois, votre crédit de minutes sera intact. Selon l’abonnement, ces minutes seront reportées au mois suivant (glop glop!!), ou NON (pas glop du tout du tout!!).
Actuellement, chaque bandolais bénéficie d’un « forfait » semestriel en mètres cube d’eau à tarif économique. Suite au nouveau contrat que la Mairie accorde à la société qui a remporté l’appel d’offre sur l’eau, pendant les douze prochaines années, les bandolais auront…/…

Lire l'article