Que pourrait faire Bandol Mag?

Un lecteur accuse ce blog de « partir en sucette », parce que je critique Bandol Mag. Pour lui, notre périodique municipal est identique à tous les autres du genre. Il a raison pour la majorité des autres, mais pas pour tous (et je ne suis pas homme à me contenter de la moyenne).

Alors que pourrait faire Bandol Mag selon moi, concrètement, constructivement, sachant que VAR Matin souffre également d’indigence concernant sa rubrique Bandol ?

En plus d’ouvrir (et c’est le minimum) un espace à ses lecteurs, à l’opposition municipale, quelques propositions que je peux faire après juste quelques minutes de réflexion, tout seul dans mon coin (imaginez si on s’y met à plusieurs): …/…

…/…

– une rubrique emploi (gratuite pour tous les employeurs de la commune qui ont des annonces à passer), pour reprendre le souhait de Jean Revolon qui en commentaire annonce qu’il votera (malgré son droit à la retraite tout récent), pour le candidat qui argumentera sa motivation et ses projets pour prendre à bras le corps le problème du chômage qui dans notre commune dépasse largement la moyenne nationale.

affichage municipal : la façade de la Mairie est réservée à un affichage (obligatoire) peu organisé de divers documents. Si cela doit servir l’information des bandolais, une partie au moins ne peut-elle être reprise (éventuellement rerédigée pour la dépouiller des fioritures qui polluent sa lecture) et surtout classée dans Bandol Mag?

– donner un vrai détail d’information sur certaines animations (certaines figurent en effet dans le programme de la ville, mais l’implication municipale est franchement très légère, j’y reviendrai dans un prochain article).

– création de lien social (j’apprécie la vie à Bandol en partie pour la convivialité humaine d’une petite ville): au-delà des articles sur nos célébrités (R. Ricciotti récemment), pourquoi ne pas faire d’interviews de figures locales moins renommées au loin mais tellement connues ici. Du moustachu fromager au vendeur de pralines à bicyclette, en passant par Joseph qui aide partout (du marché quotidien aux baraques à sandwich), à nos facteurs très « couleur locale » ou aux SDF européens qui squattent l’entrée de la Poste sans oublier nombre de nos commerçants, Bandol ne manque pas de figures « pittoresques », qui peuvent devenir autant de carrefours humains de nos rencontres, pour peu qu’on les connaisse un peu mieux. C’est une idée farfelue peut-être, mais je pense que dans une ville de cette dimension, les rapports humains pourraient y gagner.

– etc., cette liste s’étoffant certainement sans souci par un simple « benchmark » (comparatif) avec les pratiques des municipalités les plus avancées dans ce domaine.

D’autre part, Bandol Mag ne peut-il exister dans une forme plus riche et vivante qu’un bimestriel papier? Bandol s’enorgueillit d’être labellisée « ville internet ». Un site web (tel qu’il existe aujourd’hui et de plus en plus riche en contenu d’ailleurs) et une cyberbase nous suffisent-ils?

De nombreuses communes françaises se sont dotées de blogs et autres outils complémentaires. Cela permet de faire vivre toutes ces rubriques de manières très dynamiques, d’avoir une vraie « conversation » avec les habitants, de désamorcer les rumeurs et de répondre réactivement et publiquement aux détracteurs, de prouver la considération que l’on a pour ses administrés et leurs réflexions, de diffuser en vidéo les conseils municipaux réglant au passage le problème de leurs horaires, etc. L’expérience d’autres municipalités prouvent que gérés en bonne intelligence, ces outils apaisent le débat public et ramènent la sérénité entre la Mairie et les habitants qui sont véritablement écoutés et se savent écoutés. Tout cela peut-être fait avec des moyens guère plus importants que ceux de l’équipe communication dont dispose la Mairie. Et s’il faut que la maquette de Bandol Mag soit un peu moins léchée pour que son volume s’étoffe de pages « papier journal » absorbant ces nouvelles rubriques un peu volumineuses, je considère que c’est un mal pour un bien, qui en vaut la peine. D’ailleurs, un papier recyclable/recyclé sera peut-être moins chic, mais je suis sûr que la prochaine équipe mettra en oeuvre cette adaptation aux préoccupations de notre époque, et l’économie comparée au papier actuel permettra peut-être un passage à un rythme plus soutenu (mensuel par exemple).

