Remarques sur le forum officiel de Bandol

Découvert au début des vacances de ce blog en août, je me suis contenté d’un (deux) message(s) sur Twitter pour commenter l’apparition du forum officiel de la ville de Bandol, à l’adresse où on avait un temps attendu un blog municipal. Autant vous le dire tout de suite, les forums, ce n’est pas ma tasse de thé*.

Mais coup sur coup deux bandolais viennent de me pousser à m’y repencher.

D’abord Marguerite MERET, qui après y avoir déposé un message le 9 septembre, sur un problème d’organisation de la cantine scolaire, s’est tournée vers moi pour relancer un sujet qui concerne 11 enfants: elle désespère d’obtenir une réponse. Je lui ai promis de mettre un coup de projecteur sur sa question via cet article.

Ensuite René LEVRON, Président de l’AMB** qui dans un commentaire me fait remarquer qu’un forum c’est bien joli, mais encore faut-il qu’on y obtienne des réponses (faisant tout à fait écho au « désespoir » de la personne précitée).

Ceci amène plusieurs commentaires:

  • ces outils de communication liés à Internet sont d’un coût assez modeste comparés aux outils de communication « d’antan », mais n’en sont pas moins exigeants, et probablement plus puisqu’ils permettent une « conversation » entre un émetteur et son public. Encore faut-il s’y préparer, mettre les personnes et l’organisation en face pour tenir la promesse de communication. Rompre la promesse est extrêmement décevant/frustrant pour le public visé. Quels personnels, quels élus ont été formés et préparés à l’expression de la Mairie via ce canal? Pourquoi plutôt un forum? Disponibilité des responsables? Interconnexion avec les autres outils de la ville? Etc.
  • ce forum est encore jeune: difficile de juger de sa pertinence et de son intérêt aujourd’hui. Lancé pendant les vacances, peu mis en avant jusqu’ici, il ne rassemble que 60 membres à l’heure où j’écris, soit beaucoup moins que les gens ayant pris part aux discussions sur les blogs citoyens bandolais (à peine 10% – il ne m’est pas possible d’évaluer le nombre de lecteurs du forum pour comparer à nos chiffres de fréquentation sur les blogs), alors qu’il a été signalé sur lesdits blogs citoyens (en moins d’un mois – hors vacances – c’est quand même honorable, mais insuffisant pour le forum « officiel »). Ca pose des questions marketing: pourquoi choisir de le « lancer » un 3 août…? Etc.
  • un forum remplit assez bien sa fonction de solution interactive pour expliquer aux citoyens des questions qu’ils se posent, comme dans cet exemple là. Ni plus ni moins qu’un blog, mais le fait est que bien utilisé, ça permet à tout citoyen d’interpeller les autorités et d’obtenir un éclairage utile au plus grand nombre (et qui aurait pu être relayé via Twitter ou le site municipal par exemple pour coller au temps réel de l’information, ce qui évite d’avoir à fouiller pour la trouver: ça pose la question de l’accessibilité).
  • faute de moyens? faute de participants? on regrette évidemment que LES sujets, ceux qui sont d’importance dans la gestion à long terme de Bandol, et avec de vraies conséquences, ne soient pas présents sur ce forum. On attendrait évidemment de la Mairie une démarche proactive d’explications: le thème du Casino, sous les feux en cette rentrée automnale 2010 est bien sûr l’exemple criant: absent du forum, ou presque (on ne peut pas dire que l’unique message directement sur le sujet éclaire ou ait lancé véritablement le débat ou la pédagogie qui devrait entourer un tel chantier pour l’avenir – et ce n’est pas la faute de cet intervenant qui est le seul à au moins aborder ce point). On pourrait imaginer un forum comme outil de concertation: pour l’instant on a plusieurs outils modernes en phase d’amorçage à la Mairie, mais pas encore harmonisés et associés, ni véritablement exploités.

