Présentation du P.L.U. de Bandol

Par souci de cohérence et pour ne pas multiplier les articles (et donc des zones multiples où commenter), je republie cet article en date d’aujourd’hui en ayant intégré les différents comptes-rendus qui m’ont été transmis en zone de commentaires (qui attend vos réactions).

Seb avait commencé, j’ai ajouté les envois de Nathalie puis Philippe. Bonne lecture.

Texte original publié le 31/03 à 17H55:

Mes journées n’ayant que 24H, et mes nuits étant passablement occupées cette semaine, je dois sacrifier la présentation du Plan Local d’Urbanisme au profit de mon travail : je n’assisterai pas à la réunion publique par la Mairie de Bandol à 18H.

Je compte donc sur ceux d’entre vous qui y assisteront pour poster des commentaires ci-dessous ou pourquoi pas me faire parvenir un compte-rendu (intellectuellement honnête et orienté vers le bien public bandolais), même bref, pour publication ultérieure. Merci d’avance.

F.M. – www.bandolais.fr





16 Commentaires

  • Dur de faire un vrai compte rendu…

    Le résumé est la phrase d’introduction du maire, on le présente la que les grandes lignes rien n’est figé et le découpage des zones réservées pour les projets ne sont pas décidé officiellement.

    Donc rapidement après avoir vu qu’il n’y avait pas d’infos nouvelles les discussions sont parties sur la construction des immeubles ( et par abus de langage des HLM…)

    Bref l’affaire est loin d’être bouclée…

  • Hier soir, à la présentation du PLU dans le cadre du PADD (projet de Développement Durable), on parlé du PLU, du SCOT, de EBC, de norme HQE, PPR, du COS, du POS, de barreaux de liaison , de PLU opposable, de pérennisation avec mises aux normes des structures d’accueil, des logements R+2 en zones pavillonnaires, de critères de renouvellement du centre-cœur, de sécurisation des voies… un régal …

    Après présentation du PADD et diaporama des panneaux exposé dans l’entrée, le maire a pris la parole pour ouvrir le débat ! Le public a essayé de parler la même langue technique avec plus ou moins de bonheur, pour exprimer ses inquiétudes mais ça n’a fait que renforcer l’impression d’un dialogue biaisé. Des vraies gens, avec de vraies questions, de vraies inquiétudes sur leur maison, leur rue, la vue qu’ils ont tous les matins en sortant de chez eux et qu’ils ont peur de perdre, la valeur de leur patrimoine qu’ils ne veulent pas voir saccagé par des entrepreneurs sans scrupules.

    Il a beaucoup été question des futurs logements sociaux prévus et de la hausse du COS (coeff d’occupation du sol) de 0,5 à O,9 avec une intervention houleuse du public, « Pas de logements qui défigurent la ville et qui sont même pas pour les Bandolais ». Le maire s’en défend en disant n’avoir réalisé que 15 logements sociaux depuis 3 ans pour l’instant, et qu’il reste de toutes façon ouvert à la discussion à travers les comités de quartier, tout ceci n’est qu’un projet.

    Le chemin de Roumpinas qui ne sera pas réouvert à la circulation (sauf accés sécurité), la Caravelle qui devrait passer totalement en Espace Boisé Classé, l’idée lancée d’une éventuelle sortie par le nord des quartiers de l’Escourche pour désengorger une voie unique de circulation, les projets d’aménagements de voies existantes avec leur mise au norme (comprendre élargissement des routes) ont été parmi les sujets abordés par les intervenants.

    La mairie pourra se vanter d’avoir communiqué, mais d’une manière obscure et ultra technique, à un public fébrile qui demandait à être rassuré. Ce que le maire comprenait, interrompant volontiers ses urbanistes pour calmer le jeu et réitérant son invitation à une étude commune de ce qui ne sont que des projets de projets.

    Au terme de ce débat, qui n’en était pas un (parce que dans un débat il faut parler la même langue et de la même chose) il ressort que les augmentations du COS demeureront telles quelles ( même si le maire s’est engagé à une diminution du COS pour le quartier de l’Escourche), que de nouveaux logements sociaux « cage à lapins » verront le jour dans un programme mixte, qu’il y aura probablement un rond point pour sécuriser l’accès de Poutiers et des Hauts de Belle-vue. Pas un mot sur le projet d’aménagement du port , ou alors je l’ai loupé…

  • Philippe MOULIN

    Ce soir, il nous a été présenté un dossier, dont le document principal est truffé d’erreurs.

