Premier vidéopodcast, première interview d’un bandolais

Je l’avais évoqué il y a des mois au sujet de Bandol Mag: la possibilité d’interviewer des figures bandolaises. L’exploitation des possibilités des blogs liées à la vidéo faisait aussi partie de mes projets.
Allez, on se jette à l’eau, avec l’aide de Julien qui met à disposition sa caméra et un peu de son savoir-faire. L’idée m’est revenue en voyant un changement spectaculaire d’une devanture de magasin, qui maintenant « flashe » avenue du 11 novembre… Ca se remarque, et ça m’a donné envie de poser quelques questions au patron.
Il vous faudra pas mal d’indulgence, j’ai à peine ébauché un début de montage sans même de transition et n’ai pas le temps d’y revenir. Et puis c’est une première, pour le bandolais victime de cet essai comme pour moi. Bref, voilà une illustration sommaire de ce qui pourrait être un exercice récurrent si cela vous paraît intéressant.
A noter enfin, que lors du Conseil Municipal qui eût lieu juste après cette entrevue, on a appris que la Mairie envisage d’utiliser des vélos électriques pour certains besoins de transport des élus et personnels de la ville de Bandol.
Interview de ML Bike pour Bandolais.fr
.





7 Commentaires

  • janicot jean charles

    tres bonne idée pour cette vidéo
    pour le velo pourquoi pas , à noter que la topographie de six fours n’est pas la meme que celle de Bandol, par contre j’ai remarqué que la ville de Six fours avait acheté une ou deux DACIA , qui compte tenu de leur prix n’ont rien à voir avec une C4 PICASSO toute nouvelle à BANDOL ( 2 pour le prix d’UNE)
    Si le regroupement des services avait eu lieu , la distance nouvelle médiathèque vers la Mairie, ou la Poste n’aurait pas justifié des vélos

  • Bravo pour cette première vidéo. A renouveler.
    Pour les vélos électriques je voudrais essayer avant de me prononcer sur son utilité à Bandol, car pour monter au cimetière (par exemple) il doit falloir pédaler un maximum.

  • @ Claude: tu n’as peut-être pas fait attention au détail, mais l’un des gros plans du vélo électrique devant le magasin montre un autocollant « essayez-moi »… A voir avec Bruno…
    Pour le cimetière, Bandol en compte deux, et l’un demandera de pédaler beaucoup plus que l’autre…
    A noter que les vélos à assistance électrique aident si on pédale. Plus on appuie fort, plus ça aide (et donc ça va vite). Mais c’est aussi remarquable dans les montées. Reste qu’il faut quand même appuyer un peu.

  • @ Fred.Depuis que je réside à Bandol, je ne suis plus personnellement intéressé par le vélo pour me déplacer en ville. C’est vraiment trop dur, … sans ou avec moteur auxiliaire … ça monte tout le temps!!!
    Par compte, j’ai bien apprécié cette « Première » en vidéo qui donne de l’animation au blog.
    Donc félicitations pour cette expérimentation et nous espérons qu’elle sera suivie par d’autres.
    André C.

  • Les retours que j’ai par différents canaux concernant cet exercice du vidéo podcast sont gobalement positifs, et cela encourage à reproduire ce format à l’occasion.
    J’en profite pour dire que si vous-même souhaitez réaliser une interview du genre avec votre caméra, si vous avez des « victimes » à suggérer pour des interviews, n’hésitez pas à vous rapprocher de moi (pour vous indiquer quelques bricoles à respecter par rapport à ce blog, ou pour m’aider à préparer l’entretien avec les personnes que vous jugez « idéales » pour ces coups de projecteurs et que je ne connais pas forcément aussi bien que vous les connaissez).
    Bref, ceux qui avaient l’excuse que c’est long de taper au clavier n’en ont presque plus: à vos caméscopes!

  • Fred,
    L’idée de la vidéo est intéressante.
    Il faudra, par contre, travailler l’assent.
    Concernant de nouvelles interviews, je te suggère d’interroger des vieux bandolais et de leur faire raconter quelques anecdotes sur Bandol.
    Je me rends compte que devant la mairie, quelques figures emblématiques, de véritables conteurs, ont disparu et emporté avec elles une partie de notre histoire.
    C’est regrettable car certaines de ces histoires (véridiques) étaient à mourir de rire.
    Certes, ce n’était pas l’Histoire mais des anecdotes locales qui font l’identité bandolaise.
    Cette identité que je retrouve quelle que soit l’origine du bandolais et qui se perpétue dans la plus pure tradition.

  • La vie au sud… à Bandol. Pour ma part, j’ai essayé le vélo électrique de chez ML BIKE, j’avais plein d’apriori dessus (« ringard, compliqué… ») et dès que j’ai amorcé la première côte la fùt la surprise! Facile, simple et super confort,la classe…
    Bref, je crois qu’il faut essayer pour se faire son idée. Pour la ville c’est génial. Merci encore pour l’essai gratuit. En attendant le père noël… :-). Bonne journée à tous.
    Virginie (31 ans).