Quand les autorités ferment les yeux… pour certains.

C’est Julien qui a été le premier à l’évoquer sur le blog, mais ça fait un moment qu’on m’en parle. On m’a aussi adressé des photos, et j’en ai fait moi-même à plusieurs reprises…
Faut dire qu’avec l’apparition des radars dans Bandol, avec certains parents qui s’agacent de voir leurs enfants en scooter contrôlés plusieurs fois par jour, avec une présence policière qui ignore totalement certaines zones, beaucoup de bandolais se sont émus auprès de moi d’un abus caractérisé, qui a lieu (qui plus est) au plus près de l’hôtel de ville, et qui fait contraste.
DSC_4044.JPGEn fait, on pourrait croire que la municipalité a cédé une concession à un automobiliste un peu fortuné (ce n’est pas le seul à en user, mais sa présence répétée a fini par être repérée, et par choquer). Ou alors, croire que cette personne est tellement sûre de son impunité, qu’elle s’est approprié en toute tranquillité un morceau du domaine public, et c’est le plus fort, en totale infraction avec la loi (le marquage au sol pour être précis).
Depuis des semaines, je collectionne les photos de cette voiture (qui n’est pas immatriculée dans le Var), stationnant de longues heures d’affilée sur le zébra qui est juste sous les fenêtres du Maire.
Vous pouvez continuer à m’adresser vos photos, mais il serait surtout souhaitable que cette insulte permanente à l’égalité des citoyens prenne fin: si l’une de nos polices pouvait de temps à autre rappeler à ce fanfaron qu’il est soumis aux mêmes lois que nous, en pensant à déposer un PV sous son essuie-glace, puis en lui envoyant la fourrière si récidive, nous aurions un (tout petit) peu moins l’impression de vivre dans une société qui privilégie systématiquement les uns et tapent toujours sur les autres. Encore plus simple, s’il me lit, le conducteur qui est sûr de ne jamais être verbalisé (pour une raison que j’ignore) pourrait avoir l’intelligence de mettre un terme à son comportement qui manifeste son mépris pour ce(ux) qui l’entoure. Sinon il peut aussi aller au bout de sa démarche en ajoutant une affichette sur sa voiture avec un message clair du type « la loi c’est moi et je vous emmerde« . Au moins ça sera honnête en un sens.
Je publie dans la suite de l’article quelques extraits de l’étonnante collection de clichés qui ont été faits de cette voiture sur cette « place », et qui témoignent d’un ras-le-bol collectif, en particulier concernant les passe-droits.


DSC00151.JPG
DSC_4043.JPG
RWB du 21avril09 23H50.jpg
DSC00150.JPG
DSC_4045.JPG
DSC_4048.JPG.





29 Commentaires

  • […] son comportement d’élu. Sur le point précis de la cocarde, je l’ai fait d’abord en évoquant le problème dans sa généralité, à plusieurs reprises. Resté sourd, je l’ai interpellé publiquement. S’il reste […]

  • Jacques KAUFFMANN

    Mouais.
    Autant l’abus de droit est ici manifeste, flagrant et effectivement criticable, autant exposer ce seul cas à la vindicte publique me gène un petit peu.
    Et puisque cela est fait, autant y aller cash et dire carrément qui est le propriétaire de cet engin, pour que l’on comprenne d’où provient son passe droit. D’autant que tu rappelles que ce véhicule n’est pas immatriculé dans le Var.
    Pour ma part, le débat porte plus sur l’inaction de la police municipale, parfois prompte comme tu le rappelles, à en rajouter, que sur le fait qu’il y a des gens qui ne respectent pas la loi ou tout simplement les autres.
    C’est d’abord l’injustice qui crée le désordre, non ?
    Jacques

  • Frédéric METEY (bandolais.fr)