Mon blog pourrait travailler main dans la main, en complémentarité avec un site municipal aussi intelligemment mené (ou même simplement s’effacer, son utilité devenant questionnable). Aujourd’hui, je m’implique trop (à mon goût) dans bandolais.fr car je sens que mon initiative personnelle répond à une attente de nombreux habitants de la ville, et au final je suis en train de pallier partiellement aux insuffisances de la volonté de communication d’un Maire que j’entends souvent taxé d’autoritarisme (sa déformation professionnelle d’ancien militaire?) et d’isolement décisionnel. Je ne peux pas confirmer personnellement ce travers dont j’entends affublé François Barois, mais a minima, on peut convenir qu’il n’est pas à la pointe de la démocratie locale participative.

Il restera toujours que le style rédactionnel est détestable dans tous les périodiques de collectivités territoriales, et parfois plutôt que les compte-rendus d’animation, au lieu de tant de texte propagandiste, juste quelques photos seraient plus informatives et sympathiques.





16 Commentaires

  • T’impliquer trop dans Bandolais.fr ? « Jamais assez » dirais-je !
    OK. Je sais que ça te prends du temps, mais c’est quelque-chose qui nous manquait!
    Merci Fred!
    Et pour le côté « démocratie participative », même si on sait pour quel camp je me bats, j’espère que, peu importe le gagnant, ce sera une réalité/possibilité à la prochaine mandature.
    @+
    Ju./.

  • Bonsoir Fred
    Très intéressant ton article sur le mag. pour ma part si j’adhère en partie à ton idée, je pense aussi que trop de pages serait peut être lourd à gérer et aussi à lire. C’est à voir. Côté participation, OK ouvert à tous. Mais comme il serait toujours une publication municipale, ton bloc et d’autres qui pour
    raient se créer seraient complémentaires et avec une bonne équipe de rédaction, une synthèse serait surement la solution idéale avec l’avis des élus (majorité et opposition) et aussi l’avis du citoyen qui a envie de participer à la vie de sa commune.
    Serge

  • @ Serge: pour être tout à fait franc, je ne suis pas sûr qu’il faille alourdir à notre époque le contenu de Bandol Mag avec certaines rubriques que je conçois volontiers très (trop) volumineuses. L’outil Internet (par exemple pour l’affichage municipal) s’impose. Je regrette surtout le ton propagandiste de ce genre de revue surtout sans opinion complémentaire, avec un papier chic qui fait plus pour l’image du Maire que pour celle de la commune. Et je crois que le service communication est assez largement doté en effectifs pour gérer les missions que je propose. J’en reparlerai.

  • « Et je crois que le service communication est assez largement doté en effectifs pour gérer les missions que je propose »
    Renseigne toi, avant de croire et de publier ce genre de commentaires^^

  • @Goob : justement non, je ne suis pas journaliste pour pouvoir tout vérifier. C’est justement pour cela que j’ai un espace de discussion public (et sous mon nom, ce que tu ne fais pas), pour être corrigé/complété par ceux qui savent. Cependant j’ai eu l’occasion de me rendre au service communication de la Mairie à mon installation à Bandol 5 ans en arrière, et j’avais été surpris par la taille et le personnel du service. D’autre part je sais aussi qu’il y a un webmaster détaché (que j’ai rencontré dans son bureau à l’office du tourisme). Maintenant si tu as des infos (ou qui que ce soit d’autre) pour nous préciser et les effectifs et les missions du service comm de Bandol, je suis preneur. Et il y a suffisamment de gens qui me lisent aujourd’hui, y compris à la Mairie, pour me sortir de l’erreur et me rembarrer si je me trompe ou suis trop imprécis. J’en fais déjà pas mal pour faire vivre ce blog. Aide-moi toi aussi à l’améliorer si tu le juges utile. Si tu ne peux pas non plus vérifier l’effectif du service comm, ton commentaire est sans objet. Je préfèrerai celui du responsable du service en question avec les données exactes.

