Que rapporte un blog citoyen ?

Après une nouvelle attaque imbécile sur les revenus d’un blog citoyen (a fortiori dans une ville de la taille de Bandol), j’ai pensé qu’il était temps de clarifier l’impact de Bandolais.fr sur mon activité économique. Chaque cas est différent, et certains sites comme Dijonscope sont nés comme d’authentiques médias (structurés en entreprises, avec capital social, journalistes, etc.). Mais je vous donne l’exemple d’un blog citoyen dans une ville de moins de 10.000 habitants (et où de plus il y a maintenant profusion de sites locaux).

blog vs CA VAR21Aux accusations de mercantilisme, et à la question de comment est financé mon blog citoyen, je réponds que la question du « combien ça rapporte? » est mal posée : « combien ça coûte? » serait plus adapté. Et voici donc la courbe du temps consacré à Bandolais.fr (exprimée en nombre d’articles par an*) comparée à l’ensemble des revenus (essentiellement issus) de mon activité professionnelle jusqu’à fin 2010 (cliquez sur l’image pour l’agrandir).

Explications des courbes

Pour être juste il faut dire que 2007 est l’année de naissance du blog parce que la fin d’un gros contrat dégageait du temps dans mon agenda au dernier trimestre, et non pas que c’est la naissance du blog qui a fait rechuter mon C.A.. Mais j’aurais dû remettre du charbon pour repasser sur les niveaux de mon année de référence (2006) et poursuivre la croissance de mon gagne-pain.
J’ai ajouté la courbe des dons reçus (total 570€ sur 2 ans – la ligne plate en vert en bas du graphique) qui ne compensent évidemment pas les effets sur mon chiffre d’affaire, ni même les frais liés au blog. Et je précise que les revenus publicitaires du blog sont intégrés dans la courbe du Chiffre d’Affaires de VAR21 (pour un total cumulé des 4 ans de 1500€) puisque c’est la seule façon que j’avais de produire une facture pour les rares professionnels locaux qui se sont risqués à s’afficher sur un support aussi « sulfureux », et que mes statuts professionnels le permettent. Aujourd’hui j’ai abandonné la pub locale, les dons ont cessé avec l’apparition de multiples sites bandolais (c’est normal), et ce qu’il reste de pub (via Google) ne finance plus que l’adresse internet de Bandolais.fr (même pas l’hébergement ou les cartes de visite).
Plus je blogue, moins je peux consacrer de temps à mon travail, et ça se voit.

Motivations financières ?

Voilà qui répondra en partie aux interrogations de tous ceux qui se demandent pourquoi on tient un blog citoyen, comme la journaliste de Var Matin qui m’interrogeait sur le fonctionnement du blog après une réunion à la Mairie: ce n’est ni pour l’argent, ni pour faire la publicité de mon activité. Je crois que la corrélation symétrique parle toute seule (et pas la peine de me rappeler que j’aurais mieux fait de développer mon business plutôt que de m’occuper de commenter la vie locale, au moins sur un plan économique – ma femme s’en charge).
Un blog citoyen ne rapporte pas d’argent, mais des emmerdements, et de la fatigue.

De l’utilité ou de l’intérêt à agir

A un politique qui me demandait pourquoi dans ces conditions tenir un blog « citoyen », j’avais répondu: « parce que je crois à son utilité » (notamment comme contre-pouvoir – ce qui a cruellement manqué à notre démocratie au niveau local depuis des décennies). Il n’avait pas réagi, et je ne sais pas s’il m’a crû ni même compris… et fait peut-être partie de ceux qui colportent la rumeur d’une candidature de ma part à la mairie de Bandol en 2014 (il y en a qui vont devoir s’acheter des lunettes). Ma vie n’est pas guidée que par mon intérêt personnel, mais largement par les valeurs auxquelles je crois.
Jorge Semprún qui vient de nous quitter citait à la fin de sa vie une phrase de Francis Scott Fitzgerald disant en substance, qu’il n’y a de véritable intelligence que lorsqu’elle est capable de gérer des choses contradictoires, et bien que sachant que les choses sont sans espoir, être cependant décidé à les changer.
Vu le niveau de compréhension manifesté par certains, je crois utile de préciser que cette phrase m’enthousiasme.

