Archives du blog

Retour sur l’été 2011 à Bandol

Sauf pour une bien triste exception, plus d’un mois sans bloguer, quel repos, et pas que pour vous amis lecteurs (et lectrices)!

Je n’ai pas oublié Bandol pour autant, surtout que j’y ai passé le plus clair de mon temps, et que l’interruption professionnelle en parallèle ne fût que partielle. Et j’ai noté quelques sujets qui auront échappé à la plupart de ceux qui ont pris de vraies vacances, mais pas aux plus accrocs à l’actu bandolaise.
Voici la liste des points que je retiens de cet été 2011 à Bandol :

Lire l'article

Divorce de Bandol en @ction: un leurre?

Personne n’a relevé un sujet évoqué à demi-mots semaine dernière, mais l’article sur Bandol de samedi dernier dans Var Matin (voir ci-contre) fournit un nouvel indice majeur d’accords possibles mais non publics dans notre paysage politique local, qui pour être discrets ressemblent fichtrement à une réalité qu’on a déjà connu, et avec (pour partie) les mêmes:

1) le maire de Sanary entend entrer dans l’intercommunallité de Sud Sainte-Baume (et en prendre derechef le leadership si la CCSSB échappe à la fusion avec Toulon?).
2) Bandol pourrait devenir le premier allié de Sanary/Bernhard en cas d’élection de Frédérique CONNAT-LERAT en 2014.
3) Marcel BOGI renoncerait à un futur politique sur Bandol (le « divorce ») où on le dit sans meilleure chance que par le passé (au profit de celle qu’il a contribué à assoir à Bandol), et pourrait être en route pour un siège au sein de Sud Sainte Baume.
4) les petites mains sont déjà à l’oeuvre, et dessinent un projet qui doit peut-être plus aux ambitions politiques qu’au hasard des rencontres d’idées, si grandes soient-elles.

Vous ne voyez pas en quoi le dossier de la réforme territoriale passant par l’intervention du Préfet qui veut fondre Sud Sainte Baume dans le grand Toulon me conduit à de telles conclusions? C’est qu’en l’absence de toute publicité, il faut se concentrer:

Lire l'article

Les forces politiques de Bandol commencent à se révéler sur l’intercommunalité

Le 12 juillet aura lieu un conseil municipal spécial simultané dans toutes les villes de la Communauté de Communes de Sud Sainte Baume, dont Bandol, au sujet du projet du Préfet de nous fusionner dans Toulon Provence Méditerranée. On en saura davantage sur ce que pensent nos élus.

Les citoyens ne se sont pas mobilisés sur cette question malgré l’initiative de Christian DELAUD pour obtenir le report de la décision du Préfet prévue à la fin du mois, mais les forces politiques locales commencent à s’exprimer sur le sujet, et c’est ce que je vous propose de creuser:

Lire l'article

Bandol en @ction divorce officiellement

Drôle d’alliance

A la base, pas mal de gens se demandaient ce que ces deux-là faisaient ensemble… A la création de Bandol en @ction, je n’avais pas été le seul à penser in petto que Marcel BOGI avec son « place aux jeunes » de l’été, et la création de cette association avec Frédérique CONNAT-LERAT, nous repréparait le coup de 2008, avec dans le rôle de « l’homme de paille », une femme pour aller reconquérir la mairie par un coup de billard à 3 bandes en 2014.

Une rupture et des questions pour l’avenir

Si le site de l’AMB n’a pas été mis à jour à l’heure où j’écris*, celui de Bandol en @ction (où la photo – et le nom – de l’ex-vice-président a déjà disparu) nous apprend que FCL garde seule les rênes de l’association. Marcel est donc libre d’aller « proposer son soutien et son expérience » (accompagné de son fidèle lieutenant J.M. SAGNIEZ), à d’autres jeunes qui voudront peut-être se faire un nom eux aussi sur sa notoriété, et pourquoi pas proposer une nouvelle ligne sur la liste pléthorique des équipes putatives pour les prochaines élections municipales à Bandol. A Bandol on n’est plus à un marché de dupes près.

Lire l'article

Bandol reproduit le tout-pourisme des Guignols

Le dernier Conseil Municpal de Bandol (il y a un mois) aura donné lieu à quelques scènes étonnantes, inspirant un dessin à mon ami Jean REVOLON qui l’a combiné avec une formule empruntée aux Guignols de l’Info (ceux de Canal+): en effet, à mi-mandat presque exactement, il est difficile de dire qui est avec qui, pour ou contre le Maire ou son prédecesseur. Les alliances politiques et les liens personnels tissés entre les acteurs de la vie politique bandolaise sont d’autant plus difficiles à décrypter qu’ils sont d’une instabilité frappante (dont suivent quelques exemples récents):

Lire l'article

Microcosme de Bandol et tuyaux percés

Encore trompé!!! L’article d’hier matin sur l’eau dans le gaz entre Frédérique CONNAT-LERAT et Marcel BOGI était visiblement basée sur de mauvais bruits. Marcel m’a interpellé en début de conseil pour que je shoote la photo de son embrassade avec FCL: pas réactif pour deux sous, je l’ai ratée et leur ai imposé la séance photo à la sortie du conseil. Mais ça laisse plein de questions:

Lire l'article

Quand l’opposition « grenouille » à Bandol

Le conseil municipal de ce soir promet d’être intéressant à suivre. Et pas seulement pour l’ordre du jour annoncé par la Mairie de Bandol.

La recomposition politique du conseil, et le rééquilibrage du rapport majorité/opposition laisse supposer une certaine volatilité des alliances, que l’opposition entretient comme une menace avec le bruit persistant d’une possible éviction du Maire à moyen voire court terme. Ce n’est pas fait, d’autant moins que dans l’opposition, on peine à s’entendre sur la suite éventuelle.
Même parmi ceux qui ont déjà fait alliance, le climat ne serait pas au beau fixe.

Lire l'article

Remarques sur le web local de #Bandol

La richesse du web local à Bandol et autour me pousse à moins être moteur de ce web local, et plus commentateur.
Voici mes dernières réflexions:

Lire l'article

Toutes mes excuses au Groupe BAROIS (Bandol pour tous)

Toutes mes excuses à ce groupe d’élus du conseil Municipal, à François BAROIS que j’ai nommément cité, et aux responsables multiples de leur blog d’opposition.

Je les ai critiqués dans cet article pour une pratique pas très glorieuse de la gestion des commentaires qu’ils m’assurent n’avoir JAMAIS appliquée: le contrôle a priori des commentaires.

Lire l'article

L’AMB reconnaît son rôle politique

…/… Les prises de position de l’AMB dans le feuilleton de l’été avaient au moins le mérite de lever un peu d’hypocrisie, le président de l’association revendiquant le rôle de réservoir de voix que l’association avait constitué au moment des élections municipales au profit de Marcel BOGI et de sa tête de liste (à l’époque), le Maire Christian PALIX.
Cela n’avait pas empêché l’AMB de s’émouvoir d’être écartée du « forum des associations », la Mairie invoquant dès lors logiquement le fait que l’AMB était une association politique (le forum des associations rassemble des associations de loisirs). Un peu d’incohérence n’effrayant plus personne à Bandol, l’AMB se réfugiait alors derrière ses statuts pour proclamer qu’elle n’était pas une association politique. …/…

Lire l'article