Retour sur l’été 2011 à Bandol

Sauf pour une bien triste exception, plus d’un mois sans bloguer, quel repos, et pas que pour vous amis lecteurs (et lectrices)!

Je n’ai pas oublié Bandol pour autant, surtout que j’y ai passé le plus clair de mon temps, et que l’interruption professionnelle en parallèle ne fût que partielle. Et j’ai noté quelques sujets qui auront échappé à la plupart de ceux qui ont pris de vraies vacances, mais pas aux plus accrocs à l’actu bandolaise.
Voici la liste  des points que je retiens de cet été 2011 à Bandol :

Environnement

  • la qualité de l’eau du port a donné lieu à la polémique de l’été. Je vous laisse en chercher les traces éparses sur le web local: personnellement, tant que je n’aurai pas de chiffres comparant l’eau du port de Bandol à celle d’autres ports, je garde en tête que tous les ports sont sales (surtout quand ils ne sont pas soumis aux marées), et je ne sais pas dire si celui de Bandol est pire que les autres. Les eaux usées des bateaux y sont pour quelque chose en général, mais aussi les déversements d’eaux urbaines (ruissellement, fuites des systèmes de canalisation, etc.). Bref, c’est un sujet, et un chantier déjà pris en considération par la municipalité, sans que je sache s’il faut le traiter comme un dossier à suivre ou à faire mousser.
  • Toujours dans le domaine de l’eau, le Préfet du Var a publié un arrêté autorisant l’exploitation du puits de Bourgarel, notre source d’approvisionnement locale, mais sans impact immédiat sur la tarification selon Var Matin (version papier).

Politique locale

Divers

Je tâche de revenir sur ces différents points dans de prochains articles. Mais voilà déjà un intéressant menu pour vous indiquer quelques thèmes de discussions à l’approche de septembre. Je ne sais pas si j’aurai beaucoup de temps cette semaine, mais comme vous le savez, au pire, rendez-vous chaque lundi pour un éditorial sur la vie locale de Bandol.
Courage à tous ceux qui reprennent le collier aujourd’hui, et bon repos à ceux qui restent en vacances jusqu’à lundi prochain voire un peu plus loin…

F.M. – www.bandolais.fr

P.S.: N’hésitez pas à me signaler tout dérapage en commentaires, car entre le militantisme des uns, la nervosité des autres, les anonymes et quelques commentateurs qui prennent Internet pour un défouloir, je ne serais pas surpris qu’on assiste à quelques sorties de pistes d’après le climat qui règne, climat qui s’envenimera certainement sous l’effet d’enjeux politiques qui dépassent notre cadre balnéaire (2012 sera une année « sportive » pour les webmasters).





Article précédent : Obsèques de Julien RAYMOND

14 Commentaires

  • […] = 'wpp-261'; var addthis_config = {"data_track_clickback":true};Comme Fred Metey en parle dans son article à l’occasion de la reprise de son activité sur son blog bandolais.fr, je ne vous ferai pas […]

  • […] évoqué lundi dernier, Bandol compte maintenant plus de pages Facebook consacrées à l’information des résidents […]

  • Christian Delaud

    Bonjour, Fred,
    Heureux de te voir de retour sur les ondes.
    Bonne reprise (moi cela fera deux semaines).

  • Bonjour Fred,

    Bien content de te retrouver.

    Tes lumières m’ont manquées pour me faire comprendre l’agitation autour de Madame Connat cet été !

    Jacques

  • @ Christian, Jacques, et tous ceux qui ont lu sans commenter:
    content de vous retrouver aussi, et de constater que les statistiques qui s’étaient logiquement bien tassées en août (sauf hélas pendant quelques jours), sont reparties comme à l’habitude. Et sans attendre la première vraie semaine de septembre, le rythme de croisière du blog est déjà là (faut dire qu’une part non négligeable du lectorat est abonnée et ne peut manquer la moindre parution).