F.M. – www.bandolais.fr

* c’est la seule unité de mesure représentative dont je dispose pour évaluer le temps passé à bloguer.





23 Commentaires

  • […] Vous êtes de plus en plus nombreux à me faire remarquer la baisse de régime de Bandolais.fr. Oui. Ca fait un an que j’ai progressivement levé le pied, en ayant prévenu et expliqué. […]

  • […] J’ai bien proposé à un moment de la publicité aux commerces locaux, ou aux bandolais de faire un geste pour sponsoriser un peu des frais que génère un site de ce genre, sans aller jusqu’à parler de professionnalisation (sur un périmètre de 8000 habitants c’est illusoire). Je ne me souviens pas vous avoir comptée au rang des très rares qui ont soutenu cette démarche. […]

  • muriel Anguenot

    bravo pour ton implication citoyenne , Fred !
    tiens , j’ai réagi AVANT Burillard , ton  » fou du roi  » de service ; pas réveillé , Henry ?
    ok , ok , c’est les vacances ….

  • Et même si un tel blog citoyen rapportait… quel mal y aurait-il? Certains journaux nationaux (je pense à Le Monde) ou internationaux « rapportaient » (à une époque un peu lointaine)… Cela avait-il une influence sur la qualité de leur ‘papier »?
    Internet a bouleversé la vie de la cité, permettant de diffuser rapidement des informations qui auparavant seraient demeurées secrètes ou auraient été tributaires du bon vouloir de la presse locale classique….
    C’est bien le rôle d’un blog citoyen d’informer… de réfléchir et faire réfléchir.

    Par contre écrie qu’il y a profusion de blogs sur Bandol… ?
    Je m’interroge… En dehors de celui de C. VIALA (plus tourné vers une information immédiate)… je cherche ….
    Vos deux blogs se complètent au demeurant trés bien, dans des registres différents.,, des tons différents.

    Quant à l’attaque « imbécile » sur les sources de revenu… hé bien c’est une attaque imbécile à traiter comme telle…. Pas la première, pas la dernière. Les chiens aboient (ça me gène, car j’aime les chiens) la caravane passe….

  • Laisser faire et laisser dire car la plupart de ceux qui endossent ce costume de Justicier à quat’sous ignorent totalement que l’ensemble de la Presse est subventionné par l’État et nos impôts, et quand je dis l’ensemble j’ajoute aussi les Magazines People à qui on exige quelques lignes d’information pour encaisser leur subvention. C’est comme ça que l’on peut expliquer l’existence de certains « torchons », même si la Pub s’engouffre dans le cercle vicieux d’une existence reposant sur nos contributions financières sans que l’on nous demande notre avis. Voila un gisement à exploiter et à recommander à ces Justiciers!

  • Cette mise au point était en attente depuis longtemps, car c’est irritant d’entendre les rumeurs m’annonçant comme candidat à la mairie en 2014 (relisez les pages de la rubrique « A propos », rien à y changer), et c’est juste ahurissant d’entendre dire que ce blog existe à des fins « mercantiles », que ce soit pour faire ma pub professionnelle ou pour les « revenus » qu’il génère.
    Et puis ça prépare l’un des tous prochains articles qui servira à vous annoncer une pause estivale.

    @ Prinz Karl,
    J’aurais bien aimé que le blog « rapporte », histoire au moins d’indemniser un peu le temps passé et tenter d’en faire un peu plus un « journal »… Nous sommes nombreux dans la blogoshpère citoyenne nationale à réfléchir à la question, mais personne n’a trouvé la solution, en tous cas pas dans des villes de notre taille: nous sommes justes des citoyens qui s’impliquent dans ce rôle, et pour la plupart de façon bénévoles et sans but politique personnel, sur la seule idée de contre-pouvoir.
    Aux USA, les mentalités et le rapport au Net permettraient d’envisager une participation des lecteurs par micro-paiement régulier, mais en France, la culture de service-public qu’on mélange à beaucoup de choses, et surtout l’illusion d’un « tout-gratuit par Internet » qui atteint des sommets chez nous rendent illusoire la viabilité économique de ce genre de projets.