Bref, il y aurait bien des choses à dire, comme le fait que cette expérience de forum assez peu répandue dans les municipalités, introduit aussi localement une nouveauté par rapport à ce que les bandolais en ligne connaissent avec d’abord un puis des blogs citoyens et des blogs politiques locaux: ça ne facilite pas l’adoption pour ceux qui à l’inverse d’un Claude SEUX-BOS et quelques autres y sont comme des poissons dans l’eau (par l’expérience qu’ils en ont via leur pratique associative par exemple). On en reparlera j’espère avec lui et quelques autres comme guides lors des prochaines rencontres du web bandolais, mardi. On pourrait causer de l’usage de pseudos sur le forum, de la façon d’amener les bandolais à s’approprier cet outil, etc. Voilà en tous cas l’occasion de vous exprimer au sujet de ce forum, de ce qui s’y passe (ou ne s’y passe pas) sur un canal totalement indépendant du forum municipal et de l’autorité tutélaire qui le régente: la Mairie (et ne vous inquiétez pas, ce sera lu).

Pour ma part c’est un plus dont je me félicite, mais qui est rajouté comme un nouvel outil technique, sans que je perçoive encore une cohérence de communication: le marketing (fût-il d’une ville) n’est pas la juxtaposition d’outils… Il va falloir corréler les moyens mis en oeuvre sous peine de voir échouer des initiatives intéressantes, mais qu’on pourrait aussi vite enterrer en proclamant leur manque d’intérêt (en n’ayant pas su les promouvoir, ni accompagner la population, les élus et les personnels dans leur adoption, ni adapter chaque canal à un usage précis, etc.).

F.M. – Bandolais.fr

* très pratique via les moteurs de recherche pour trouver la réponse improbable à un problème insoupçonné (informatique ou autre), je ne les fréquente pas autrement. Question de forme, d’ergonomie, de facilités de suivi, ça demande d’y passer son temps pour suivre à peu près ce qui s’y passe (j’ai dû faire une bonne trentaine de clics d’abonnements sur les différents sujets, mais je vais rater les nouveaux, et n’ai de toutes façons rien reçu): vous savez que mon truc, c’est la formule blog.

** voir mon article de juillet sur l’AMB





8 Commentaires

  • […] un message privé qui soulève un problème de voirie et tôt, j’ai lu l’article de Fred Metey sur le forum de Bandol. Je vais donc reproduire ce message de mon ami ici et également le mettre sur le forum, […]

  • Je suis d’accord avec votre analyse (mais oui, ça arrive) et en particulier sur la formation des élus à ces outils de communication et au fait que l’addition d’outils différents ne fait pas une politique de communication.
    A ce sujet nous avons fait remarquer au Maire, lors d’une réunion de tous les délégués de quartier( je suis délégué du quartier nord peut être plus pour longtemp si j’ai bien compris les projets du Maire à mon égard) qu’il y avait un risque de téléscopage pour les administrés. A qui poser leurs questions? aux délégués de quartier ? au forum?
    La cohérence reste à trouver.
    Personnellement j’utilise souvent les forums pour des questions techniques de tout ordre ( voiture, tv, bateau, ordinateur, etc..) et j’approuve sa mise en place dans notre commune, mais une fois de plus je soulève la question combien de Bandolais se connectent sur internet? combien sont rompus aux dialogues sur un forum ou sur un blog? On ne peut pas baser la communication entre administrés et services communaux que sur ces seuls outils informatiques. En tout cas pas encore à Bandol vu la proportion de seniors.

    ————————
    NDLR: pour la proportion de séniors, je ne suis pas d’accord avec son incidence sur l’utilisation de ces outils. Ce sont les premiers lecteurs de mon blog, les premiers clients de mon activité de formation Informatique/Internet: je les trouve plutôt très curieux de ces questions et ils ont du temps pour s’y consacrer…

  • La création d’un forum officiel par la mairie est une bonne chose. Mais il faut une réactivité de la part des élus et des responsables, sinon cette expérience sera vouée à l’échec. C’est vrai qu’une ouverture en pleines vacances ne facilite pas les choses, surtout avec toutes les modifications survenues au sein du conseil municipal.