    @ Jacques: c’est bien le sentiment d’injustice qui est le fond du problème. Et ce cas exemplaire, par son caractère répétitif en un point tout à fait remarquable de la cité.
    Je ne suis pas pour le lynchage (donc je n’ai aucune raison de révéler l’identité du propriétaire, que je n’ai même pas cherché et dont je me fous), mais je crois aux vertus de l’exemplarité: et là aucun doute, j’ai une illustration anodine (vulgaire comportement incivil d’un automobiliste) d’un traitement injuste entre les citoyens, mais exemplaire. Pourquoi? Parce que ce cas est devenu tellement évident, que nombreux sont les bandolais qui m’en ont parlé ou fourni la preuve. Un peu comme un nez au milieu de la figure, et à un endroit que les polices ne peuvent ignorer.
    Je n’expose pas ce seul cas puisque j’ai un album photo des incivilités en colonne de gauche. Je lui ai juste donné le relief à la hauteur du ressenti d’injustice qu’en ont nos concitoyens.
    Et pour situer le débat où tu le souhaites, le titre de l’article met bien en cause la passivité des représentants de l’autorité publique.

  • Jacques KAUFFMANN

    Mais Fred, je sais bien que tu ne fais pas l’apologie du lynchage…
    La question n’était pas de donner en pature le nom du bonhomme, dont je me contrefous comme toi, mais de connaître le mécanisme qui lui permet d’agir de la sorte.
    Puisqu’il est évidement clair pour tout le monde qu’il bénéficie d’une tolérance particulière.
    C’est une chose de dénoncer les « incivilités banales », c’est à dire les mauvais comportements des uns et des autres, qui peuvent être chacun de nous simplement parce que nous n’avons pas forcément conscience, au moment où nous le faisons, de la gêne que nous pouvons occasionner. Tu fais là de la pédagogie sans stigmatiser.
    C’est un autre sujet ici. La voiture noire est effectivement repérable, et cet abus est suffisamment systématique pour que le problème de la protection de son auteur se pose clairement.
    Le mépris de la loi ne dure que si la sanction reste hypothétique. Deux PV, et la voiture noire ira quelques métres plus loin, au parking central….
    C’est donc bien cela, la question. Que fait le propriétaire de la voiture noire pour être tellement certain de son impunité ?
    Et comment l’ensemble des policiers municipaux et les quelques policiers et gendarmes qui interviennent sur la commune savent qu’ils ne faut pas verbaliser cette voiture ? Et pourquoi, si cela se passe comme cela, se conforment t’ils à cette instruction ?
    Jacques

  • @ Jacques: une façon toute simple d’informer les forces de l’ordre qu’il ne faudrait pas toucher à ce véhicule, serait qu’il soit équipé derrière le pare-brise d’une cocarde de la République, par exemple.
    Je n’ai pas vérifié si cette voiture en était pourvue, mais alors on retomberait sur l’autre thème, celui de l’exemplarité. Car il s’agit bien d’un zébra au sol, pas d’un emplacement réservé…
    Bref, on ne sort pas de ces 2 logiques, injustice et exemplarité. Et tous ceux qui auront un tout petit peu fouillé mon profil sur Internet savent déjà que ma citation favorite vient de Montesquieu:
    « une injustice faite à un seul est une menace faite à tous »…
    Et je rate rarement une occasion de la sortir.
    😉

  • Ne mettons pas en cause uniquement la police municipale , la police nationale se gare tous les jours devant le débarcadère pour l’ile de Bendor , sans compter les patrouilles qu’elle effectue
    Par ailleur le fait d’avoir une cocarde tricolore ne vous met pas à l’abri d’une infraction au code de la route
    Au titre des incivilités , avenue du 11 Novembre voitures sur le trottoir devant la Société générale et à coté de la boulangerie en face de la poste

  • @Jean-Charles: j’ai toujours mis le pluriel à « polices » et autorités dans ce dossier.
    Et je serai curieux de voir quel fonctionnaire de police mettra un PV de stationnement à un véhicule avec cocarde… Mais on s’éloigne du sujet.

