Archives du blog

Mon regret démocratique

Conseil municipal demain matin vendredi, pour désigner le nouveau maire de Bandol.
Ce conseil ressemblera au troisième « camembert » de mon article sur les différents scénarios de second tour: archi-dominé par une seule liste, comme l’impulse le mode scrutin, avec 22 sièges sur 29.

Pourtant, on aurait pu avoir un conseil municipal beaucoup plus représentatif des sensibilités différentes qu’ont exprimé les bandolais au premier tour. Les 3 challengers avaient des programmes compatibles, qui tendaient tous vers une rupture avec la gestion et le style du Maire sortant.

Au soir du premier tour, dès le début des négociations, une grande alliance des 3 challengers a pu être envisagée …/…

Lire l'article

Et si la fusion explose en vol?

Vous êtes nombreux à m’avoir posé cette question: que se passerait-il si Delaud et Sauzet élus ne s’entendaient pas en cours de mandat?…

La réponse est dans mon dernier camembert de l’autre jour, que j’ai redressé pour que cela soit plus lisible. En fait plusieurs combinaisons pourraient aboutir à une majorité viable, tout à droite, ou Delaud/Palix, Delaud/Barois, ou autres si on imagine que comme dans le dernier mandat, des dissidences surviennent.

Bref, on trouverait une situation relativement démocratique si on la compare au résultat habituel de ce mode de scrutin. Dans tous les cas, on obtiendrait une opposition beaucoup plus significative que ce qu’on a connu dans le mandat précédent. Et dans tous les cas également, l’obligation d’écouter les autres et de s’entendre pour pouvoir gérer. Comme la plupart des femmes et hommes engagés en haut de ces listes ont déjà été alliés à leurs ennemis d’aujourd’hui et réciproquement, on sait que quand ils sont obligés de se mettre d’accord, ils y parviennent. Je ne crains pas la paralysie de la ville. …/…

Lire l'article

Moi j’aime bien la démocratie!

C’est un système imparfait, et le mot de Churchill au sujet de la démocratie me revient souvent en mémoire dernièrement…

Souvenez-vous, j’appelais de mes voeux une forme de coopération, l’aboutissement d’une large coopération des intelligences, sans triomphe offert à personne dès le premier tour. Il n’y aura pas eu de grande alliance entre les listes à Bandol en 2008, mais au final une forme d’équilibre, et aussi une forme de coopération. Le résultat sera certainement moins tranché que vous ne l’avez peut-être rêvé, mais je trouve qu’il sera source d’inspiration et d’humilité pour le prochain vainqueur, quel qu’il soit. En tous cas s’il est démocrate…

Mais je veux le croire, et ça me tranquillise pour ce second tour.

Lire l'article