  • @fred :
    on va y aller tranquillou mais dans le desordre (comme le quinté tiens):
    A l’instant même, j’annonce aucun chiffre, si ce n’est un moyen d’investigation à la portée de tout le monde qui permet d’avoir l’information en question en 7 à 10 secondes chrono.
    Allez je te donne mon petit secret, vu que je sens que tu commences a perdre patience
    Recette :
    – 1 ligne adsl + 1 pc (ou un mac pour toi, voir un potin ca le fait aussi)
    – 1 telephone portable ( un vieux fixe a cadran fait aussi l’affaire)
    – 1 once de jugeotte (bon ca c’est plus dur)
    http://www.bandol.fr/spip.php?article511 ou un numero de tel : 04 94 29 18 60
    – Demander si on est bien au service comm, demander gentillement (histoire de pas se faire rembarer hein ) combien d’agents y’a til dans ce service.
    bon ca va je le fais sinon je vais bientôt me faire taxer d’usurpateur-de-compte-qui-flood-le-zoli-blog ou on vous laisse plus le droit de vous exprimer sous couvert d’anonymat ( cf : « (et sous mon nom, ce que tu ne fais pas), » )

  • vala :
    1 graphiste
    1 responsable comm
    le webmaster est comment dire …. webmaster
    A ton service hein ^^

  • @Goob : merci pour ces chiffres. Qui me surprennent un poil (je suppose que dans les locaux visités, il y avait donc un autre service présent – animation?)…
    Ne pas oublier quand même Hémisud (ben oui, en 4ème de couverture de Bandol Mag, est marqué que la conception graphique et la réalisation est assurée par l’imprimerie Hémisud): tu vois que même avec des chiffres que tu dis avoir vérifié, le périmètre exact du service Comm et de ses missions ne va pas être si simple à définir…
    D’autre part tu me la joues à l’humour sur ma capacité à passer un coup de fil. Juste pour ton info, il faudrait que je multiplie ce genre de coups de fil dans le cadre de bandolais.fr par tellement de points à certifier que j’en deviendrais pour le coup journaliste à plein temps (je me vois plus en animateur/stimulateur de débat). N’oublie pas que je prépare mes articles à des heures où la plupart des gens dorment (y compris le service Comm) après mon boulot, et que personne d’autre que moi ne gère la conception et réalisation de ce site (à part le bandeau). Regarde juste le nombre de liens que j’insère dans la plupart de mes articles (pour le confort du lecteur à qui je prémâche déjà énormément de choses), et tu te feras une idée du temps que ça peut prendre.
    Je regrette juste que personne à la Mairie où je sais être lu n’ait jugé bon de répondre au lieu de toi ou moi. Mais ça peut constituer une stratégie de m’ignorer pour ne pas apporter de caution publique à mon blog.
    Merci en tous cas de t’être impliqué. De mon côté je réponds encore à quelques mails de lecteurs, j’engloutis un sandwich et je retourne travailler… et tâcherai de finir un nouvel article ce soir.

  • Il vaut mieux que je la joue à l’humour histoire de désamorcer des propos qui peuvent vite monter crescendo, et qui feraient peut etre fuir quelques lecteurs.
    Maintenant je ne critique pas ton investissement dans le blog car je connais trop bien le temps que l’on peut passer sur ce genre de choses…
    Après comme tu dis c’est un boulot a plein temps, peut etre vaut-il mieux sortir des articles avec pas mal d’infos verifiées ( bien qu’on ne puisse le faire a 100% ), mais ca limite ta capacité a en rediger de nouveaux tous les 1 ou 2 jours.
    A faire un choix…

  • @ Goob
    Je pense que le choix à faire est plutôt de ton côté, si les articles ou la qualité de ceux-ci ne te conviennent pas, libre à toi de ne pas fréquenter ce blog. La liberté du blogger se respecte lorsque les règles du Net sont respectées, ce qui est le cas ici.
    Sans rancune et sans animosité.

