Rentrée d’automne 2013 à Bandol

La rentrée se fait paresseusement sur Bandolais.fr : comme beaucoup d’entre vous, je suis envahi (sympathiquement) par amis et famille depuis des semaines, et tâche de profiter des beaux jours qui vont durer, on l’espère tant on aura patienté jusqu’à la toute toute fin du printemps…
Que cela ne nous empêche pas de reprendre le cours de nos observations de la vie locale avec un billet en 2 temps : retour sur l’été 2013 à Bandol, et premiers symptômes de rentrée avant même l’automne et le départ des derniers touristes de la saison.

Rétroviseur sur l’été 2013 à Bandol

Aucune envie de vous refaire le film intégral de juillet/août, mais juste de compléter les liens que je vous proposais ici et avec quelques faits qui m’ont interpellé:

Retour à une activité bandolaise « normale »

La vie politique locale ne s’arrête jamais. Elle paraît s’endormir, notamment pendant les mois d’été, mais ce n’est qu’en apparence. Et ce mois de septembre va sonner le réveil, puisque, personne ne l’oublie, 2014 sera une année d’élections municipales (mars pour les distraits).

  • Même les anonymes anti-maire semblent vouloir redémarrer leur campagne sur Facebook. Toujours aussi anonymes et toujours aussi peu intéressant pour l’instant, je ne vous fais pas le lien direct dans l’immédiat, pas plus que je ne l’avais fait dans mon billet du 4 février dernier.
  • Bandol Passion qui a ouvert une permanence cette semaine, la première a priori, a vraiment lancé sa démarche, avec un prospectus que personnellement je trouve bien pensé et réalisé après une première lecture, et à ce stade de la campagne. Laetitia QUILICI, toujours propre (ça relève le niveau) est toujours aussi impliquée et active. Je ne sais pas si elle bénéficie des outils de son parti (UMP) dans la démarche qu’elle développe, mais les vieux briscards qui pratiquent la politique du XXème siècle ont sacrément intérêt à trouver des communicants un peu à la page pour ne pas se trouver ringardisés (encore que, l’image n’est pas le vote, et la moyenne d’âge bandolaise peut maintenir sous perfusion les plus dépassés de nos politiciens à la mode d’antan).
  • Les candidatures ne vont pas tarder à fleurir : si certains qui ont déjà tenté leur chance auraient renoncé à être tête de liste (Michel SAUZET, ou l’ancien maire François BAROIS ?), d’autres seraient sur le point m’assure-t-on de se lancer (Marcel BOGI?), quand ils n’ont pas tout simplement donné RV en septembre (Christian DELAUD) pour dire si oui ou non ils seront candidats. D’autres jouent l’attente et prendront peut-être plus de temps pour révéler leur position : Thierry REVOL se place en recours dans un entretien filmé par Bandol-blog cet été, et comme VVB développe sur son site des réflexions autour des sujets d’actualité pour imaginer une différence d’approche des problèmes, et même distribuer quelques satisfecits. Partout on doit faire l’inventaire des forces et étudier le meilleur timing pour se lancer (par exmple, Frédérique CONNAT n’a pas réactivé son site Bandol en @ction, mais sur sa page Facebook continue de manifester des signes indiquant qu’elle souhaite se présenter).

Quid de Bandolais.fr ?

  1. Non je ne suis pas candidat (il y a encore des bandolais qui croient que je vais me présenter!!!).
  2. Oui j’ai été approché par plusieurs écuries, pour soit m’engager dans la campagne, soit pour réaliser à titre professionnel les outils en ligne d’une campagne.
    Dans les 2 cas la réponse fût non.
    Mon blog est celui d’un électeur, indépendant, et n’a d’autre objectif que de donner ma réflexion personnelle, si ce n’est d’offrir aussi un espace de discussion administré dans cette idée d’indépendance. Incompatible avec l’engagement politique au profit d’un camp, je ne peux pas non plus offrir mes services professionnels contre rémunération aux uns ou aux autres : ça s’appellerait un conflit d’intérêts, et ce blog a suffisamment fait pour la réflexion collective à Bandol sur la question pour ne pas tomber dans ce travers.
    Je l’ai déjà fait et peux le refaire dans d’autres communes, mais pas à Bandol, pour des associations diverses, mais pas politiques localement. Ce n’est pas que je me sente incapable de faire du bon travail indépendamment de mes idées, mais vous, amis lecteurs, seriez en droit de vous demander si je traite de la même façon, avec le même esprit critique, une liste dont j’aurais reçu un chèque pour la mise en place d’un blog (ou autre page Twitter ou Facebook), et les autres listes… Bref, je vous renvoie à tout ce qui s’est déjà dit sur le conflit d’intérêts, qui est d’abord une situation anormale de nature à faire naître le soupçon.
  3. Je couvrirai la campagne de façon beaucoup plus « light » qu’en 2007-2008. A l’époque ce blog était le seul espace de débat. Aujourd’hui, le web local s’est considérablement enrichi, et je ne me sens plus responsable d’autre chose que de la motivation expliquée au point « 2 ». Je le ferai comme je le pourrai et selon l’inspiration. Je vous invite à compter comme moi sur l’ensemble de ce que l’internet bandolais produira pour assurer une couverture complète et auto-régulée qui soit satisfaisante pour tous. Et vous prie par avance d’excuser mes lacunes et mes (in)disponibilités.
  4. Je vous prépare un « petit » article spécial « disclosure » : je ne suis plus aussi vierge qu’en 2007… (mes lecteurs les plus assidus devraient comprendre ce teasing, les autres comprendront à la publication dudit billet).