  • Concernant le port de la cocarde tricolore, je me suis toujours opposé à son exposition sur pare brise de voitures personnelles comme le pratiquaient certain(es)(s)élus de l’ancienne équipe. Je ne citerai pas de nom pour ne pas non plus ridiculiser ceux qui dans l’équipe actuelle arborent avec fierté (et arrogance!)ce signe distinctif qui fait l’objet d’un texte de loi précisant son port et son exposition. Pour confirmer ce que je souligne je reprends texto, une intervention à l’Assemblée Nationale, de Mme Michèle Alliot-Marie, ministre de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales, interpellée sur le sujet.
     » – Le décret de 1989 a fait l’objet d’un large consensus et la liste des personnes autorisées à utiliser la cocarde tricolore a été fixée sur la base d’un accord. Le maire a les moyens de se faire reconnaître : la carte d’identité à barrement tricolore lui permet de justifier de sa qualité, notamment quand il agit en tant qu’officier de police judiciaire.
    Maire pendant huit ans, et encore première adjointe, députée pendant vingt ans, jamais je n’ai utilisé de cocarde tricolore. Dans ma commune, et même dans les communes voisines, je n’ai jamais vu de policiers, de gendarmes ou de pompiers qui ne connaissaient pas la tête du maire ! Cela peut peut-être arriver dans les très grandes villes, mais je ne vois pas ce qu’apporterait la cocarde: son utilisation pourrait donner le sentiment que certains veulent des privilèges pour échapper à certaines règles… Je n’ai pas l’intention de changer le décret. La carte d’identité des maires est suffisante. »
    Mesdames et Messieurs les concernés par cette mise au point, avez-vous saisi le sens profond de chaque mot de cette réponse ?…qui souligne que les Adjoints (du premier au dernier),les Conseillers Municipaux (du premier au dernier), doivent tous se conduire comme le Premier Magistrat de la Ville:
    Ne pas exhiber de cocarde tricolore sur son pare brise…

  • Frédéric METEY (bandolais.fr)

    @ Jean SARRAT: le port de la cocarde sur les véhicules d’adjoints (et même du Maire) n’est pas ridicule. C’est un délit.
    Wikipédia explique clairement le décret auquel tu te réfères:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Cocarde_tricolore

  • @Fred
    Je ne voulais pas l’exprimer ainsi, mais je suis heureux que ta mise au point nous engage à tous vers une réflexion profonde sur les abus de ceux, qui un jour, avec beaucoup d’humilité, viennent frapper à la porte de l’électeur avec des promesses aussitôt remplacées avec précipitation par la quête aux privilèges. Observons simplement ce qui se passe à l’occasion d’une manifestation « publique » suivie d’un apéritif « citoyen »!!!Riche d’enseignement quand on observe le rassemblement discret mais à l’écart du sollicité pour 6 ans!!

  • Jacques KAUFFMANN

    Je relis tout cela avec un peu de recul, et je ne suis pas au fait des petites histoires bandolaises. Ce qui ne veut pas dire que je ne m’y intéresse pas…
    La tournure des messages devient particulière, insistant sur les passes droits des élus.
    C’est un peu pour cela que je proposais, au début d’aller plus loin. Si c’est la voiture d’un élu qui stationne là, il faut le dire clairement.
    Sinon, cela entraîne une suspicion qui serait illégitime si la voiture était, par exemple, celle d’un des bistrots situés juste en face.
    Jacques

  • bonjour,
    Quel pauvre pays qu’est la france avec ses délateurs et ses balances, heureusement que ne nous ne sommes pas en temps de guerre…
    Je ne relève que jalousie et hypocrisie, l’âme propre aux bandolais frustrés.

  • @ Jacques et Jean (et lilas martin):
    je ne sais pas à qui sont les voitures. Celle de l’article étant immatriculée hors du Var n’est probablement pas celle d’un élu, mais je n’en sais rien.
    En revanche, une citroën noire souvent garée sur les places devant la Mairie arbore une cocarde. Si elle n’appartient ni au préfét, ni au député Vialatte (ou un autre représentant de la Nation), alors oui, comme le dit Jean SARRAT, certains élus municipaux commettent ou ont commis un délit en apposant ce symbole derrière leur pare-brise.
    Le Maire m’a reproché un jour de tenir ce blog trop critique uniquement pour « exister »… Je crains qu’il ait projetté sur moi des fantasmes qui ne concernent que certains élus en mal de notoriété ou de respectabilité. Cette course aux petits-privilèges fait partie des reproches que font les citoyens aux politiques, souvent pressés de bénéficier de leur statut, avant de penser que leur (lourde) charge est d’abord de servir, ce qui pourrait les grandir à nos yeux. Ce n’est pas l’écharpe ou la médaille qui font la grandeur des hommes.
    Et il me semble, cher lilas martin, que nous sommes encore dans le sujet de l’exemplarité.

