Pourquoi Bandol finance 47% de la rénovation de la Cride (et Sanary 53%) ?

Une question persiste dans Bandol ces jours-ci, malgré une partie de la réponse donnée lors du dernier Conseil Municipal. Pour ceux qui n’y ont pas assisté, comme ce n’est pas la Mairie qui va leur diffuser les 4 minutes de débat initiées par Christian DELAUD (opposition) qui en avait fait son axe majeur de campagne lors des élections municipales, c’est bibi qui s’y colle (désolé mais il m’a fallu un peu de délai pour m’en occuper).

On retient de ce débat que nous n’avons pas encore la réponse sur l’année référence qui a …/…


…/… permis le calcul des volumes d’eau recueillis par la station d’épuration. Tout Sanary n’était pas relié jusqu’ici à la station de la Cride (ça expliquerait la répartition malgré le double de population à Sanary), mais ce sera le cas après la rénovation, et la Mairie de Bandol prend l’engagement de renégocier au moins les coûts de fonctionnement, sur la base de volumes réactualisés.
En attendant, Bandol et Sanary font partie des 64 agglomérations françaises qui permettent à la France de se faire remonter les bretelles par l’Union Européenne sur la question des eaux usées si j’en crois le Figaro en ligne. Il était temps de se mettre en conformité: site vitrine du tourisme français et point noir sur la question des eaux que nous rejetons sur notre littoral, ça fait désordre.
Frédéric METEY
www.bandolais.fr
PS: désolé de ne pas avoir retenu cet extrait parmi ceux précédemment diffusés. Mais qui doute encore de l’intérêt de pouvoir consulter l’enregistrement vidéo des conseils municipaux? Allo, la Mairie?
.





2 Commentaires

  • muriel Anguenot

    merci Fred pour cet enregistrement ;
    pour le conseil municipal de Bandol , nos impots payent des adjoints et un maire . je n’entends pas la voix de l’adjoint a l’assainissement , qui est il d’ailleurs ?
    le maire est il tout seul a « etre » sur ce dossier , avec les services ? je précise que meme dans des toutes petites communes de moins de 50 habitants , il y a un adjoint a l’eau etl’assainissement .d’ou ma surprise .
    a l’écoute des interventions , il semble que personne ne maitrise tres bien ce dossier , serpent de mer a Bandol/Sanary , ces travaux étant impulsés selon toute vraissemblance par le prefet , comme le souligne fort justement monsieur Delaud . quand au  » ne vous inquiétez pas  » et  » on renégociera  » , ils montrent la précipitation a démarrer la rénovation ( mise en demeure de la DDEA ? ) et je doute un peu des possibilités a renégocier la répartition des frais apres signature de la convention , du moins pas avant longtemps .

  • Filmer les séances du conseil municipal présente un réel intérêt et je remercie Bandolais.fr de l’avoir fait à Bandol.
    Cette information objective nous change des compte-rendus tronqués et sybillins d’une certaine presse locale.
    Il est certes difficile de faire la synthèse de plusieurs heures de débat mais les derniers compte-rendus de cette presse locale ignoraient une part importante du travail des élus de la majorité comme de l’opposition.
    Elus dont l’objectif reste la défense des intérêts des bandolais et la préservation de notre cadre de vie.