    La « profusion de blogs » est un raccourci pour dire que les sites d’information (et relais) permettent aujourd’hui de choisir entre des sources multiples:
    – site de la Mairie et son fil d’info
    – 2 blogs dits « citoyens »
    – plusieurs groupes Facebook consacrés à la ville
    – Twitter
    – divers sites plus ou moins actifs sur Bandol et son environnement (83bandol.com, Bandol-Pratique, Six-Fours.net, etc.)
    – sans parler des sites des différentes forces politiques, qui s’ils sont partisans, expriment aussi des points de vue sur l’actualité de la ville.
    Bref, pour la majorité des lecteurs, qui veulent surtout de l’information sur l’actualité de la ville, il y a le choix pour trouver de l’information locale commentée ou non et à son rythme.

  • Plusieurs sources, mais
    soit d’un ressenti différent: mairie, site officiel…
    blogs « politiques »: information limitée, et blogs perçus comme une prise de position orientée (qu’elle plaise ou non)
    Facebook: nécessite au départ une inscription une démarche que n’impose pas un blog
    Bandol – pratique (je découvre !): de la pub, parfois intéressante, mais rien à voir avec le type d’informations diffusées sur les 2 blogs dits citoyens
    83 bandol.com: un peu la même chose;avec peut être plus d’information sur « l’ouest varois »… mais rien à voir avec nos deux blogs (en plus c’est trop « touffu » à la lecture à mon gout)
    six fours.net: fait de l’info locale… Peut être le blog le plus informatif de tous…. mais s’il y a de l’info… pour la discussion il faut aller sur Facebook, ce qui à mon sens constitue un obstacle à pouvoir le considérer comme un blog… c’est plutôt une presse internet locale… (Bandol n’y figure pas)

    Twitter: j’y suis pas donc je ne dirai rien…..

    Donc vos deux blogs sont bien spécifiques, correspondant, me semble-t-il, à la définition que vous en avez donné de blogs citoyens.

    Il serait interessant d’ailleurs de comparer les fréquentations et trafics sur ces blogs (six fours net à part car il a à mon sens une base de population trés différente)

    ———————————–
    NDLR : que ces sites soient différents est certain, mais un soutien financier des bandolais à l’un plutôt qu’aux autres serait surprenant (même si Christian Viala qui déclarait à ses débuts ne pas vouloir me concurrencer sur la pub ne cachait pas que cette activité bloguesque serait sans impact significatif sur son niveau de vie ou ses revenus professionnels et tant mieux s’il peut se le permettre sans en subir de contrecoup).
    Facebook n’impose pas d’inscription pour la consultation des « pages » publiques, contrairement aux profils individuels. Pour participer en revanche (commenter), un profil Facebook est effectivement nécessaire.

  • Christian Delaud

    @ Fred
    Je suis consterne que des gens puissent imaginer que toute implication dans la vie publique n a que l interet financier comme motivation.
    Ceux qui pensent ca ne devoilent en fait que leur propre sentiment.
    Continue et sache qu une majorite reconnait et apprecie ton investissememt.

  • Et sur une ville de la taille de Montpellier…

    On retombe toujours sur les mêmes questions et dilemmes…

    Publicité ? Mais risque de devenir tributaire de celui qui a payé… ou à tout le moins perdre peut être à l’occasion son sens critique…. sauf s’il y a multiplicité d’acheteurs… peu probable sur une commune comme Bandol

    Dons? Pourquoi pas… mais sauf généreux donateur, les sommes, sur l’espace géographique visé, ne peuvent qu’être minimes… A une époque je crois Libération (1° version) avait essayé cette voie…

    Association de soutien ? Un peu comme le journal Le Monde….Mais l’association ne doit pas être un moyen de « contrôler » le site et lui faire perdre son indépendance d’information, et de commentaire….

