RV mardi soir au « O’ Donki »

N’oubliez pas demain soir mardi (20 janvier), 21H au (ex) « Don Quichotte » (maintenant « O Donki »), face au parking central de Bandol pour les rencontres du web bandolais: causeries autour de l’actu bandolaise, des outils internet, etc., et surtout autour d’un verre.
On aura même le droit de parler d’Obama, puisque ce sera l’actu du jour (et que certains reprochaient à ce blog de trop s’intéresser à Bandol, et pas assez au reste du monde). Avec un peu de chance, la cérémonie d’investiture passera encore à la TV sur le grand écran du O Donki…
.





2 Commentaires

  • Je ne participerai malheureusement pas à cette rencontre.
    Toutefois je vous encourage tous à poursuivre votre effort pour les maintenir.
    Quant à ceux qui trouvent que ce blog ne s’intéresse qu’à Bandol, je les rassure : il a été créé pour ça.
    Il a été créé pour parler de Bandol et de son environnement (jusqu’à La Ciotat et pas plus loin).
    Ce blog est un blog bandolais qui parle aux bandolais et à ceux qui s’intéressent à Bandol.
    Nous parlerons de Barry lorsqu’il viendra à Bandol.
    Amitiés
    Christian qui ne trouve rien à redire sur ce blog et encourage son blogger préféré à persister.

  • Merci Christian. Mais pour ce qui est des limites de l’environnement de Bandol, La Ciotat à l’ouest pourquoi pas, mais à l’est?
    En fait je n’ai pas défini de périmètre en créant la rubrique « voisinage ». Je ne m’interdis pas de pousser le regard jusqu’aux deux grandes agglomérations qui nous encadrent (influencent?), que ce soit Toulon ou Marseille. Et du point de vue de l’économie touristique, les calanques à l’ouest ou Porquerolles à l’est sont des atouts qui participent au rayonnement de Bandol. C’est en tous cas ce que je constate au travers des balades que font les amis qui me visitent à Bandol… Même les îles Marseille ou la Camargue, voire Aix ou Avignon, Nice, font partie des possibilités exploratoires que les bandolais peuvent s’offrir dans une journée.
    Mais je n’en abuse pas (ni à l’avenir), peut-être parce qu’en j’en profite pas beaucoup moi-même. Mais que ça ne freine pas ceux qui voudraient en parler sur ce blog (me consulter avant de se lancer dans la rédaction des articles – vous êtes toujours libres de publier en commentaires sans mon aval/entremise).