Archives du blog

Vidéo: conversation avec le Président de « Vigilance et Vérité à Bandol »

Le Dr Jean-Paul JOSEPH* avait proposé aux blogs bandolais de publier le feuillet de présentation de la nouvelle association « VVB » qu’il a créé avec une vingtaine d’autres personnes à Bandol**.
J’avais promis de revenir sur le sujet, et j’ai passé un moment dès fin juin chez lui pour enregistrer en vidéo notre conversation autour des questions que ce « tract » de lancement avait provoqué chez moi (j’ai beaucoup traîné pour le montage – pardon mais 2 caméras pour un piètre vidéaste comme moi c’est trop, faute de débutant).
Au final, j’ai gardé 10 minutes qui donnent l’essentiel de ce qu’il aura bien voulu me dire sur le sujet, et durant lesquelles j’ai appris qu’il existait une autre association du même genre (très discrète): l’association des contribuables bandolais…
A vous de faire les relances que je n’ai pas faites, l’interroger sur les questions que je n’ai pas saisies au vol, car je ne doute pas qu’il tâchera d’y répondre (l’association Vigilance et Vérité à Bandol est dans sa phase de naissance/croissance). Et on attend avec impatience les prochains dossiers que l’association examinera collectivement, pas le Dr Joseph seul…

Lire l'article

(par C. Goux) Lettre ouverte, sur une dérive dangereuse

NDLR: l’ancien Maire de Bandol (mandat 1977-1983) a fait parvenir ce courrier aux conseillers municipaux de Bandol. Il m’a proposé de le rendre public via ce blog. Comme pour sa précédente intervention, j’ai évidemment accepté. Son texte suit (et l’image de l’original signé est également ci-dessous):

Lire l'article

(par C. Goux) Les chiffres sont têtus

Cher monsieur Metey
continuant à m’intéresser au devenir de ma commune j’ai lu avec surprise les commentaires de Christian Delaud sur la lettre de J P Joseph que celui-ci m’avait gentiment adressé et que je conseille à chacun de relire attentivement .
Les chiffres sont têtus, certes, mais la situation financière de la commune est bien celle décrite par J P Joseph comme l’ont confirmé et le confirmeront l’année prochaine les instances comptables de Bercy.
On peut trouver toutes les raisons pour voter pour ou contre un budget mais on ne peut nier les réalités comptables économiques et financières.

Lire l'article