  • @ Jean-Pierre Chorel : merci de ton soutien à mon blog, mais je crois au ton du dernier commentaire de Goob, que nous mesurons chacun un peu mieux la réalité de l’autre et que le ton sarcastique a disparu (il a failli m’échauffer, mais Goob dit l’avoir fait pour dérider le dialogue). Je maintiens cependant mon reproche de son anonymat qui me rend beaucoup plus chatouilleux (c’est surtout pour ça que l’humour m’échauffait les oreilles). Je l’ai dit et le répète, l’anonymat vous oblige à beaucoup plus de rigueur et de respect pour qu’on accepte que vous gardiez vos masques. Les dérapages publics en toute impunité ne pourraient être tolérés longtemps. Force est de reconnaître que si Goob m’a taquiné de près, il n’a pas dérapé. Fin de l’aparté sur ce sujet, et bonne lecture ou contribution à tous.

  • @jp
    Je fonctionne deja comme ça ^^
    Mais je ne vois pas ou j’ai remis en cause « la liberté » de blogger de Fred et encore mois les fameuses règles du net.
    Peut etre pouvez vous me donner quelques explications supplémentaires, j’ai hâte.
    -sans animosité & presque sans commentaire-
    @fred
    Trop de monde assimile a l’anonymat des personnes mals intentionnées qui flood les blogs pour obtenir une certaine consistence.
    Ca n’est pas mon cas tu as pu le remarquer.
    Si ce statut vous gène autant, faites une modération « à priori » , ou supprimer les posts des anonymes quelqu’ils soient.

  • @ goob
    Je suis étonné que l’on t’ait donné les renseignements évoqués dans ton commentaire du 8 janvier 12 h 15.
    Moi conseiller municipal, d’opposition certes, ai demandé que l’on me communique les effectifs par service (juste pour vérifier tes chiffres qui me paraissent farfelus).
    Je les attends toujours.
    Dis moi goob, tu ne travaillerais pas à la mairie de Bandol des fois et à un poste qui te permettrait d’obtenir ces infos?
    Christian Delaud
    Au fait on se voit au prochain conseil municipal?

  • @ Christian: Goob n’est pas totalement anonyme. Après petite enquête informatique, je peux te confirmer que l’un des deux ordinateurs utilisés par Goob pour ses commentaires est branché sur une ligne d’accès Internet attribuée à la Mairie de Bandol (je n’ai pas poussé la curiosité jusqu’à l’identification du bâtiment exact). Mais le débat entre lui et moi s’est conclu sur le fait que les effectifs ne disent pas tout, puisqu’il y a des sous-traitants. Le budget global et les missions précises paraissent plus intéressants à examiner que le seul nombre d’employés. Et là non plus, la vérité ne sera pas non plus facile à établir. Mais ce n’était pas le point de départ véritable de mon propos bloguesque.

  • @christian :
    On se voit déjà assé comme ça, non ^^
    Petit rappel juridique :
    L’adresse ip est une donnée a caractère personnel….

  • Oops, je sens que je risque la dénonciation pour avoir triché à Colin-Maillard.
    Personnellement, je trouve juste que de la part du concombre masqué, la leçon est un tout petit peu indécente. Je rappelle que si par souci d’ouverture je n’applique pas la règle avec la moindre rigueur (zéro censure à aujourd’hui, hors spam), je demande cependant aux commentateurs de ce blog de le faire sous leur identité… Mais si on pouvait faire autre chose qu’un débat sur les règles dans ce blog et ses commentaires, ça me plairait.
    Au passage je n’ai pas révélé l’IP ici. Les IP de mes visiteurs ne regardent que moi. Pour celles de mes commentateurs, je réserve mon jugement et ferai appel à expert si d’aventure il fallait que je doive m’en faire une opinion ferme. Enfin une IP attribuée à la Mairie, ça donne encore de la marge aux courageux. Et je commence à envisager avec sourire la fin de cette campagne, car je reconnais que quand on se mêle de politique, les comportements des uns et des autres ne sentent pas toujours que le poisson frais.