  • Jacques KAUFFMANN

    @ Lilas
    Bien sur, tu as raison.
    Bien sur, chacun doit pouvoir faire ce qu’il veut dans son coin, sans se préoccuper de la gène qu’il peut causer aux autres.
    Et bien sur, chacun doit laisser faire.
    Et encore bien sur, celui qui regrette ces comportements n’est qu’un jaloux médiocre.
    T’as tout à fait raison.
    L’étape suivante, c’est la loi du plus fort. Nous sommes deux à vouloir la même chose, alors je te tape dessus jusqu’à ce que tu abandonnes l’idée. C’est agréable, comme mode de vie…
    Mais je vois quand même les choses autrement.
    Encore une fois, je me contrefous de savoir qui est le proprio de cette voiture.
    Ce qui m’intéresse, c’est pourquoi il peut faire comme cela un bras d’honneur répété. Ce n’est pas son nom qui m’importe, mais le « comment ».
    Cela dit, je ne pense pas que ce gars n’ait vraiment envie de vivre caché. Cela ne se passe pas dans un lieu privé, mais en pleine rue, à la vue de tous. Alors parler de délation me semble clairement excessif.
    D’autant que le propriétaire de cette voiture ne peut qu’avoir pleine conscience de l’illégalité de son geste.
    Enfin, puisque tu parles d’hypocrisie, allons aussi au fond des choses.
    Soit le zebra sert à quelque chose, et il doit être respecté. Soit il ne sert à rien, et il doit être amménagé en place de parking publique.
    Mais ce droit de le décider n’appartient qu’aux élus en tant que corps constitué. Il n’appartient pas à chacun de nous de choisir quelle interdiction serait légitime et donc respectable ou ne le serait pas.
    Jacques

  • Pour ma part, je pense surtout que la jalousie fait vraiment parler les idiots, d’autant plus que je vois pas ce que ca vous ferait de plus pour vous si cette voiture n’était plus en stationnement à cet endroit, et que vous avez vraiment rien de plus excitant dans vos « petites vies » pour perdre autant de temps à prendre ce genre de photos et écrire ces commentaires…Et tous ca pour un stationnement…C’est quand même pathétique…En même temps j’estime qu’il y a beaucoup plus grave dans la vie, comme les guerres, la famine et la maladie, qu’une simple AUDI R8 et qu’il serait plus judicieux d’utiliser votre énergie et votre temps libre pour militer en faveur de causes plus importantes…

  • @ Salomé:
    l’éducation est une cause importante. Pour moi elle est fondamentale. Et c’est à ça que ce blog travaille pour une bonne part.

  • A vrai dire je ne vois pas le rapport avec l’éducation dans ce cas la. Et personnellement, je pense qu’il y a des fondamentaux beaucoup plus importants dans la vie…Et même si c’est parfois injuste, il faut cesser de jalouser son prochain.
    Par ailleurs, je trouve que vous avez légèrement dépassé les bornes et ca devient même une atteinte à la vie privée en publiant toutes ces photos et qu’il est peut être temps de cesser tous ces commentaires sans fondements….

  • Jacques KAUFFMANN

    @ Salomé,
    Mais où as tu vus de la jalousie dans les messages postés ? Qu’il s’agisse d’une Audi ou d’une Lada importe peu dans cette histoire…
    As tu pris la peine de lire ?
    Jacques

  • C’est drôle comme on arrive à tout confondre: jalousie avec esprit de justice- délation avec franchise…et arriver sur une telle l’expression : Bandolais frustrés. Mais rassurons nous braves gens, nous sommes de plus en plus nombreux sur ce blog.

  • @ Salomé:
    l’éducation est le meilleur moyen d’améliorer l’humanité, notamment en acceptant de vivre intelligemment en société. Pas en méprisant les autres.
    l’éducation, c’est encore de signer ses propos sur un blog: Salomé c’est un peu court, et comme je m’y attendais, l’adresse email utilisée par « lilas martin » n’est pas fonctionnelle.
    Quant à l’atteinte à la vie privée, moi qui masque les plaques d’immatriculation, qui floutent les visages, et évite les photos des enfants, franchement, me le reprocher, c’est pas sérieux.
    Pourquoi ne pas assumer vos propos, et avec des arguments qui collent à notre débat?