    En effet, compte tenu des réactions souvent vives d’un grand nombre d’administré(e)s,la plupart de l’étude qui nous a été présentée, sera remaniée.

    M le Maire s’y est engagé devant nous tous.
    Toutes les personnes pésentes ont pris note qu’à ce jour, il n’y avait aucune décision « actée » donc aucune signature engageant la municipalité sur une quelcomque modification du PLU, ni aucun engagement envers le moindre promoteur.

    En effet M le Maire, a reconnu, Dieu merci, ainsi que la représentante du cabinet chargée de cette étude, que (par exemple) les nouvelles voies tracées entre la rue Balzac et le BD de la Périère (entre autre) était en fait, une regrettable méprise.

    Gageons que dans son combat pour la maitrise des dépenses publiques (qui était l’axe central de sa profession de foi électorale), M le Maire saura tirer les conclusions qui s »imposent à l’égard d’un cabinet qui présente à ses administré(e)s une étude erronée.

    Les Bandolaises et les Bandolais, je le crois, vont suivre dans le moindre détail chaque étape de cet important enjeu pour le futur de notre commune.

    A ce titre, certains seraient assez favorable à la création d’Associations de défense des quartiers, dans la mesure où la plupart des anciens délégué(e)s de quartier ont été débarqué(e)s fin 2010 (je parle en connaissance de cause).

    Merci d’être attentives et attentifs, et de partager toutes les informations concernant ce sujet sur tous les blogs.

  • Christian Viala

    Bonjour,
    Cela fait maintenant deux fois que j’assiste au début d’une réunion organisée par la Mairie pour nous présenter un projet qui n’a rien de définitif et qui attend nos remarques pour évoluer.
    Le Quai De Gaulle et le PLU.
    Je me demande comment les bandolais et bandolaises vont pouvoir s’exprimer et comment leur remarques vont pouvoir être prises en compte.

  • Claude SEUX-BOS

    Il a été également beaucoup question d’un futur immeuble à l’angle des rues Pasteur et Laennec avec une augmentation du COS à 0.9. On m’a affirmé qu’un pancarte du constructeur était déjà en place. Vérification sur place, il n’y a pas de panneau, par contre il y a 2 feuillets de la Mairie annonçant une modification du PLU avec enquête publique à compter de la semaine prochaine.

  • muriel Anguenot

    beaucoup d’inquietudes dans l’assemblée , beaucoup de paroles rassurantes en tribune , et …. des engagements publics .
    que nous avons actés .
    bien sur la vigilance sera indispensable , bien que le travail sur ce futur PLU soit du domaine réservé de quelques uns et que je me demande bien comment nous pouvons l’exercer vu le secret qui l’entoure .
    les  » politiques  » ont arrondis les angles tres aigus de la communication du service de l’urbanisme et la représentante du bureau d’études a reconnu des erreurs grossiéres ;
    un conseil : lorsqu’on se base sur des vue aériennes pour appréhender un territoire , il serai bon d’en faire a minima une corrélation avec un plan cadastral , et dans l’absolu de se rendre sur le terrain .
    ça éviterai bien des erreurs .
    étant moi meme membre de la commisson des Sites et des Paysage dans un autre departement , je vois deja des erreurs qui seront pointées du doigt si ce document évoluait dans le sens que j’ai appréhendé . et , a ma connaissance , le prefet suit toujours l’avis de cette commission . ce serai beaucoup d’argent dépensé pour aboutir a un refus .
    la démarche d’élaboration d’un PLU est différente de celle d’un POS ;
    le politique et le législateur ont souhaités que la population soit partie prenante de cette demarche , qui doit etre transparente et compréhensible pour tous .
    attention de ne pas trop s’en eloigner ….

  • Hier au soir ,à l’issue de la réunion à propos du PLU, j’évoquais l’importance de réveiller

    les quartiers à travers la création d’associations pour défendre et sauvegarder les intérèts

    des résidentes et résidents, concerné(e)s par les projets opaques et contradictoires du

    PLU en cours d’élaboration.