    La seule chose dont nous soyons certains c’est que nous voulons un moyen d’information libre, indépendant, surtout par les temps qui courent où la concentration des moyens traditionnels d’information, et particulièrement la presse écrite, fait que nous n’avons de fait qu’une seule source d’informations locales, pas toujours au fait de la réalité des communes moyennes ou petites, qui ne sert en général que du « people  » traditionnel de la vie locale (ce qui fait vendre le papier). Quant aux autres moyens (radio ou TV, même par internet), ils supposent encore plus d’investissements, quasi impossibles à réaliser sur une commune comme BANDOL (l’occasion de raisonner peut être au niveau de CCSSB… une idée à creuser au passage, ça animerait peut être « la belle endormie » et les féodaux qui veillent sur elle).

  • Bonjour,
    Et pourquoi pas essayer de gagner un peu d’argent avec un blog!
    Et pourquoi pas imaginer un jour avoir une responsabilité dans une commune! Quel mal y aurait-il à le dire et à le faire?
    Je trouve que ceux qui ont la responsabilité de la gestion de commune, qu’elle que soit sa taille, ont une énorme responsabilité.
    Le seul problème c’est qu’ils ne choisissent pas toujours leur collaborateurs, pour des raisons que je ne connais pas, au contraire d’une entreprise.
    C’est là que le bas blesse…

  • @ Christian Viala:
    Si tu as la solution pour gagner un peu d’argent avec un blog local dans une ville comme Bandol, je suis preneur. Mais je ne connais aucun journaliste qui accepte d’être payé 1€ par article (c’est plus ou moins ce à quoi j’ai abouti) en tous cas en France, donc on restera avec des blogueurs locaux et non des journalistes.

    Quant à monter un blog en vue d’une prise de responsabilité dans la gestion communale, il n’y a aucun mal à le faire, je pense même qu’aujourd’hui c’est le B.A. BA.

    Ce qui est agaçant, c’est que bien que j’ai écrit dès le départ qu’il s’agissait d’un blog citoyen sans visée politique, un point de vue d’électeur, on me prête des intentions autres. Il y a des gens qui font ce qu’ils disent et disent ce qu’ils font, et je tiens à rester dans la ligne de ce que j’ai dit que je faisais, et pas à varier en cours de route. Mais c’est vrai que dès qu’on touche au paysage politique, ce genre d’attitude peut sembler incroyable. C’est peut-être là que le bât blesse.

  • fred, il fallait bien en parler un jour du nerf de la guerre « l’argent ». Pourquoi demander à M. Viala, la solution……Lui au moins il n’a pas de souci d’argent, ses affaires sont florissantes sur Bandol……le financement de son blog , il l’assume sans problème contrairement à Toi.
    Quant à la définition de « blog citoyen sans visée politique » inutile de me demander ce que j’en pense, tu connais la réponse.

    J’ai vu que tu faisais de la pub pour le bouquin de Sarrat, tu n’oublies pas tes blogeurs préférés qui te passent de la pommade.

    Muriel ! je suis toujours là, vous êtes rassurée ? vous êtes sans doute une généreuse donatrice, et vous entendez les appels désespérés de notre ami Fred. Il n’a reçu que 570 euros sur deux ans, il faut faire un effort….

    HB

    ——————————
    NDLR : un autre truc qui m’agace, ce sont les approximations qui finissent en bouillie intellectuelle.
    Non Jean SARRAT n’est pas un blogueur.
    C’est un commentateur, un internaute qui participe en réaction, au mieux un contributeur occasionnel lorsqu’il nous soumet des articles. A force de nommer les choses avec des mots dont on casse le sens, on ne comprend plus rien à rien.*
    Christian VIALA est un blogueur (citoyen), le groupe BAROIS tient un blog (politique), l’association VVB a un blog (politique), Frédérique CONNAT-LERAT est une blogueuse (politique), je suis un blogueur (citoyen), mais Jean SARRAT n’est pas un blogueur. C’est un auteur qui a déjà 3 livres à son actif, mais pas un blogueur. Le jour où il tiendra un blog, tu pourras l’appeler blogueur.
    Au passage il ne me passe pas de pommade: c’est suite à une rencontre avec lui et Christian VIALA en 2009 pour me dire les trucs qui ne leur plaisaient pas dans ma façon de gérer mon blog citoyen, que Christian VIALA a monté son propre blog, suivant en cela mes voeux de ne pas être le seul blog local (et avec quelques conseils de ma part) et avec je pense les encouragements de Jean SARRAT qui n’avait pas que de la pommade à me passer.
    Cher Henri, ce n’est pas parce que certains sont constants à verser du vinaigre que les autres sont dans la pommade.
    Et si tu publies un bouquin, fais-le moi savoir: il bénéficiera du même traitement que celui de Jean SARRAT (avec juste une pique ironique à mon troll préféré en prime).

