Subvention discutée

Plusieurs bandolais m’ont parlé de la subvention attribuée à l’unanimité en dernier point du conseil municipal de Bandol, subvention exceptionnelle pour 2008…
Je n’en connais pas le montant, et personnellement, j’ai une image plutôt positive de l’association Destination Planète Mer: elle est à l’origine du récent Forum de la Mer à Sanary, semble oeuvrer dans le domaine de la sensibilisation au développement durable, au respect de la ressource maritime et de son monde, et affiche des parrains ou partenaires prestigieux dans cet univers. Mais les questions sont : quels sont ses moyens, ses effectifs, son rôle, ses objectifs?…
A l’heure où la Mairie nous fait une lecture alarmiste de l’audit des comptes de la ville, où l’on entend parler de dépenses ou animations remises en question, certains bandolais se demandent le pourquoi d’une subvention bandolaise à une association à ce jour très implantée à Sanary mais dont l’intérêt pour Bandol serait …/…


…/… à ce jour assez peu manifeste… La Mairie attend-elle une collaboration dans les futurs usages de la médiathèque, ou autre? Certaines langues accusent carrément le premier adjoint de faire un cadeau à son chef de file politique dans le département, le Maire de Sanary, en subventionnant ses (hypothétiques?) amis.
Pour ma part, je suis bien en peine de me faire une opinion, et puisque cette subvention a été votée à l’unanimité, j’espère que des élus de tous bords prendront le temps de nous expliquer: en tous cas mon blog reste comme toujours un espace d’expression pour le faire, car je ne suis pas certain que le prochain Bandol Mag traite cette question, peut-être une micro-question si la subvention est plus symbolique qu’autre chose (la municipalité ou l’association elle-même sont invitées à répondre à nos interrogations, et pourquoi pas, le faire sous forme d’une interview – peut-être une opportunité pour un premier vrai podcast sur ce blog?).
Enfin, je souligne que ce genre de points qui ne trouve peut-être pas sa place dans la communication habituelle par les canaux utilisés jusqu’ici par les équipes municipales successives (le site Bandol.fr, Bandol Mag), pourrait certainement être traité dans les nouveaux moyens d’information que j’appelle de mes voeux publiquement depuis assez longtemps maintenant… Une fois encore, j’appelle nos élus à communiquer de façon moderne et continue sur tous les points de la vie publique locale.





Article précédent : Audit des comptes de Bandol
Article suivant : Café philo remanié…

4 Commentaires

  • Salut Fred,
    Subventionner une association à but non lucratif tournée vers la mer, les mammifères marins et leur protection pour une commune de littoral, moi je dis bravo ! C’est une asso qui vit des crédits qui lui sont alloués (conseil général, municipalité…) et toutes les municipalités littorales alentour conscientes de leur responsabilité au niveau de leur envirronnement maritime pourraient en faire autant que Sanary. C’était d’ailleurs la volonté manifeste de la déléguée aux affaires maritimes lors de son discours à l’ouverture du dernier forum de la mer, à laquelle assistaient Sylvie Rederchais-Logeais et Jean-Yves Decrois, nos adjoints à la jeunesse et au développement durable. Alors même si cette asso est basée à Sanary, elle fonctionne aussi beaucoup sur les embiez où est ancré le bateau, ainsi qu’en plein large et la mer est grande ! Non seulement cela ne me choque pas mais je trouve ça assez naturel. Et compte tenu de la volonté des candidats Palix et Boggi de porter leurs efforts sur une dynamisation de Bandol en tant que port et ville côtière avant leur élection, je trouve que c’est plutôt à porter à leur crédit. Pour l’instant ils font ce qu’ils ont dit. L’audit, les bittes en bleues, les oliviers, les vignes, des jardins plus méditerranéens, la circulation améliorée et un engagement vers la mer… ( il m’a même semblait entendre qu’il y allait avoir un container pour les fusées de détresse usagées ! ) Tout ce qu’on peut leur reprocher, c’est de ne pas bien le communiquer à une époque où c’est la communication qui les rattrape…

  • @ Nathalie
    Qui pourrait dénoncer une telle chose. Il est évident qu’une association à but non lucratif qui s’occupe de notre mer mérite d’être aidée.
    La seule chose qui me dérange, c’est qu’à la lecture de l’audit et l’interprétation qu’en fait la municipalité actuelle, Bandol est dans la m…., au bord de la faillite, alors je ne comprends plus.
    Il n’était peut être pas urgent de modifier les ronds points, de peindre les bittes, d’embaucher du personnel suplémentaires à la mairie. Tout ceci à un coût et je suis certain assez élevé!!! Ensuite, lorsque par soucis d’économie, on diminue les subventions de certaines associations Bandolaises, certains peuvent se poser la question, pourquoi donner à une association qui a son siège à Sanary?
    A+ Serge

  • @ Nathalie et Serge: merci à vous deux d’avoir exactement produit les termes du débat que j’ai tenté de résumer publiquement par mon article.
    Vos deux analyses sont parfaitement légitimes et sont débattues dans Bandol par les contribuables. Qu’on aimerait entendre nos élus sur ce sujet, en particulier ceux de la majorité!

  • notre avenir est porté vers sanary je le comprend si on obtient les magnifiques jardins qui jouxte la ville,les pointus sur le port et les afinités des amis des amis avec cette ville qui nous a toujours envier pour notre surface de port (800 metres contre 200 )et qui maintenant veut nous achever avec un casino.
    mais ce qui m’interpelle c’est toujours ce soucis d’économie d’eau qui pourrait alimenter ces jardins et si je suis le procesus planétaire cela ne m’encourage guere à penser que ces jardins puissent rester en état sans cette OR qui se fera de plus en plus rare et deplus en plus chere dans un futur proche.
    deplus les soucis d’écologie à bandol n’ont jamais été en adéquation preuve d’un litoral qui de plus en plus s’apauvrit de ces especes marine faune et flore confondu
    à quand une reserve marine sur notre litoral qui pourrait ,je suis sur, attirer un tourisme de plongeur fanatique de la mer et pourquoi pas en restant utopique alimenter nos étales de nos pécheur bandolais qui se font de plus en plus pauvre.
    je suis certain que nos politique ont déja préparé une parade à ce probleme !!!!!
    mais biensur qu’il l’on trouvé!!, j’oublié un casino sur notre nappe phréatique ahahahaha!!!!!!!