    Plusieurs appels reçus, ce jour même vont dans ce sens,car les comités de quartiers

    officiels sont inexistants aujourd’hui, à tel enseigne que je reçois ce jour un courrier qui

    me demande en  » qualité de délégué de quartier de la ville de Bandol » fonction que

    je n’occupe plus depuis le 27 décembre 2010, d’être le relais pour communiquer la venue

    d’une troupe de théâtre Belge ( véridique) Salle Marcel Pagnol mi-avril 2011 !!!

    Depuis que M MOUROU ne coordonne plus les comités de quartier, son successeur

    dont j’ai déjà oublié le Nom, brille par son absence.

    Par respect le plus élémentaire , le minimum requis eut été de communiquer à la

    population, les coordonnées des nouvelles personnes,en charge des comités de quartier

    D’autant qu’il y a peu, la ville se serait attaché les services d’un proféssionnel de la

    communication , qui plus est bénévole, selon certaines rumeurs !

    C’est vrai qu’en ce domaine, les méthodes du succésseur de M MOUROU en manque

    cruellement.

    Je conclurai sur une note d’espoir car ,pour remédier aux érreurs de « casting », il y a à

    Bandol, des gens motivés et compétents prèts à examiner en profrondeur tout dossier qui

    semblera suspect, afin de permettre aux Administré(e)s de garder la main sur la légitimité

    de leur choix de 2008.

  • Claude SEUX-BOS

    Je confirme le 16 avril pour la troupe certe belge, mais au demeurant très talentueuse. Elle a déjà ravi nombre de bandolais l’an dernier.

    http://www.83bandol.com/agenda-bandol

    En ce qui concerne les comités de quartiers, ceux-ci doivent être une émanation des quartiers et non des proches de la majorité municipale (ceci est valable pour toutes les villes)

  • philippe MOULIN

    La troupe Théâtrale est certainement très talentueuse,

    En revanche, je la plains de tout coeur, qu’on l’oriente pour promouvoir son spectacle

    vers une structure en ruine.

    Car le côté Belge de l’histoire se rapporte, vous l’aurez je l’espère compris

    au « Management  » des comités de quartier, qui vont à la dérive.

    Pour information,celles et ceux qui ont été débarqué(e)s, l’ont été par ce qu’elles ou ils

    l’ouvraient..un peu trop sur des sujets un peu trop…

  • philippe MOULIN

    La troupe Théâtrale est certainement très talentueuse,

    En revanche, je la plains de tout coeur, qu’on l’oriente pour promouvoir son spectacle

    vers une structure en ruine.

    Car le côté Belge de l’histoire se rapporte, vous l’aurez je l’espère compris

    au « Management  » des comités de quartier, qui vont à la dérive.

    Pour information,celles et ceux qui ont été débarqué(e)s, l’ont été par ce qu’elles ou ils

    l’ouvraient..un peu trop sur des sujets un peu trop…

  • comment peut on présenter un projet qui est au départ truffé d’erreurs

    à ce niveau c’est plus que de l’incompétence

    question: combien de temps et d’argent a t’il fallu pour sortir un tel chef d’oeuvre
    quelle suite sera donnée ?

    Théorème du pistonné : « Tout protégé de la Direction plongé dans une entreprise subit une poussée de bas en haut au moins égale au volume d’incompétence déplacé. »
    [Bruno Masure]

  • NDRL : commentaire censuré (pas de nom, adresse email avec fautes).
    Un appel anonyme à manifester, pour des motifs d’une imprécision rare, n’est ni plus ni moins qu’un tract suspect.
    Et ce blog n’est pas fait pour ça.

  • Etre mécontent suite à la présentation faite jeudi soir… on peut le comprendre… De grandes lignes , de grandes imprécisions… et donc de multiples inquiétudes puisque le flou et le vague permettent toutes les suppositions possibles… et donc la méfiance voire l’hostilité.

    Mais là je trouve que certains « contestataires » mettent la charrue avant les boeufs…
    Comment contester efficacement ce qui n’est pas encore formalisé? Nous n’avons que de grandes lignes qui ne permettent pas de dire (en dehors de grands mots) ce que l’on veut et ne veut pas CONCRETEMENT.
    Personne ne souhaite de barre d’immeuble à BANDOL… mais qui a parlé de la construction de telles barres… ou alors mentionnez les permis déposés.
    De même pour les voies, et ce sans reprendre l’histoire de la bourde qui s’est révélée lors du débat.