F.M. – www.bandolais.fr





4 Commentaires

  • Salut Fred,
    Je vais faire bref.
    Merci pour tes compliments, mais comme je le dis sur BB, j’aimerai bien ne plus parler que de choses agréables, faire de belles photos, mettre en ligne de jolis poèmes et mélodies…
    Mais pour cela il ne faut plus que j’assiste aux séances du Conseil Municipal telles qu’elles se déroulent aujourd’hui!
    Malheureusement je suis très curieux de savoir comment les deniers publics sont dépensés, à quelle fins, pour quels intérêts.
    Je l’ai appris ce matin, Carla Bruni va nous charmer de sont joli timbre de voix le 15 février au théâtre Jules Verne. C’est de la musique avec comme fond sonore la marque de l’UMP!
    L’UMP étiquette qu’affichera certainement Monsieur Palix pour les prochaines élections!
    Que va devenir Laetitia Quilici?
    Autre chose: Tu aurais dit « révélation » au lieu de « disclosure » j’aurais compris tout de suite:! 🙂
    Là il a fallu que je cherche dans le dictionnaire! 😉
    Amicalement
    Bonne journée aux blogueurs et blogueuses!

  • @ Christian :
    j’ai expliqué plusieurs fois le sens du mot « disclosure » que j’utilise régulièrement. Employé par les blogs ou médias, il est pris dans une acception plus précise qui vient de l’utilisation de ce terme par les mêmes supports anglo-saxons, et dont le sens est :
    « révélation proactive de la vérité »

    Autrement dit, révéler avant même que la question ne soit posée, la vérité sur des points qui pourraient poser problème (exemple typique, conflit d’intérêt, par exemple, au hasard d’un journaliste signant un article sur le marché des armes alors que le patron/propriétaire de son journal est un industriel de l’armement). En tous cas, révéler des choses pas forcément connues du public visé, mais qui méritent d’être porté à sa connaissance pour qu’il puisse évaluer librement d’éventuelles interférences dans le discours de celui qui parle, a minima qu’il sache « d’où » l’autre parle.

    C’est une pratique de transparence très usitée dans le monde occidental de langue anglaise, mais qui est encore très neuve chez nous : assez courante chez les blogueurs, certains médias (notamment les nouveaux) s’y mettent. Exemple : la « boite noire » publiée en bas de page des articles de Mediapart qui précise des éléments du contexte de l’enquête et de ses modalités.

    Par ailleurs, je rappelle que seul(e) est blogueur ou blogueuse, celui (celle) qui tient un blog, en aucun cas celui qui se contente de le lire ou d’y commenter (lecteur, internaute, commentateur, etc.)…
    C’est le prof d’informatique qui parle, afin que les mots gardent leur sens (faute de quoi, il devient difficile de se comprendre, ce que je constate tous les jours quand des gens m’expliquent leurs problèmes ou questions informatiques en utilisant des mots auxquels ils attribuent un sens qu’ils imaginent, mais qui n’a rien à voir avec le sens réel du mot). Je défends l’utilisation du dictionnaire général préférablement à celle d’un dictionnaire strictement bandolo-bandolais, en particulier quand il s’agit de vocabulaire « technique ». Ici, un blogueur est un blogueur, et un internaute un internaute…
    J’imagine donc (et le traduis ainsi pour mes lecteurs) que ton salut s’adresse à tous les internautes lisant ton commentaire, et pas seulement à ceux qui ont un blog. 🙂

  • Salut Fred
    Non, non c’était bien aux blogueurs et blogueuses que je m’adressais qui sont les seuls, comme tu l’expliques très bien, à connaître la signification de ce mot. Tu aurais dit « révélation », le terme n’était pas exact, mais tout le monde aurait compris.
    Un petit mistralounet, 18 degrés…
    Une belle et bonne journée a tous!

  • Bonjour à tous,

    Nous revenons en détail sur les conséquences à Bandol de la réforme du mécanisme de calcul de la Taxe Foncière pour le port de plaisance :

    http://www.clupp-bandol.fr/2013/09/10/modification-de-la-taxe-fonciere-des-ports-de-plaisance-les-plaisanciers-gagnants-a-bandol/

    Effectivement, comme nous l’annoncions au début de l’été et après avoir vérifié nos calculs avec les services fiscaux du Var, la taxe foncière du port de plaisance baissera fortement après l’application de cette réforme.

    Jacques KAUFFMANN
    représentant des plaisanciers au Conseil Portuaire de Bandol