Qui téléguide Bandolais.fr ???

J’entends de tout sur Bandolais.fr, ou directement sur mon compte… Beaucoup s’imaginent que je suis un sous-marin d’une liste candidate aux élections municipales, ou d’une autre.

Pour l’instant, ça me fait rire. Parce que désolé pour tous les convaincus de ma fourberie, je ne prétends profiter ni nuire à personne. Il suffit de relire ma page d’explications sur le pourquoi de ce blog. Si mon implication est devenue significative, c’est grâce ou à cause du succès de cet outil, et donc en partie aux circonstances, une petite polémique involontaire ayant éveillé l’intérêt du microcosme politique de Bandol.

Alors non, je ne suis pas piloté par unetelle ou untel. Je fais juste …/…

…/…ce que beaucoup de citoyens font aujourd’hui en France et partout dans le monde, et que vous pouvez faire aussi. Je m’exprime publiquement, essaie d’encourager la transparence du politique, et son contrôle, par les citoyens de bonne volonté, ainsi que le débat public. Ferdinand Bernhard (Maire de Sanary) rappelait récemment (en s’opposant aux enregistrement vidéo des conseils municipaux) que la constitution nous place dans une démocratie représentative. Soit. Mais elle n’est pas parfaite, et je suis convaincu que les TIC ouTICC (technologies de l’information, de la communication – et de la connaissance), aideront à améliorer les choses. Et à lever un peu du voile d’opacité que nos « représentants » aiment souvent bien garder sur les affaires publiques. Dans mon travail, je suis soumis à contrôle, à pressions, à résultats. Je ne vois rien de choquant à ce que cela soit un peu plus vrai qu’aujourd’hui dans le domaine public, et je suis certain que cela peut retisser un peu de lien entre politiques et citoyens. En ce sens, les politiques sont en contradiction quand ils se plaignent de notre désintérêt (participation faible aux scrutins), mais s’émeuvent de nous voir nous intéresser de façon trop intrusive (à leur goût) aux affaires publiques. Dans cette vision, Mr Bernhard défend une conception de la politique confisquée par les « représentants ». C’est dinosauresque à mes yeux. Et je ne suis pas certain que son chef de parti (François Bayrou très au fait de ces technologies) soit en accord avec lui (peut-être même est-il à l’origine de son assouplissement sur la question des conseils municipaux filmés).

Les hommes et femmes politiques de la génération actuellement dominante sont habitués à penser hors de la mêlée. Et pour ceux qui n’ont pas nos réflexes technologiques, ils n’ont pas compris que le monde est en train de changer, et que leurs pratiques sont en voie d’extinction rapide. Internet signifie « réseau des réseaux ». C’est un véritable bouleversement structurel qui rejaillit dans nos organisations humaines. La pyramide organisationnelle est en train de s’effondrer, laissant peu à peu place à des schémas beaucoup plus à plat, des toiles d’araignées imbriquées, des réseaux enchevêtrés. J’aimerai à l’occasion pouvoir organiser des conférences ou simplement des rencontres sur ce thème, peut-être à travers l’Université du Temps Libre… J’ai suffisamment étudié ces questions pour pouvoir les vulgariser (et j’aime le faire et le fait déjà à travers des conférences que proposent ma société).

Toujours est-il que je ne suis qu’un électeur indépendant de tout parti politique et même de toute liste, et j’entends continuer à distribuer (de mon point de vue) bons points et cartons jaunes, aux candidats, et à la future municipalité. Et si certains pensent que j’ai déjà fait mon choix, ils se trompent. Pour l’instant, je n’ai qu’une idée en cours d’affinage sur la qualité humaine des têtes de listes. Avec des profils qui me rassurent et d’autres qui m’inquiètent, c’est évident. Mais j’attends toujours les engagements écrits, ou programmes, de chacune des listes, avec le plus de concret possible, ainsi que sur la composition des équipes, en particulier pour les postes éligibles… Jusque-là, je me vois mal fonder mon vote sur des éléments encore très minces.

Bandolais.fr n’est que le premier blog d’ici à avoir un petit peu de succès (et encore, très relatif). Vous n’avez pas fini de vous faire des noeuds au cerveau si à chaque nouveau blog vous suspectez un sous-marin… Moi j’encourage chacun à prendre la parole, et pour la Nième fois, si ceux qui le veulent n’ont pas de chez eux (leur blog) pour le faire, je les invite à le faire chez moi… Et si certains me croient dangereux, c’est seulement parce que mon livre de chevet depuis près de 30 ans, c’est Cyrano (comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire publiquement à diverses occasions). Oui, j’ai des exigences et des aspirations teintées d’idéal… Mais je suis seul et libre, et ne « travaille » pour personne. Quant à mon niveau de corruptibilité (il paraît que nous en avons tous un), le mien est assez cher…





Article précédent : Le coeur des bandolais

4 Commentaires

  • Fred les attaques contre ton blog sont, hélas, la racon de la gloire (du succès au moins), je vais te passer le couplet sur le « je te l’avais dit ». Le fait est que ton blog est une voie qui s’élève et qui commence à être beaucoup plus entendu (lu sutout) que ce à quoi les tenors de la politique locale s’attendait.
    Tu atteind le second niveau de popularité d’un blog local, qui après le nombre de visite se mesure au nombre de vacherie balancées sur le blog.
    Moi je dis continue comme ca et garde ta liberté d’expression!

  • Bonjour Fred
    Ne cèdes surtout pas aux attaques qui ont pour but de te décourager. Ton blog totalement indépendant, permet à tous ceux qui le désirent de s’exprimer. Jusqu’à ce jour tu n’as censuré personne tant que les écrits restent corrects. Continu sur cette voie et ne dévoiles pas tes intentions de votes.

  • Fred, ne te laisse pas destabiliser et continue….ton travail est de longue haleine car il fait appel à un changement des mentalités et là tu abordes la « pierre d’achoppement » de l’âme humaine. Amitiés Françoise.