    Et puis pour ce qui est des dons, laisse tomber: de mémoire le dernier remonte à début 2010, et encore une fois c’est normal avec la multiplication des sites locaux.

    * Je rappelle que mon boulot, le vrai, c’est justement de faire connaître le vocabulaire de ces technologies, car pour commencer à les comprendre, il faut déjà se mettre d’accord sur le sens des mots (et parfois il me plairait que ceux qui suivent ce blog avec un peu d’assiduité manifestassent un peu de compréhension des concepts que j’ai expliqué moultes fois.

  • Fred,
    J’ai parcouru avec beaucoup d’intérêt la réponse que tu apportes au fiel de celui que je nommais en Conseil Municipal « L’Aboyeur de service ». Décidément chasser le naturel il revient au galop, sans polémiquer je dirais simplement que si BAROIS n’avait pas eut dans ses rangs,2 ou 3 parasites de cet acabit, les choses auraient été différentes, et c’est dommage que de tels « agités de la casquette » lui fassent encore de l’ombre!

  • Cher Fred, votre blog que nous avons découvert il y a peu est utile aux diverses pensées et expressions. Qui vous dénigre? Mieux vaut se poser des questions quant à Var Matin, financé par la pub des mairies. Les maires sont donc leurs clients. Pas vous. Vous êtes donc libre! Bravo! Ici, les supporters des quatre principaux acteurs politiques de Bandol, Palix, Connat, Barois, Bogi, peuvent se confronter dans le respect. Même avec force. C’est votre valeur ajoutée.

  • @ P. Brun:
    Qui me dénigre? Ceux qui successivement font allusion sur les blogs au fait que Bandolais.fr me servirait (selon eux) par la pub pour mon activité pro ou par les revenus publicitaires… Et puis ceux qui ne l’écrivent pas mais font courir le bruit (qui me revient régulièrement aux oreilles), que ce blog prépare ma candidature personnelle en 2014 (ce qui prouve soit qu’ils ne savent pas lire, soit qu’ils parlent pour décrédibiliser ma participation au débat en niant la position que je revendique depuis le début).

    Dans vos 4 principaux acteurs, vous oubliez deux têtes de listes des dernières municipales (les plus jeunes en 2008) tout à fait capables de se représenter en 2014 (Michel SAUZET qui est un opposant qui se montre beaucoup lors des conseils municipaux, et Christian DELAUD qui a déjà dit qu’il serait d’une liste contre le Maire en 2014 lors d’un récent conseil – et qui auront certainement tiré les leçons de leurs stratégies de 2008).

    Pour le reste de l’état des forces possibles pour 2014, je vous renvoie à cet article:
    http://www.bandolais.fr/2011/05/bandol-a-deja-3-ecuries-pour-2014-au-moins.html
    Car BAROIS (opposant certes actif) a peu de chances pour un come-back, Connat et Bogi malgré leur « divorce » semblent un peu la même chose à cette heure (d’autant que personne ne sait vraiment ce que veut fait et projette Marcel BOGI à cette heure, et qu’il partage son sous-marin sur Internet avec Mme CONNAT-LERAT – ou le lui a prêté). Enfin l’association VVB est clairement devenue un acteur du combat politique et plutôt actif, et il y a d’autres acteurs qu’on ne peut écarter comme vous le faîtes, de la liste des « poids lourds » que vous présentez:
    – FCL est-elle déjà un poids lourd parce que ses troupes ont investi le web?
    – Marcel est-il encore un poids lourd avec le parcours que l’on sait depuis 2000?
    – Barois lourdement défait en 2008 est-il encore un poids lourd pour l’avenir?
    Hormis le maire qui bénéficie de la prime au sortant, bien malin qui peut mesurer l’état des forces en 2011 et prédire ce qu’elles seront en 2014…

  • Fred, tu oses prétendre que ce dernier panorama de la politique bandolaise que tu rappelles à Mr Brun, n’est pas sans arrière pensée.
    Quand tu cites  » Barois lourdement défait en 2008″, c’est pas de ta part une prise de position???
    Quand tu cites Sauzet et Delaud (ton ami très cher) partant pour 2014…….

