Quand bandolais.fr ne dit pas autre chose que le gouvernement

Voilà un article qui concerne précisément d’abord les élus et ceux que la gestion communale passionne.
NKM.jpgJe voudrais juste signaler la dixième édition nationale des « Assises TIC » à Marseille la semaine prochaine.
Si on regarde le programme de ces deux journées largement destinées aux institutions publiques de toutes échelles, on se dit que les avancées « extravagantes » que je « réclame » dans le domaine de l’information, la communication et la transparence de la gestion publique ne sont pas le fruit de mon imagination: c’est l’axe qui s’impose dans nos démocraties.
Pas sûr que la ville de Bandol y participe ou soit représentée, mais regardons qui organise et parrainne la manifestation:
– région PACA en partenaire principal
logo_budget.gif – haut patronnage du Ministère du budget
le Secrétariat d’Etat chargé de la Prospective et du Développement de l’économie numérique, auprès du Premier ministre
– le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche
– la DATAR
– Caisse des dépôts, etc.
Visiblement, au niveau national, les cercles du pouvoir ont déjà pris la …/…


…/… mesure des évolutions qui doivent se faire pour coller à l’évolution de la société. Et je suis heureux de retrouver quelques-uns des sujets que je pousse régulièrement en avant dans le débat via ce blog. Exemples avec quelques extraits des thèmes de ces journées:
– Le numérique, facteur de cohésion pour les collectivités
– Les proximobiles: services aux citoyens sur téléphones mobiles
– Améliorer la gestion des informations et des documents dématérialisés, un défi incontournable pour les collectivités de toutes tailles
– Services aux citoyens sur téléphone mobile, le rôle des acteurs publics?
PACA.gif– Espaces publics numériques et élus
– Libération des données publiques
et j’en passe…
On peut attendre que tout le pays soit en marche. Ou bien comprendre que c’est aussi un facteur d’image (pour une ville qui vit de son rayonnement et de sa notoriété), et décider d’être dans les villes en pointe (avec une double problématique de communication: vers les résidents, et vers les visiteurs).
Peut-être qu’en se penchant sur ces assises, les politiques bandolais et leurs amis qui me perçoivent comme un blogueur à vocation de trublion changeront d’avis: ils pourront envisager que mes avis (sur ces questions) sont aussi ceux d’un professionnel dont les lectures sont finalement plutôt saines. Visiblement en haut lieu, on doit lire à peu près les mêmes choses que moi, et avec les mêmes conclusions. J’espère donc logiquement que cette culture se diffuse à l’échelon local. Ces assises nationales sont une opportunité.
Frédéric METEY
www.bandolais.fr
.