Réouverture provisoire de la route vers Sanary ?

Ben les réactions n’ont pas traînées après mon article d’hier. Et les mieux renseignés de mes informateurs pensent que la route littorale pourrait rouvrir en mode « provisoire » dès ce mardi, à une condition: qu’il ne pleuve pas (ce qui pourrait mettre le doute concernant la falaise à l’origine de l’éboulement).
Il faut dire que ce que j’ai appris, c’est que cette route fait l’objet de beaucoup d’attentions, mais dans une situation juridique complexe qui m’a été expliquée par quelques messages: …/…


– « La situation au niveau de la route départementale est quelque peu problématique, la mairie de Bandol n’ayant que peu de renseignements techniques permettant d’avancer une date de réouverture. Le phénomène est le même que celui constaté à Bandol (chemin de Roumpinas derrière les Services Techniques municipaux fermé pour cause d’effondrement de la falaise). »
– « Le cas de la RD est problématique car le partage des responsabilités entre public et personnes privées est présent. »
– « Comme on aura pu le constater ces derniers mois, le conseil général avait procédé au confortement de diverses falaises à Bandol (Van Rogger), à Sanary (route du Lido) ainsi que dans les gorges d’Ollioules. Le rocher détaché et bloquant la départementale est issu d’une falaise « privée », la triste falaise Kissly (orthographe à vérifier) celle qui est déjà effondrée et bloque le trottoir en partie gauche en montant. »
– « A ce jour, les rochers les plus importants ont été évacués par le Conseil Général mais la falaise menace fortement de s’écrouler à nouveau (exactement la même situation avec le bâtiment derrière les services techniques dont un bout de falaise est encore tombé ce matin). »
– « Une expertise judiciaire aurait été commandée et les travaux de confortement de cette dernière ou du moins sa sécurisation devrait (avec un gros conditionnel) débuter sous quelques jours/semaines. Dans l’attente, les mesures conservatoires sont maintenues (fermeture de la route départementale) tout comme est maintenu fermé le chemin de Roumpinas, et le cloutage de la paroi pourrait a priori prendre deux mois voire plus si la météo n’est pas avec les bandolais. »
Et comme le résumait un interlocuteur « les préoccupations perdurent tant du point de vue usager que services techniques: entre crainte légitime d’une chute de blocs, principe de précaution et aléas techniques, les informations étant rares, l’obligation s’impose à tous (la commune, les usagers de la route, les commerçants) d’attendre que l’expertise confirme la stabilité de la paroi et comme chacun le sait, les experts détestent la prise de risque (on les comprend)… »
.





2 Commentaires

  • Jean-Pierre Chorel

    Confirmation, la route littorale a bien été réouverte à la circulation aujourd’hui.
    @ Fred : la falaise est bien sur la propriété de la famille Kisling, dont l’aïeul était un peintre franco-polonais,
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mo%C3%AFse_Kisling
    qui eut deux fils, Jean
    http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?action=printpage;topic=4117.0
    et Guy, plus connu sur La Seyne pour son négoce de matériaux.
    J’espère que Max ne m’en voudra pas de marcher sur ses plates-bandes…

  • Comment rouvrir provisoirement une route: avec un airbag…

    Sachant que la route devait rouvrir provisoirement après l’éboulis (20 tonnes quand même) du 9 janvier, je me suis demandé à quoi ça ressemblait une « réouverture provisoire ».
    Comme je suis allé à Sanary aujourd’hui, je suis passé devant et je crois que…