Archives du blog

Adieu « Bandol Mag », maintenant c’est « Couleurs Bandol »…

Le nouveau nom apparu en couverture du N°2 semble se confirmer comme le titre officiel du magazine municipal de Bandol (j’avais à peine prêté attention à ce changement lors du précédent numéro). Les autres changements de la maquette n’ont pas encore frappé mon oeil pas très graphique.
Déjà dans les boîtes à lettres, il n’est pas encore disponible en version électronique sur le site de la Mairie pour ceux qui se plaignent encore de ne pas le recevoir (je tâcherai d’actualiser en rajoutant le lien lors de sa parution en ligne).
Je vous laisse réagir à son contenu en commentaires, mais je souligne ici juste quelques points:
– dossier spécial « Finances » où évidemment on reparle de la médiathèque.
– une double page consacrée au projet de reconstruction du Casino (au Stade des Grands-ponts) qui éclairera certainement un peu les bandolais les moins au fait des décisions municipales en cours.
– une opposition qui ne profite toujours pas de cette publication (mais cette fois c’est souligné par la rédaction qui clarifie les choses en se dédouanant – page 15).
Enfin je trouve amusant qu’on nous souligne que des votes ont obtenu une large majorité avec 22 voix contre 7 au conseil municipal (voir en page 10), comme si …/…

Lire l'article

Bandol Mag n°2: une opposition bien silencieuse…

Je ne vais pas en remettre une couche sur Bandol Mag, il faut laisser du temps au temps pour que cette publication trouve son éventuel nouveau souffle.
Toutefois, je remarque que l’opposition y est toujours absente, et que c’est par le Maire croisé en ville que j’ai eu l’explication à ce silence. Il a rappelé la possibilité pour ses opposants de s’exprimer (dans la revue municipale) lors d’un des conseils municipaux qu’il a dirigé. Ce sont les différentes composantes de l’opposition qui n’ont pas encore manifesté l’envie d’y publier.
Nous sommes tous d’accord, le nouveau Maire vient d’arriver, et il n’y a aucune raison valable pour faire de l’opposition systèmatique même si on est opposant ou simple électeur critique: on commencera vraiment à juger le fond et la forme d’ici un an ou deux au mieux, et pour l’instant on peut juste surveiller ce qui se passe, les maladresses ou dérapages, applaudir ou critiquer des décisions encore assez légères pour la commune.
Pour autant, l’opposition n’a-t-elle rien à dire en dehors du Conseil Municipal? J’ai déploré l’absence de véritable débat pendant la période électorale. Faudra-t-il attendre 2014 pour un RV public avec les personnes qui prétendent à une implication politique dans la ville, et un dialogue réel entre toutes les composantes de la commune?

Iroise.JPGSinon, en dehors des rubriques incontournables de la revue (programme des animations de l’été, état-civil, etc.), j’ai surtout noté la confirmation que la Mairie apporte sa bénédiction officielle au lancement de l’association « Pointus, légendes et traditions de Bandol ».
J’en profite pour vous signaler que parmi les premiers membres enregistrés (majoritairement déjà amarrés aux quatre coins du port de Bandol), il m’a été confirmé que 2 bateaux viennent en effet d’obtenir très officiellement leur classement au patrimoine maritime: je vous ai déjà parlé d’Ushas (1933) qui a illustré un précédent article, et je joins la photo de l’Iroise également concerné par cette distinction.

Lire l'article

Bandol Mag: premier numéro!

  • Publié le 1 Juin 2008
  • Commentaires fermés sur Bandol Mag: premier numéro!
  • ActualitéPolitique

Eh oui, nouveau Maire, nouvelle équipe, et notre magazine municipal voit sa numérotation repartir à zéro… Enfin à 1 puisque ce premier exemplaire de l’ère Palix porte ce numéro.
Pour le reste, la formule n’a pas encore eu le temps de beaucoup évoluer, et les lacunes que j’évoquais sous l’ancien Maire sont toujours présentes. …/…

Lire l'article

A décharge du Maire

Je viens juste de dire que le Maire a vendu une médiathèque aux bandolais, et qu’on a fini avec une mairie, qu’un bandolais vigilant me signale qu’un numéro de Bandol Mag annonçait déjà largement la couleur: http://new.bandol.fr/IMG/pdf/mag_21.pdf

Dont acte.

Si certains services municpaux y sont bien annoncés, le transfert du bureau du Maire n’était cependant pas évoqué. Et il semble au moins pêcher par une très mauvaise communication, parlant de nouvelle mairie fin 2007, au point d’émouvoir pas mal de gens qui se sont légitimement demandé ce qu’il adviendrait de « l’hôtel de ville »…

Pffiou, ça va pas être facile c’te campagne. Entre les bévues des uns et des autres, et les infos mal diffusées, ça va pas être toujours facile de cerner la « vérité » des choses. Mais on va tout faire pour. Au moins ici, avec votre aide…

Lire l'article

Que pourrait faire Bandol Mag?

Un lecteur accuse ce blog de « partir en sucette », parce que je critique Bandol Mag. Pour lui, notre périodique municipal est identique à tous les autres du genre. Il a raison pour la majorité des autres, mais pas pour tous (et je ne suis pas homme à me contenter de la moyenne).

Alors que pourrait faire Bandol Mag selon moi, concrètement, constructivement, sachant que VAR Matin souffre également d’indigence concernant sa rubrique Bandol ?

En plus d’ouvrir (et c’est le minimum) un espace à ses lecteurs, à l’opposition municipale, quelques propositions que je peux faire après juste quelques minutes de réflexion, tout seul dans mon coin (imaginez si on s’y met à plusieurs): …/…

Lire l'article

Bandol Mag : piètre lecture !

L’exercice d’un périodique municipal est forcément un peu lénifiant. Rendre compte des animations d’un ton consensuel, mettre un relief quelques points des programmations futures, justifier avec un peu d’emphase les choix de la Mairie, et saupoudrer un peu d’état-civil, ça ne peut pas être très sexy, et ça vire vite à la publication propagandiste à la gloire de l’équipe en place (qui rédige).

Ce caractère soporifique se renforce aussi du fait de l’absence totale d’opinions variées. Je constate que dans le bulletin du Conseil Régional de PACA, une bonne page est réservée à l’opposition à Michel Vauzelle, en bonne démocratie. Pas dans Bandol Magazine.

Tous les bandolais supportent les coûts de Bandol Mag. Et tous ne sont peut-être pas disposés à payer les frais de campagne d’un Maire pendant tout l’exercice de son mandat… Alors pourquoi l’opposition ne s’y exprime-t-elle jamais? N’en a-t-elle pas le droit (fichtre!), ou aucun des élus d’opposition n’a-t-il pensé à faire valoir son droit à publier dans ce magazine d’information municipale (ce qui serait inquiétant concernant le niveau de préparation de gens qui sont candidats pour nous représenter) ?

Dans un cas comme dans l’autre, je trouve cela regrettable, et je n’exclus pas que cette lecture bimestrielle d’une prose imbibée d’autosatisfaction fasse partie des raisons majeures m’ayant poussé à prendre la plume le clavier pour ouvrir Bandolais.fr. Forcément, la critique étant facile, et l’expression de nos humeurs ayant été longtemps frustrée, je crains que ça n’influence les opinions exprimées ici, et donne une tournure un peu trop négative à ce blog, comme le présent article l’illustre encore…

Lire l'article