    Quant à comprendre « l’agitation », je n’ai rien de plus solide ou plus clair à apporter à ce que j’ai écrit dans l’article. Les sous-marins sont en plongée, et tant qu’ils ne refont pas surface, il est difficile de lire la recomposition des troupes: qui est avec qui, contre qui, fâché ou pas et à quel point, qu’est-ce qui relève de la vérité ou de la mise en scène…?
    Le tandem politique a explosé et il est curieux de voir parler d’un droit à l’image aujourd’hui: ils savaient ce qu’ils faisaient en s’associant, et vouloir supprimer toute trace revient à ne pas assumer le passé.
    Quant à voir des articles disparaître, c’est tout aussi curieux: certains étaient-ils couverts par un droit d’auteur et non représentatifs d’une ou des parties qui ont composé l’association? Pourquoi certains articles de Frédérique CONNAT ont-ils disparu? Faut-il par exemple s’attendre à un revirement de sa position concernant l’intercommunalité (je pense à l’article intitulé « S.D.C.I. » que je ne trouve plus en ligne)?
    Si la page de présentation de l’association « en quelques mots » a logiquement besoin d’être réécrite, pourquoi celle sur le qui-suis-je de sa présidente: on jurerait que le webmaster est parti en reprenant tous les textes sur lesquels il a travaillé… Pas cool.
    Bandol en @ction ayant déjà revendiqué par le passé un certain goût (modéré certes) pour la transparence (http://www.bandolenaction.fr/article-communique-75766050.html), on peut espérer des réponses sur son blog dans les semaines qui viennent: la rentrée sera progressive pour tout le monde.

  • Bonjour, nous sommes le 30, j’attends donc jeudi …
    Il y a déjà une étape importante dans l’actualité… et personne n’en cause sur le fond: la demande d’adhésion de SANARY à CCSSB… Décision en principe le 12 septembre si le conseil de CCSSB maintient sa réunion…
    Silence, rien… comme en juin et juillet… Nous ne sommes que le 30 août certes… Les chevaliers de la table ronde du Castellet décident sans nous, sans débat…. Ah Merlin, Merlin…..qui nous donnera l’épée pour sortir SSB de sa léthargie qui n’est pas qu’estivale…

    http://www.youtube.com/watch?v=2t6vZQxJKRM&feature=related

  • Ravi de revoir en activité ce blog assez bien tenu et dont les blogeurs ne sombrent pas -comme ailleurs- dans la diffamation. Madame CONNAT semble s’organiser autour d’une équipe neuve, renouvelée (son ancien blog semble sur le point d’être remplacé), Arthur PAECHT la soutient officiellement sur son blog, un lourd dispositif logistique semble se mettre en place pour les mois prochains, Var Matin lui a consacré déjà une page, Marcel BOGI -qui a manifesté son souhait de ne plus être associé au blog de son ancienne équipe mais qui revient vers elle- savoure le fait qu’ils restent amis bien qu’elle ait pris son indépendance (peut-être s’allieront-ils lors d’un second tour des élections) et, naturellement, quelques excités l’agressent : Preuve qu’elle est désormais inscrite dans le paysage politique local comme vous le dîtes, Fred. Il faudra attendre maintenant qu’elle nous présente ses propositions précises pour la ville et qu’on vérifie si l’élargissement de TPM va s’imposer pour tenter de tirer notre épingle du jeu avec des projets intercommunaux en faveur de l’Ouest-Var. Alternative à Palix? Certes! Mais pas sans d’autres listes qui devraient se fédérer à mon goût.

  • Houps… dois je préciser, au regard des écrits nocturnes de monsieur BRUN, que mon clin d’œil à Merlin…et donc au roi Arthur de la légende et de l’épée magique…. est sans rapport avec Arthur … Paecht …ancien maire de Bandol et de La Seyne et détenteur d’autres mandats à diverses périodes.
    Ma position sur l’ouest varois et TPM n’a pas changé….

  • M. Brun,

    Je n’ai strictement aucun a-priori pour ou contre Madame Connat, et quand la polémique a éclaté, je naviguais entre la Corse et l’Italie, bien loin d’internet et de péripéties bandolaises.

    Mais quand même…

    Madame Conat, élue sur la liste de M. PALIX, puis dissidente avec M. BOGI, puis fachée avec M. BOGI, serait maintenant amie avec M. PAECHT tout en saisissant un avocat par ailleurs dirigeant départemental du PS. Tout ça en trois ans. Bon.

    J’ai connu des situations plus claire. Et je suis de ceux qui pensent que la fidélité est une qualité première en politique. Si un élu n’est plus en accord avec la liste sur laquelle il a été élu, il démissionne de son poste d’élu. Le mandat qu’il a reçu n’est pas un mandat personnel. Il ne doit pas partir avec rejoindre un autre camp. C’est, selon moi, tout simplement trahir ses électeurs.

    Elle a été, d’après ce que j’ai compris, mis en cause sur la situation financière de la clinique qu’elle dirige.

    Cette mise en cause n’arrivait pas par hasard. C’est elle qui insistait sur ses compétences de gestionnaire.

    C’est diffamatoire ? Facile pour elle de commencer par publier un article dans lequel elle démontre combien son action de gestionnaire a été profitable pour redresser une clinique dont il était notoire, il y a quelques années, qu’elle se trouvait dans une situation financière peu prospère.