    Alors s’organiser pour pouvoir ensuite discuter efficacement, cent fois OUI… mais aller s’agiter pour « brasser du vent »….. cela ne sert à rien sauf à perdre son temps voire à se ridiculiser.

  • @ Prinz Karl
    « s’organiser pour pouvoir ensuite discuter efficacement, cent fois OUI… « , tout le problème est là ! De nos jours, où la réunionite aigüe est super tendance, si on savait faire, ça se saurait !!!
    Mais dans l’absolu, tout à fait d’accord !

  • prinz Karl,

    Qu’est ce que je propose ?

    C’est bien de s’organiser, en faisant appel aux compétences ,qui ne manquent pas au sein

    de la population Bandolaise, pour A N T I C I P E R et ne pas S U B I R ce qui nous a

    été présenté jeudi soir.

    Pour le faire il faut peut-être, en premier lieu, sortir de l’anonymat !

    Deux cas de figure

    1/ Soit le PLU proposé est un tissus d’érreurs ;  » dans ce cas, le cabinet

    est incompétent , et au vu des inquiétudes que son dossier a provoqué auprès d’un

    grand nombre des personnes présentes dans la salle, il doit être sanctionné.

    Que dire aussi, au niveau de Monsieur Maire et des personnes accréditées, pour ne pas

    avoir relever ces anomalies grossières , lesquelles l’ont été facilement, par les riverains

    concernés ?

    2/ deuxième cas de figure , hélas très crédible,

    Le projet PLU est presque bouclé ; on teste les réactions en public ; on cible les fauteurs

    de trouble .On les reçoit individuellement

    Bref on divise , ensuite on « Acte ».

    Il n’y a pas de fumée sans feu !

    Alors encore une fois , que ceux qui sont OK pour apporter leur savoir faire, leurs

    connaissances juridiques, foncières…..ou autres , s’inscrivent maintenant ici.

    Et on définira, rapidement une rencontre de ces bonnes volontés, pour donner corps

    à notre mobilisation .

  • Proposer… certes… Encore faut-il savoir exactement ce que l’on veut et ne veut pas.

    Or les diverses interventions à la réunion de présentation ont montré un certain nombre de contradictions au niveau du public (et sans revenir sur les « erreurs » des plans présentés »).

    Il y a l’augmentation du COS envisagé, non de manière générale, mais au moins sur certaines zones, parcelles… et ce notamment parce qu’il faut plus « densifier » sur l’existant et prévoir la création de logements sociaux, qui semblent effrayer certains… Certains y ont ajouté les problèmes de circulation (ce qui nous ramène aussi à l’aménagement du front de mer).

    Tout ceci est résumé et exposé dans le tableau N°1 de l’exposition (ils ont été repris sur Bandol-blog dans l’annonce de la réunion: http://www.bandol-blog.com/?p=25837 ).
    Ce même tableau rappelle la procédure en matière d’élaboration du PLU…( partie droite du tableau).. Il doit donc y avoir débat en conseil municipal sur ces orientations…

    Il me semble (ce n’est qu’une opinion) que tout « focaliser » sur le maire ou ceux qui le soutiennent est une erreur. Le débat est encore totalement ouvert de par la seule procédure légale rappelée. Si des élus doivent être interpellés, je pense que ce sont TOUS les élus qui doivent l’être, et qu’ils fassent connaitre leurs avis sur les questions soulevées.. Ceux de la « majorité municipale », ceux de l’opposition qui ont quitté cette majorité (la situation est complexe à BANDOL !) et ce qui ont été élus de l’opposition depuis le début (ex municipalité et liste comprenant notamment monsieur Christian DELAUD). l’ensemble de ces élus ont délibéré le 31 juillet 2009 sur les objectifs poursuivis et les modalités de concertation. Il conviendrait qu’ils s’expriment sur le sujet…. puisqu’il vont devoir débattre sur ce PADD.

    Ce que je crains, en l’état c’est que le « rassemblement » de ce soir soit plutôt un rassemblement de mécontents aux motivations parfois contradictoires… or on ne bâtit rien sur une telle situation. On peut certes « bloquer » des choses… mais ça ne fait pas pour autant avancer le « schmilblick ».