Archives du blog

Bandol en @ction divorce officiellement

Drôle d’alliance

A la base, pas mal de gens se demandaient ce que ces deux-là faisaient ensemble… A la création de Bandol en @ction, je n’avais pas été le seul à penser in petto que Marcel BOGI avec son « place aux jeunes » de l’été, et la création de cette association avec Frédérique CONNAT-LERAT, nous repréparait le coup de 2008, avec dans le rôle de « l’homme de paille », une femme pour aller reconquérir la mairie par un coup de billard à 3 bandes en 2014.

Une rupture et des questions pour l’avenir

Si le site de l’AMB n’a pas été mis à jour à l’heure où j’écris*, celui de Bandol en @ction (où la photo – et le nom – de l’ex-vice-président a déjà disparu) nous apprend que FCL garde seule les rênes de l’association. Marcel est donc libre d’aller « proposer son soutien et son expérience » (accompagné de son fidèle lieutenant J.M. SAGNIEZ), à d’autres jeunes qui voudront peut-être se faire un nom eux aussi sur sa notoriété, et pourquoi pas proposer une nouvelle ligne sur la liste pléthorique des équipes putatives pour les prochaines élections municipales à Bandol. A Bandol on n’est plus à un marché de dupes près.

Lire l'article

« Les amis de Marcel BOGI »

A l’issue du dernier Conseil Municipal de Bandol, en me serrant la pince, le premier adjoint m’a glissé (un poil content): « alors vous savez que j’ai un site en ligne, vous l’avez vu? ».
Comme je répondis non, il se moqua gentiment de moi en déplorant que le donneur de leçons du web bandolais (ce n’est pas ce qu’il a dit mais ce qu’il a peut-être pensé), ait raté ce détail de la vie locale « online ». Désolé, mais je surveille avec mes outils automatiques tout ce qui touche à « Bandol », pas ce qui touche à chacun des hommes publics de la ville… Mais je devrais peut-être, il a raison (« ma ça va dévénir oune travaillé » me dira Marta).
Je me suis donc mis en quête du site des « amis de Marcel BOGI », facile à trouver, mais finalement considérant ce que j’ai à dire, il aurait peut-être préféré que je ne m’y intéresse pas: …/…

Lire l'article