    Alors va te reposer en vacances, je croyais que tu avais mis ton BLOG en veilleuse, c’est sans doute après ce WE….

    H.B.

  • @ Henri:
    OUI j’ose prétendre.
    Et je constate une fois de plus que les partisans d’un camp souffrent chroniquement de cécité. M’en vais écrire un livre sur « la politique locale pour les nuls ».
    Chapitre 1 : la « lourde défaite » expliquée aux cerveaux affectés par la canicule
    – un maire sortant
    – étiquette d’un puissant parti
    – 1er tour score 30%
    – 2nd tour score qui ne s’améliore pas
    – certains de ses voisins dans la même configuration sont pourtant réélus dès le premier tour (Toulon, Ollioules, etc.).

    Dire les faits n’est pas prendre position. Dire une vision de la vérité sur laquelle la plupart des gens seront d’accord (Barois a subi une lourde défaite en 2008) ne conduit pas à sous-évaluer l’ampleur de la gifle (dont il faudrait qu’un jour tu te demandes dans quelle proportion toi Henri tu as ta part au titre des causes).

    Que Delaud soit devenu un ami ne m’empêche pas de lui dire (publiquement) mes désaccords et le traiter comme un autre politique:
    http://www.bandolais.fr/2010/06/le-poujadisme-des-blogs-citoyens-en-question.html

    Enfin blog en vacances veut dire:
    pas d’articles pendant les vacances (tu en as vu un nouveau qui m’aurait échappé?).
    Commentaires ouverts veut dire:
    …euh, commentaires ouverts… (j’ai pas le droit de répondre à vos commentaires?).

    Je dois à nouveau faire appel aux toubibs qui nous lisent: merci de surveiller notre troll favori. Si la température devait remonter vers un début de canicule, j’ai peur qu’on le perde complètement (sur le plan intellectuel seulement, je sais par bonheur sa constitution solide, génétiquement).

    NDLR: pour ceux qui s’étonnent du ton employé avec Henri, je précise aux nouveaux lecteurs que je me place dans le registre utilisé par Henri pour m’interpeller régulièrement depuis 2008

  • Bien Fred, tu n’es pas en vacances.?….pour que tu réagisses à mon message de 10 h38 aussitot à 12h15, tu es vraiment en veille permanente….

    Je vois que ton Ami Sarrat, t’inspire, quand il qualifie les membres de l’équipe Barois (dont je faisais partie, comme chacun sait ) de « parasites ou d’agités de la casquette.

    Mais Sarrat a sans doute oublié qu’il postulait en 2001 pour faire partie de l’équipe Barois, et qu’il a tout tenté pour faire partie un jour d’une majorité municipale. Je l’ai toujours vu dans l’opposition à Bandol.

    Voilà, mon cher Fred, je mets les points sur les i et çà te gêne beaucoup, car à part mes interpellations, je suis un des seuls a freiner tes envolées.

    H.B.

  • Décidément Monsieur BURILLARD vous vous adressez toujours de la même façon aux gens qui vous ignorent:
    « de la pub pour le bouquin de Sarrat ».. « ton Ami Sarrat »… »Mais Sarrat »..Je ne supporte pas ce dédain qui découle très certainement d’une pathologie découlant d’une solitude névrotique ou d’une conséquence d’excès de coude reposant sur le comptoir.
    Si vous vous ennuyez dans votre trou, trouvez a

  • trouvez autre chose que le plaisir de vous exciter en solitaire, c’est plus de votre âge….

  • Mr Sarrat, j’habite le meme trou que Vous, Bandol et la solitude ne me pèse pas. Je ne m’exite pas en solitaire, la preuve c’est que vous réagissez aussi vite que Lucky luke à mes propos……Il en est de même pour Fred, qui me revoie toujours la balle…..Donc je ne suis pas seul.

  • En fin le message bien reçu Monsieur BURILLARD