    Attaquer directement en justice l’expose d’une part à faire durer ce débat le temps de l’action judiciaire et d’autre part à un déballage qui ne sera peut être pas opportun.

    La place d’une campagne électorale est sur le terrain, pas dans un tribunal.

    Vous regrettez la teneur du débat politique ?

    Je me rappelle bien d’un article où elle mettait en cause « une association qui organise des voyages en Autriche » pour parler de l’élue en charge des villages jumelés. Dans le genre dénonciation, ce n’était pas mal. D’autant que c’était parfaitement gratuit, l’élue en cause n’étant pas intervenue dans le débat qui avait suscité cet article.

    Vous félicitez Fred pour son blog bien tenu ?

    Dans le même article, elle mettait en cause directement sa moralité dans des termes carréments inadmissibles. Vous ne vous rappelez pas ? Cet article avait pourtant été publié sur le blog de BEA, chez Christian VIALA, et ici avec les commentaires de Fred.

    A user de ces pratiques, il ne faut pas s’étonner de devenir l’arroseur arrosé.

    Vous parlez du soutien officiel d’Arthur PAECHT sur son blog ?

    Vous avez lu ce qu’il écrit ?
    « Cette splendide station balnéaire mérite mieux que ces assaux de bas étage dirigés contre une femme QUE JE NE CONNAIS PAS ENCORE PERSONNELLEMENT ». Avant d’exposer tout le bien qu’il pense de son père.

    S’il se prononce clairement contre les pratiques diffamatoires en général, comme soutien officiel, j’ai déja connu plus chaleureux.

    Tout ça pour vous dire, Monsieur BRUN, que nous participons tous au débat démocratique dans notre ville. Un peu de modération de chacun n’est pas inutile. Un peu de sincérité n’empéchera pas, bien au contraire, d’être entendu. C’est bien l’excés, en tout domaine, qui est nuisible.

    Autre chose. Madame CONAT gagnerait probablement à s’exprimer elle même plutôt qu’à laisser ses soutiens remplir les blogs locaux de messages laudateurs qui n’apportent pas grand chose au débat. Franchement, cela ne me convainc guère de vous voir, Carine et vous, répéter jour après jour à quel point elle est une femme merveilleuse.

    Je préférerais largement, pour en être convaincu, qu’elle nous expose sa vision de l’avenir de Bandol.

    Jacques

  • Il n’est pas non plus inutile de rappeler qu’Arthur PAECHT du temps de sa mandature manifestait à l’égard de Maurice CONNAT (seul Conseiller Municipal de la liste UCB et bien sûr dans l’opposition), des réactions dégradantes à chacune de ses interventions. J’ai encore dans mes cartons « Les cahiers de l’UCB » de l’époque qui pourraient témoigner des relations EXACTES entre Arthur PAECHT et Maurice CONNAT et on pourrait ajouter les 2 procédures que nous avions engagées, alors! Pour qui et quoi prend-on l’électeur?

  • Bien sûr les amis, FREDERIQUE CONNAT est peut-être encore trop pure en politique. N’empêche qu’elle bénéficie du soutien d’Arthur PAECHT, entre autres, vu les agressions verbales et diffamations qu’elle a subi. Elle n’a rien demandé. Vous devriez la rencontrer, elle est honnête, spontanée, indépendante et sait attirer à elle de nombreuses amitiés au-delà des partis. Elle est de droite. Certes, son avocat est socialiste. Et alors? Mon garagiste est FN.

  • Des agressions verbales contre Madame CONNAT hier aux agressions physiques d’Arthur PAECHT aujourd’hui… Le climat se dégrade! Ça leur fait au moins un point commun dans cette circonscription.

  • Ne pourrait-on changer de sujet… On tourne en rond, entre les publicités gratuites et élogieuses et les critiques, on tourne en rond…. et ça risque vite de tourner à l’aigre comme sur l’autre site bandolais. Un homme ou une femme politique n’est pas une lessive….

    Jacques K. a tout dit dans son dernier message:

    « (…) Madame CONAT gagnerait probablement à s’exprimer elle même plutôt qu’à laisser ses soutiens remplir les blogs locaux de messages laudateurs qui n’apportent pas grand chose au débat. »

    Restons en là. Il y a (avant 2014… et il peut se passer beaucoup d’évènements, entre maladie, accident, abandon d’ambitions politiques … (voir la saga DSK des derniers mois…)) des choses plus urgentes et dans l’immédiat plus importantes au niveau de notre commune et de SSB.

  • Je pense que Madame CONNAT s’exprimera bientôt, en effet!