Réunion des commerçants de Bandol: détail des travaux

Je n’ai pu assister qu’aux 40 premières minutes de la réunion des commerçants qui se tenait ce mardi soir à la SNB. Sans local commercial malgré mon activité professionnelle largement bandolaise (je travaille chez moi et chez mes clients), je me sens peu concerné par les problèmes qui relèvent de l’association, mais cette réunion était importante par la présence du Maire et de son premier adjoint: ils sont venus donner pas mal de détails sur les travaux qui attendent Bandol, et impacteront l’activité commerciale. Dans la suite de l’article, voici ce que j’en ai retenu:…/…


L’association des commerçants de Bandol en regroupe 120 sur les 250 commerçants/artisans et assimilés. Etonnamment, 85% des adhérents sont concentrés sur le « front de mer », la partie commerçante de Bandol qui borde le port, la plage centrale et son parking, jusqu’au Casino des jeux. J’imagine que c’est un héritage de l’époque où deux associations cohabitaient à Bandol.
Pour les travaux:
– à partir de Janvier réfection des baraques à sandwich en 3 mois. J’en avais entendu parler de loin, mais j’ai prix connaissance de plus de détail. Les travaux seront financés par les commerçants qui occupent ces locaux précaires, moyennant l’octroi d’un droit d’occupation de 7 ans. La Mairie ne dépense rien, et tout le monde gagne en image, et même en confort de travail. De plus, une antenne de la police municipale sera insérée entre les établissements (pour des nuits plus calmes) dont l’esthétique va être complètement revue par un architecte en coordination avec la Mairie (maître d’ouvrage).
– le quai entier (du stade au parking central) va faire l’objet d’une réfection: après le réseau d’assainissement et les travaux électriques, le revêtement dallé fera place à un enrobé bicolore. Une bande ocre claire délimitera la promenade centrale, alors que les bords plus foncés (entre ocre et grenat) matérialiseront l’espace dévolu aux exposants lors des différentes manifestations commerciales. Même le quai des pêcheurs va être modifié, et l’Office du Tourisme fera l’objet d’une rénovation intérieure pour coller à la remodernisation de ce quai dont l’aménagement date de 1983/84.
Rue des écoles, les travaux qui ont débuté vont durer 15 jours: suite à de nombreux accidents dus au dallage actuel, un remplacement par des pavés doit améliorer l’homogénéité aux abords de la médiathèque.
– le front de mer commerçant, le quai de Gaulle, sera rénové fin 2011 en fonction des préalables, car le réseau d’assainissement souterrain est intriqué avec celui de la rue Marçon, pièce maîtresse de la ville pour ce réseau. Il faudra donc que les travaux de la station d’assainissement de la Cride (commune à Sanary et Bandol) soient terminés dans l’intervalle. Les études préalables sont en cours, tant concernant l’assainissement que la voirie comme la gestion de la circulation. La Cride devant être achevée en un an de travaux, la Mairie prévoit de pouvoir commencer les travaux qui dépendent de son achèvement, à partir de novembre 2011 pour 6 mois intensifs et évidemment hors-saison. Christian PALIX qui se veut plus pondéré que Marcel BOGI (plus enclin à une mise en oeuvre rapide), a dit que pour une bonne réalisation, il n’hésiterait pas à reporter ce chantier (sur 2012) afin de privilégier une refonte réussie sans omettre aucune des conditions préalables.
Avant de quitter la réunion, j’ai eu le temps d’apprendre que l’Office du Tourisme de Bandol a noué des contrats avec 6 ou 7 croisiéristes qui feront donc halte dans la rade de Bandol régulièrement, de même que ceux qui stoppent à la Seyne ont passé un accord permettant de prévoir le passage de 2 ou 3 cars chaque semaine.
Les échanges avec la salle ont également déclenché un accord de principe de la part du Maire pour implanter des ralentisseurs boulonnés sur le quai de Gaulle au niveau des passages piétons (les jardinières masquent trop la visibilité à leurs niveaux, du fait d’une végétation trop haute).
On s’est écarté des projets d’aménagements mis en avant par la majorité à l’heure où elle était en campagne, mais aucun doute, Christian PALIX tient là un chantier majeur, qui pèsera lourd à l’heure de renouveler son mandat: selon la réussite de cette rénovation de la vitrine de Bandol, et selon les nuisances qu’ils auront su plus ou moins bien gérer, les bandolais jugeront largement le Maire et son premier adjoint sur ce dossier. Souhaitons leur une réussite à la hauteur de nos espoirs, commerçants ou pas!
Frédéric METEY
www.bandolais.fr
.





4 Commentaires

  • Suis-je commerçant, ne le suis-je pas ?
    Le commerce est-il important pour une cité ?
    Une ville existe encore aujourd’hui quand une activité commerciale s’y développe, de la même façon, si pour une raison ou une autre, cette activité disparait, la ville disaprait.(Babylone.)

  • Compte tenu de l’importance des travaux annoncés et au vu de la communication faite par la Mairie autour de ce projet qu’elle juge majeur, je suis étonné qu’aucun document le présentant n’ait été mis à la disposition des Bandolais (plan de masse, vues d’artiste, simulation en 3D, page spéciale sur le site de la ville, etc). Comme on dit, un dessin vaut mieux qu’un long discours. En tant que résident non-permanent de la commune de Bandol, j’ai peut-être loupé quelque chose et je serais très intéressé de prendre connaissance de ces documents si toutefois ils existent.

  • Les élus ont indiqué hier aux commerçants qu’ils leur présenteraient tous les éléments permettant de mieux visualiser les projets, mais qu’ils n’en disposaient pas à cette heure.
    Sans parler de précipitation, le calendrier de ces travaux s’établit dans une certaine urgence qui vise à bénéficier de mesures fiscales incitatives (TVA) dont j’ai eu l’occasion de toucher quelques mots dans les précédents billets sur le sujet.
    Parions que les commerçants ne seront pas seuls à bénéficier de ces présentations visuelles…

  • Sauf erreur, la demande de pouvoir visualiser ces plans à été faite par Arnaud Haas (lr président des commerçants), pour ce qui concerne les travaux du quai des bateaux.
    Mais pour ce qui concerne les travaux de la partie commerciale, rie n’a été dit, compte tenu que rien n’est vraiment bien défini.
    Monsieur Palix nous à dit, d’ailleurs qu’il nous demanderait notre avis avant de prendre des décisions.
    A savoir si ces avis seront pris en considération…
    Il faut l’espérer.