Archives du blog

Rentrer à Bandol ou pas ?

En déplacement cette semaine, je vous jure que par les infos de l’extérieur, il y avait de quoi se demander s’il fallait vraiment prendre le chemin du retour vers mon home sweet home à Bandol : météo, criminalité, il y a des jours où on regrette que l’AOC ne soit plus connue encore pour joyeusifier un peu l’image de la ville dans les médias.

Faut dire qu’avec 3 morts par balles en 2 ans et 3 mois, c’est à se demander si tous les anciens du banditisme en PACA ne viennent pas se retirer à Bandol en attendant le règlement de comptes fatidique qui mettra un point final et la dernière touche de célébrité éphémère à leur parcours.
Après un cas fin 2009, un autre fin 2010, la semaine dernière une nouvelle exécution fait flamber la statistique annuelle locale de morts par balles à des niveaux records (rapportés à un total de 8000 bandolais). Mais comme je n’ai aucun rapport avec le « milieu » et son business aux méthodes radicales, et que cette insécurité chronique frappe une frange très spécifique de la population, je me suis dit que je pouvais prendre le chemin de la maison, même si on n’entend jamais parler de la résolution de ces affaires qui semblent laisser des assassins impunis.

Question météo, pour ma part j’accepte sans trop râler et avec un brin d’émerveillement dans le regard, les caprices de la nature qui cette année encore ont recouvert Bandol d’un manteau de neige: d’autant plus que cette année il aura bien moins tenu au sol que lors de l’exceptionnelle année 2011, malgré de nouvelles bourrasques de flocons dimanche. Quantité de photographes amateurs ont partagé ce regard esthète sur la blancheur passagère qui décore la ville, mais j’entends et reçois aussi beaucoup de de réactions étonnées que la mairie ne puisse mieux lutter contre le phénomène et les protéger de ces désagréments. Je vous joins avec son autorisation le message adressé par Christophe DEGRYSE qui fait partie de ceux qui ont été piégés par la météo vendredi:

Lire l'article