  • Lilas martin, vous a laissé une adresse mail fonctionnelle, vivrelibreabandol@gmail.fr, pour une pointure de l’informatique vous n’aviez pas besoin de moi normalement mais le service est rendu.

  • @ Lilas:
    à la bonne heure, mais je tiens à votre disposition le message d’erreur que j’ai reçu en retour… Je vous félicitais notamment pour la poésie de cette adresse que j’aime beaucoup…
    Lilas Martin n’est donc pas anonyme et c’est très bien.
    Retour au débat. Mais sereinement. S’il continue à se tendre de trop, je clôturerai les commentaires avant d’arriver au point Godwin que Lilas Martin a failli franchir (une référence à la collaboration n’est pas une référence au nazisme, mais pas loin).
    Pour ceux qui ne sont pas des pointures d’internet, petit rappel de ce qu’est le point Godwin:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Godwin

  • Mais vous avez vraiment rien d’autre à faire tous les trois. Au lieu de vérifier l’identité des personnes pourquoi ne pas aller franchement devant l’hôtel de police et dire tout simplement en personne à Monsieur LE MAIRE ce que vous pensez réellement de cet injustice, et par la même occasion allez voir le propriétaire du véhicule qui est certainement à proximité et dites lui qu’il fait preuve d’un manque d’éducation.Et puis même si vous avez masqué les plaques d’immatriculation, il me semble qu’il n’y a pas 50 AUDI R8 sur BANDOL… Quand à Lilas elle aurait du rajouter « bandolais frustrés et aigris » car il faut vraiment avoir une trite vie pour avoir comme seule occupation de dénigrer son prochain par simple jalaousie. Sur ce je n’ai plus l’intention de répondre à ces commentaires qui n’ont vraiment aucun sens pour moi.
    Au fait qui sera votre prochaine victime ??? le piéton qui va traverser en dehors du passage piéton ou bien le chien de la voisine qui va faire ses besoins sur votre palier de porte ??? Attention sortez couverts pensez à prendre vos appareils photos on ne sait jamais…

  • muriel anguenot-harroué

    cool , cool ! restons zen !
    au fait , il est toujours sur  » ses  » zébras le véhicule ?
    sous son pare brise , y a t il réellement une carte tricolore , un caducé( anus horribilis …) , les deux peut etre ( re ….) , ou bien une affichette  » en panne  » ou  » a vendre  » ….?
    sur le pare brise , toujours pas de prune ?
    bref , la situation a peut etre évolué , et le ( la ) propriétaire de la voiture ….aussi !

  • Merci Muriel pour ce mot de la fin. Je pense en effet qu’on a épuisé temporairement le sujet. Je le clos donc et ceux qui veulent le rouvrir peuvent toujours me proposer un sujet d’article (ou m’envoyer un mail expliquant pourquoi il faut le rouvrir).
    Je rappelle juste qu’envoyer un mail n’est pas une vérification d’identité, et qu’en tant que « propriétaire » de ce blog, ma responsabilité peut-être recherchée, en tant qu’éditeur ou hébergeur. Quand des lignes jaunes sont abordées (point godwin), je me préoccupe de savoir si j’ai vraiment un interlocuteur au bout du mail… Point.
    Fermeture de cette zone de commentaires, en espérant que je puisse clôturer ma journée administrative qui a pris un sérieux retard avec ces échanges, intéressants au demeurant. Bonne journée à tous.

  • Toutes mes excuses cher élu…

    Eh oui, visiblement il s’agissait de la voiture d’un élu, condamné à stationner sur un zébra…/…

  • Question d’une nouvelle lectrice

  • C’est pas comme ça que je voyais la « nouvelle » cale…

    Souvenez-vous, j’ai déjà évoqué les problèmes de la cale de mise à l’eau de Bandol. Principal problème selon moi, c’est que le parking réservé aux remorques des bateaux était constamment envahi par des voitures sans attelage qui n’ont rien à y faire. E…

  • A force de jouer au plus malin…

    …/… Ce qui m’inquiète, c’est plutôt que déjà avant qu’on en débatte publiquement, énervés par le manège, certains avaient décidé d’essayer de se garer sur le même fameux zébra (rappel: ce n’est pas une place de stationnement), pour voir ce qui se p…