    Quelques sujets ont trouvés rapidement une réponse, d’autres sont toujours en suspens. Pour cette histoire de cantine, j’ai une solution toute bête mais qui a été efficace durant une bonne partie de ma scolarité : le choix d’une place en début d’année, avec ses copains. Cette histoire de rentrée dans la cantine par ordre alphabétique, c’est n’importe quoi.

    @ René : Si j’ai bien compris, tu devrais rapidement quitter ta casquette de délégué du quartier nord. Cela voudrait dire que ta nomination était due à M. BOGI, et que ton successeur sera nommé par M. PALIX. Ce n’est pas l’idée que je me faisais des délégués de quartiers qui, à mon sens, devraient être des représentants des habitants et non ceux des élus.

    Formation des séniors : ma belle fille travaille dans ce domaine, au sein d’une association marseillaise. Elle s’adresse majoritairement aux séniors qui sont enchantés de découvrir ce bel outil qu’est l’ordinateur et par voie de conséquence internet.

  • MANZONI Salvatore

    Bonsoir Mr SEUX-BOS,
    quelle objectivité dans vos propos au sujet des délégués de quartier,il fait bon voir qu’il y a encore des gens honnêtes qui font preuve de discernement.
    Bonne soirée
    Cordialement
    SM

  • Je suis toujours distraitement le forum municipal, mais je tombe sur un billet que l’administrateur du forum a écrit en partie en réponse à mon article ci-dessus.

    Comme il ne l’a pas signalé ici, je crois utile de vous faire profiter de sa lecture pour tous ceux qui comme moi l’auraient jusqu’ici loupée:
    http://www.villedebandol.fr/viewtopic.php?f=25&t=27#p149

    Mais n’en déduisez pas que je vais à l’avenir faire ici des liens vers les publications que leurs auteurs auront rédigé en réaction à mon blog sans le signaler sous mes articles…

  • A Claude,

    Non Claude, il n’ y a pas eu de nomination par Marcel pour désigner les délégués de quartier.
    Il y a eu un appel à candidature, en 2008, à travers le magazine Bandol couleurs auquel j’ai répondu, il n’y avait d’ailleurs pas beaucoup de candidat, ensuite les représentants de chaque quartier ont désigné leur délégué et suppléant.
    Aujourd’hui dans les représentants des comités de quartier on trouve toutes les tendances poltiques et c’est tant mieux, pourvu que ça dure.

  • Patrick Durville

    mea culpa, je n ‘ai pas signalé ici que j’avais répondu ailleurs, en fait je n’ai pas voulu que l’on croit que je viendrais « racoler » sur ton blog. La vraie raison est que j’avais commencé à répondre sur ce blog, et que n’ayant pas eu le temps de finir (Fred me comprendra vu la longueur de ma réponse, qui m’a pris du temps), j’avais estimé ensuite que le délai était dépassé, vu le peu de commentaires.
    J’ai donc enfin répondu car bandoliote a relancé le débat sur le forum, et je tenais à donner mon point de vue.
    Je reconnais que j’aurais dû répondre ici en 1er…

  • Merci M Levron,
    De rappeler qu’il n’ y a pas eu de nomination, pour désigner les délégués de quartier ni par le Premier Adjoint, ni par le Maire (vous aviez oublié de le dire), ni par qui que ce soit, à ma connaissance.
    La transparence des désignations des représentants de quartiers, au lendemain de l’élection d' »Ensemble pour Bandol », s’est faite grâce à l’ensemble des membres de cette liste dans le cadre des valeurs, qu’elle a défendues.
    Je trouve, votre réserve « pourvu que ça dure » sur l’avenir de la représentation de toutes les tendances politiques, parmi ces représentants : « curieuse » !